Pour ses 60 ans, Jaromír Nohavica s’offre l’album « Me voilà ! »

06-01-2013

Ce nouveau numéro du Dimanche musical nous emmène, cette-fois, en Moravie-Silésie, cette région limitrophe à la Pologne qui a donné à la République tchèque de nombreux musiciens et chanteurs, par exemple Věra Špinarová, Marie Rottrová, Ewa Farna, les groupes Kryštof et Charlie Straight, ou encore le chanteur et compositeur Jaromír Nohavica. Nous vous proposons d’écouter des extraits de son nouvel album sorti en 2012 et intitulé « Tak mě tu máš » (en français « Me voilà » !).

Appelé familièrement Jarek, Jaromír Nohavica est un des musiciens les plus appréciés du public tchèque. Originaire de la ville minière d’Ostrava qui a inspiré bon nombre de ses chansons, Jarek Nohavica fêtera cette année ses 60 ans. Proclamé « meilleur chanteur tchèque des vingt dernières années » par l’Académie de la musique pop en 2010, ce musicien autodidacte a sorti une vingtaine d’albums depuis 1988. Nohavica puise son inspiration dans la musique folk, country et populaire, ainsi que dans la poésie tchèque et russe. Dans ses chansons tantôt lyriques, romantiques ou contemplatives, tantôt ludiques et ironiques reflétant les malaises de la société tchèque actuelle, il utilise fréquemment le dialecte de Moravie du Nord ainsi que différents registres de la langue tchèque.

L’album « Tak mě tu máš » comporte quatorze chansons dont Jarek Nohavica est à la fois l’auteur et l’interprète. Petite curiosité : toutes ont été enregistrées en l’espace de trois jours dans une chambre d’hôtel de Prostějov, en Moravie. Pour cet enregistrement en vase clos, le « barde d’Ostrava » était accompagné de l’accordéoniste polonais Robert Kuśmierski, du pianiste Dalibor Cidlinský et de son violoniste de père Jaromír Nohavica.

06-01-2013