Ondřej Ruml chante V+W

30-08-2015

V+W pour Voskovec et Werich. Deux grands noms du théâtre tchèque qui résonnent visiblement encore aux oreilles de la génération actuelle, puisqu’un jeune chanteur tchèque, Ondřej Ruml a décidé de rendre hommage aux deux acteurs-chanteurs du Théâtre Libéré (Osvobozené divadlo) en chantant leurs chansons sur un album.

Photo: Warner MusicPhoto: Warner Music Jan Voskovec et Jan Werich sont indissociables de la Première république tchécoslovaque et de la période de l’entre-deux-guerres. Les deux compères ont alors fondé le célèbre Théâtre libéré, une scène de l’avant-garde pragoise, où tous deux, tels des Laurel et Hardy tchèques, jouent de petites saynètes improvisées, divertissantes et même plus tard, satiriques.

Mais Jan Voskovec et Jan Werich, ce sont aussi des chansons, de nombreuses chansons qui sont, pour nombre d’entre elles, connues de tous les Tchèques.

Qu’un jeune chanteur tel qu’Ondřej Ruml, passé il y a quelques années par l’un des multiples concours de chansons à la télévision, s’attaque à un monument incontesté de la culture tchèque, pouvait être risqué.

Pourtant c’est un pari plutôt réussi que cet album de douze chansons, reprises jazzy qu’il chante dans une collaboration fructueuse avec le Matěj Benko Quintet, un des groupes jazz les plus en vogue de la scène pragoise.