La Sinfonietta de Janáček, « Composition du siècle » pour les auditeurs de la Radio tchèque

Quelque 3 500 auditeurs ont participé, en septembre et octobre derniers, à une enquête organisée par la Radio tchèque pour élire les œuvres d’art préférées de ces cent dernières années, dans une liste établie par un peu plus de 120 experts. Dans la catégorie « Composition du siècle », c’est la Sinfonietta de Leoš Janáček qui est arrivée en tête. Pour ce Dimanche musical, nous vous proposons donc d’écouter cette œuvre pour orchestre, hymne à la nature et à la vie, telle qu’elle a été interprétée par l’Orchestre philharmonique de la Radio tchèque (SOČR) dimanche dernier 28 octobre, dans le cadre des festivités du centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie et d’un concert exceptionnel donné dans la salle du Rudolfinum à Prague.

L'Orchestre philharmonique de la Radio tchèque (SOČR), photo: Filip Jandourek, ČRoL'Orchestre philharmonique de la Radio tchèque (SOČR), photo: Filip Jandourek, ČRo Organisé en coopération avec la Radio et la Télévision slovaque (RTVS), ce concert, gratuit, a été dirigé par Radek Baborák. Sous la baguette d’un chef mondialement reconnu, les airs de la Symphonie n° 9 en mi mineur du Nouveau Monde d’Antonín Dvořák, autre œuvre parmi les plus populaires du répertoire symphonique moderne, ont également résonné, comme ceux moins fréquents (mais que nous recommandons fortement aux âmes romantiques de découvrir) de la Symfonietta Rustica d’Eugen Suchoň, probablement le compositeur slovaque le plus marquant du XXe siècle.

Mais le temps fort de concert aura donc été l’interprétation de la Sinfonietta de Janáček, une des dernières grandes œuvres de la vie du compositeur, présentée pour la première fois au public en juin 1926 à l’occasion d’un grand rassemblement Sokol à Prague. Tour à tour militaire, mélodique, poétique, puis plus lyrique et populaire, cette composition pittoresque, jouant de ses contrastes, offre une originalité et une rythmique telles qu’elle a donc été élue, dans sa catégorie, « œuvre du siècle » par des auditeurs de la Radio tchèque qui, dans la catégorie « Opéra », ont également mis à l’honneur Leoš Janáček avec sa Petite Renarde rusée. Mais c’est d’abord sa Sinfonietta que nous vous laissons pour cette fois apprécier…