« Klíč », la clé du folk tchéco-morave

23-11-2014

Cela fait plus de treize ans que les amateurs de musique folk ne peuvent plus apprécier l’ensemble Klíč (« La clé » en français) en concert. En 2002, les musiciens de Klíč ont mis fin à leur carrière musicale à cause des « pratiques et comportements déloyaux dans le domaine de la culture tchèque ». Cette décision est intervenue au bout de trente ans d’existence, après la parution de six albums et suite à la participation à une quinzaine d’autres projets musicaux. Radio Prague vous propose de découvrir le style musical très particulier de Klíč.

Photo: DUNA RecordsPhoto: DUNA Records La chanson « Omnia vincit amor », en latin « L’amour vainc tout » a donné son nom à l’album entier paru en 1993. Il s’agit probablement de la chanson la plus connue du groupe Klíč. L’album « Omnia vincit amor » est le premier album publié par les sept musiciens de Klíč après onze ans de leur existence ; le groupe étant né en 1982. A l’époque, ils avaient déjà été mis plusieurs fois à l’honneur lors du concours national de la chanson folk Porta et ont ainsi gagné en renommée nationale. Les chansons « Kamenná prosba » (« Une prière en pierre ») et « Prachsakra » sont représentatives du style musical de Klíč.

Klíč, photo: ČTKlíč, photo: ČT Klíč puise son inspiration dans la période du Moyen Âgeet de la Renaissance, et c’est peut-être pour cette raison que leur style peut-être parfois qualifié de « folk de Renaissance ». Néanmoins, nous trouvons dans leurs morceaux également des éléments de la chanson moderne et des rythmes tsiganes. Les thèmes qui sont le plus souvent évoqués touchent aux moments clé de l’histoire des pays tchèques et du continent européen. Les protagonistes des chansons sont des personnages légendaires, d’anciens rois et reines, des chevaliers, des paysans et artisans. Les deux morceaux du même album s’intitulent « Ztracená země » (« Terre perdue ») et « Kousek lásky » (« Un morceau d’amour »).

Le groupe Klíč a été plusieurs fois primé à Porta, un festival de la musique folk et des chansons des campeurs, lancé à Ústí nad Labem en Bohême du Nord en 1967. En 1988, Klíč a reçu le prix du public, deux ans plus tard, la chanson « Omnia vincit amor » a été désignée comme meilleure chanson d’auteur de l’année, enfin, en 1992 le groupe a obtenu « Porta dorée », le prix principal pour son apport à musique folk tchèque.

Klíč, photo: Site officiel de Umělecká agentura KlíčKlíč, photo: Site officiel de Umělecká agentura Klíč La découverte des chansons de Klíč se poursuit par un morceau à thématique hussite « Pohár a kalich » (« La coupe et le calice ») La chanson « Kolotoč » (« Caroussel ») parle de l’amour, des promesses et des chemins aléatoires du bonheur, des sujets également prisés par le groupe Klíč. Les musiciens de Klíč jouent de la guitare, du hautbois, du cor anglais, du violoncelle de la flûte à bec et de la flûte traversière.

Les deux chansons suivantes « Máma » (« Mère ») qui parle de la mort d’une mère de famille et Příběhy (« Les histoires ») sont deux morceaux mélancoliques qui figurent aussi sur l’album « Omnia vincit amor ».

Klíč, photo: Site officiel de Umělecká agentura KlíčKlíč, photo: Site officiel de Umělecká agentura Klíč Le groupe a sorti cinq albums parallèlement à une carrière riche en concerts. En 2002, le groupe décide d’arrêter ses tournés en dénonçant une concurrence déloyale dans le domaine de la musique et des mauvaises relations qui régnaient entre différents groupes tchèques, bref, une ambiance qu’ils n’associaient pas à l’art de la chanson folk. En 2010, les musiciens se sont réunis pour publier deux CD intitulés « Dál plyne čas » (« Le temps continue à passer ») sur lesquels figurent leurs chansons les plus connues, comme « Taneček » (« La petite danse ») qui clôture également cette édition du dimanche musical.

23-11-2014