Kabát, les fidèles de la scène rock depuis plus de 30 ans

30-04-2017

L’un des groupes de rock tchèques les plus populaires du moment est le groupe Kabát, qui veut dire ‘manteau’ en tchèque. Créé au début des années 1980, le groupe acquiert une grande popularité auprès du public dans les années 1990, une popularité toujours en hausse dans les années 2000 et qui continue de se maintenir à l’heure actuelle. Onze albums à son compte, le groupe a sorti son dixième album en 2010 intitulé Banditi di Praga. Radio Prague vous propose de découvrir précisément cet album très rock et qui a récolté un grand succès dans le pays.

Un des groupes rock les plus populaires

Kabát, photo: Filip Jandourek, ČRoKabát, photo: Filip Jandourek, ČRo Originaire de la ville de Teplice, le groupe de hard rock Kabát voit le jour en 1983 avec le bassiste Milan Špalek et le guitariste Tomáš Krulich, qui seront rapidement rejoint par trois autres musiciens. Toutefois, certains membres sont rattrapés par le service militaire obligatoire, et la formation met une courte pause à leur aventure. Ils ne se retrouveront qu’en 1989, et sortent un premier album drôlement intitulé « Má jí motorovou » (Il l’a à moteur) deux ans plus tard. S’ensuivront alors dix autres albums, dont Colorado (1994), Země plná trpaslíků (Pays rempli de nains en 1995), Go satane go (2000), Dole v dole (En bas dans la mine en 2003), ou Corrida (2006). Devenu extrêmement populaire auprès du grand public, le groupe représente également pour la première fois la République tchèque à l’Eurovision en 2007, malgré ne pas être passé jusqu’en finale.

Même si le groupe a été formé autour du bassiste Milan Špalek, il a été rejoint avec le temps par Josef Vojtek, devenu personnage clé et incontournable du groupe grâce à la puissance de sa voix. Chanteur charismatique, Josef Vojtek s’est notamment produit dans diverses comédies musicales comme Krysař (Le Preneur de rats), Les Trois mousquetaires ou Dracula. Le 25 mars dernier, il s’est vu remettre le prix Thalie, l’équivalent d'un Molière en France, pour son interprétation du double rôle de Mefisto et Faust dans la comédie de musicale Mefisto, qui se joue actuellement au théâtre Hybernia à Prague jusqu’à la fin de l’année.

 « Très cher public, veuillez bien entrer
Ceci est notre ensemble et moi le patron
Pour un peu d’argent vous profiterez de notre show
Les acrobates sont magnifiques et les éléphants en file indienne »

 « Banditi di Praga », un des albums les plus vendus de l’année 2010

Photo: ParlophonePhoto: Parlophone L’album que nous écoutons dans notre émission musicale est le dixième album du groupe, paru le 10 octobre 2010 sous le titre Banditi di Praga, titre en clin d’œil à la célèbre chorale tchèque « Bambini di Praga ». Kabát a par la suite vendu plus de 68 000 disques de cet album en à peine trois mois. Malgré un son frôlant le hard rock, le groupe s’est produit il y a quatre ans aux côtés d’un big band avec une dizaine de musiciens, les accompagnant avec des instruments à vent.

Un des fondateurs du groupe, le bassiste Milan Špalek, auteur de la majorité des textes, aime souvent jouer avec des mots farfelus. En 2012, il a d’ailleurs été récompensé par la OSA, l’Union pour la protection des droits d’auteur - Ochranný svaz autorský, en tant que parolier de chansons à succès. En 1997, Kabát est récompensé du prix Anděl dans la catégorie Hard & Heavy et en 2003, du prix Anděl, comme meilleur groupe. Il a notamment remporté à onze reprises, le Český slavík, soit le prix de popularité des Rossignols tchèques, dont celui de l’année dernière, Kabát se produit continuellement à guichets fermés en arrivant à rassembler des milliers de fans lors de tous ses concerts.

 « Ils se sont rencontrés à Paris
Il lui a dit d’une voix mielleuse
Discrètement je vais te vous savez quoi
Et je ne le dirai à personne

Il avait une caméra cachée
En plus full HD
Le gars du nord
Et celui, qui sait déjà
Et celui qui devinera
Il obtiendra de nous cette caméra
Ainsi que les images de la Tour Eiffel
Et Žaneta, c’est déjà sur le net
Que nous sommes des ploucs
Maman dit, gamin mais non »

Josef Vojtek, photo: Filip Jandourek, ČRoJosef Vojtek, photo: Filip Jandourek, ČRo Aux mois d’octobre et novembre 2017 Kabát part en tournée dans dix-neuf villes du pays ainsi que dans deux villes slovaques, Košice et Bratislava, en vue de se produire après quatre ans d’absence devant son fidèle public, et rejouer des morceaux de son dernier album en date paru en 2015 et intitulé Do pekla/do nebe (En Enfer/Au paradis). Le groupe ne veut pas se limiter aux plus grandes villes tchèques, mais il a décidé de passer dans des villes plus petites, comme Chomutov, Třinec ou Znojmo, pour ramener sa musique au plus près de ses fans.

30-04-2017