Jiří Bárta

07-08-2011

Il a longtemps eu le look et la dégaine d’un rocker. Et pourtant c’est l’un des violoncellistes tchèques les plus talentueux de sa génération. Jiří Bárta, qui a joué avec les plus grands orchestres tchèques et participé aux grands festivals de musique classique, arbore aujourd’hui la sérénité du quadra assagi.

Le jeu de Jiří Bárta, toutefois, n’a rien perdu de sa vigueur et de sa personnalité, au contraire. Il a mûri et pris de l’amplitude, forçant l’admiration par ses gestes fiévreux, mais précis. Dans cette émission, nous vous proposons des extraits du Concerto pour violoncelle n° 2 en si mineur, op. 104 (B. 191) de Dvořák, l’une des plus pièces du grand compositeur tchèque, ainsi que des extraits de ses Danses slaves, Les bois silencieux pour violoncelle et orchestre et bien d’autres.

Jiří Bárta, s’il joue sur un instrument moderne, a toujours été intéressé par les instruments anciens. Autre facette de sa personnalité : il est depuis longtemps le promoteur de composition contemporaine et a interprété de nombreuses œuvres de compositeurs tchèques actuels tels que Petr Eben, Marek Kopelent ou encore Peter Graham.

Jiří BártaJiří Bárta Voir jouer Jiří Bárta n’est pas uniquement une expérience auditive. C’est aussi un spectacle visuel : tour à tour ombrageux et déterminé, Jiri Barta se courbe sur son violoncelle jusqu’à s’arque-bouter sur l’instrument qu’il plie à son bon vouloir.

Jiří Bárta est également le fondateur d’un festival de musique à Kutná Hora qui se déroule tous les ans depuis quatre ans début juin. Plus d’infos : www.mfkh.cz

07-08-2011