Jim Čert et ses Chansons de la Terre du Milieu

24-09-2017

« Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver. Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier au pays de Mordor où s’étendent les ombres. » Sur son album Chansons de la Terre du Milieu, le chanteur et accordéoniste tchèque Jim Čert reprend les paroles de différents chants et poèmes apparus dans les romans du célèbre écrivain britannique John Ronald Reuel Tolkien et les accompagne de sa propre musique. Nous vous proposons de découvrir quelques-unes de ces ballades, aussi joyeuses que sombres et mélancoliques.

 « A tout ce que j'ai vu,
Aux fleurs des prés et aux papillons,
Assis près du feu,
Je pense des étés passés,

Aux feuilles jaunes et aux filandres des automnes
Qui furent avec la brume matinale,
Le soleil argenté et le vent
Dans ma chevelure.

Assis près du feu,
Je pense à ce que sera le monde
Quand reviendra l'hiver sans printemps,
Que je ne verrai jamais. »

Jim Čert, photo: YouTubeJim Čert, photo: YouTube Né en 1956, František Horáček, dit Jim Čert, personnalité controversée de la scène musicale tchèque en raison essentiellement de sa collaboration avec la StB, la police politique de la Tchécoslovaquie communiste, doit sa notoriété notamment à ses ballades inspirées du folklore slave de l’Europe de l’Est. Au son de son accordéon, l’artiste chante ses propre textes, mais reprend aussi des poèmes de célèbres écrivains tchèques, comme Bohuslav Reynek, Eduard Štorch, Andrej Stankovič et Luděk Marks, ou encore des rengaines populaires chantées le soir venu dans les tavernes.

 « O Lorien! L'Hiver s'avance, le Jour nu et sans feuille,
Les feuilles tombent dans la rivière, la Rivière s'écoule.
O Lorien! Trop longtemps suis-je restée sur ce Rivage,
Et en une couronne évanescente ai-je tressé l'elanor d'or,

Mais si je devais maintenant chanter les navires, quel navire viendrait à moi,
Quel navire me porterait jamais au-delà d'une si vaste Mer? »

'Chansons de la Terre du Milieu''Chansons de la Terre du Milieu' Depuis la chute du régime communiste en 1989, Jim Čert se produit en concert un peu partout en Europe, notamment en France, en Allemagne et en Suisse. En 1991, le musicien émigre aux Etats-Unis, où il fonde le groupe Life After Life. En 1998, Jim Čert retourne à Prague. Il sort alors l’album Písně Středozemě (Chansons de la Terre du Milieu), sur lequel figurent dix-huit chansons composées à partir des traductions en tchèque de différents poèmes des livres Le Seigneur des anneaux, Le Hobbit ou Le Silmarillion. Près de vingt ans plus tard, l’album rencontre toujours un grand succès auprès de tous ceux qui veulent échapper, soixante-dix minutes durant, à la réalité et retrouver le magicien Gandalf, la forêt de Lothlórien, territoire de beaux Elfes, le Comté des Hobbits, le royaume du Gondor ou les terreurs du Mordor et de son Seigneur des Ténèbres Sauron…

 « Quand le soir dans la Comté était gris,
Ses pas sur la colline résonnèrent,
Avec l'aurore il s'en alla,
Pour un long voyage sans dire mot.

De la Terre Sauvage à la rive occidentale,
Par antres de dragons et porte cachée,
Du désert nordique à la colline méridionale,
Et par les sombres bois, il erra à son gré. »

*
Toutes les traductions sont tirées d’une édition numérique du livre « Le Seigneur des anneaux » par J. R. R. Tolkien, offerte par VenerabilisOpus.org

24-09-2017