A la découverte du jazz-rock de Jazz Q

17-07-2016

Jazz Q est l’un des groupes pionniers tchèques du jazz rock, qui a vu le jour en 1964. Mais ce n’est qu’au cours des années 1970, qu’il a su s’imposer sur la scène éclectique tchécoslovaque. Devenu symbole de l’avant-garde tchèque du jazz rock et de l’art rock, comportant également d’importants éléments de blues très électriques, Jazz Q reste un solide pilier de la création jazzy du pays.

L’art rock tchèque

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Le groupe Jazz Q s’est formé autour de ses musiciens clés, Martin Kratochvíl, pianiste et guitariste, et Jiří Stivín, flûtiste, saxophoniste et multiinstrumentiste. Ils sortent leur premier album intitulé « Coniunctio » en 1970, aux côtés du groupe Blue Effect, de Radim Hladík. Avec le temps, d’autres musiciens rejoignent le groupe dans les années 1970, comme, entre autres, le guitariste, désormais connu, Luboš Andršt, le guitariste František Francl ou aussi le bassiste Vladimír Padrůněk. Pendant la période de normalisation, le groupe devient extrêmement populaire auprès du public, et ce notamment grâce à la participation de divers chanteurs, telles que Jana Koubková ou la chanteuse anglaise Joan Duggan.

Des racines de blues très ancrées mais réinventées

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon A la différence du rock « dissident » tchèque de l’époque, la musique de Jazz Q n’a pas voulu se cantonner dans un seul registre ou accepter la réalité de la normalisation. L’énorme succès de cette musique dans les années 1970 peut notamment être imputé à son caractère « très peu dépressif » ou à une musique sans double sens, traits au contraire très présents dans la musique de l’époque. Et c’est essentiellement autour de la personnalité du leader du groupe, Martin Kratochvíl, que la musique de Jazz Q s’était orientée vers des éléments tant bien de rock progressif que de blues, mais toujours sur un solide fond rythmique, mélangé au son très électronique du piano et de la guitare.

Martin Kratochvíl & Jazz Q, photo: Harold, CC BY-SA 3.0 UnportedMartin Kratochvíl & Jazz Q, photo: Harold, CC BY-SA 3.0 Unported Le groupe a depuis sorti onze albums, dont « Symbiosis » en 1974, «Hvězdoň » en 1984 ou le dernier en date, intitulé « Talisman » et paru cette année. Dans les années 1980, Martin Kratochvíl rejoint sur différents projets de musique acoustique le guitariste américain Tony Ackerman. A l’heure actuelle, le groupe se présente sur scène sous le nom de « Martin Kratochvíl & Jazz Q » et précisons que leurs prochains concerts auront lieu le 6 août à Valtice, en Bohème du sud, et le 28 août dans le Reduta Club, la Mecque du jazz tchèque situé au centre de Prague.

17-07-2016