Totál Vokál : « Quand vous chantez a capella, vous devez vous présenter de manière amusante »

Six jeunes filles en perruques dont trois portent des vêtements masculins et une moustache bien soignée. C’est ainsi que se présentent les chanteuses du groupe vocal Totál Vokál. Le sextuor tchèque reprend des chansons mondialement connues, notamment de grands tubes de la musique rock et pop, pour les modifier à sa façon, sans instruments et toujours avec beaucoup d’humour. Nous vous proposons de découvrir le groupe Totál Vokál avec sa chanteuse Anna Lebedová.

Totál Vokál, photo: Site officiel du groupe Totál VokálTotál Vokál, photo: Site officiel du groupe Totál Vokál

 « Bonjour ! Nous sommes un groupe de six filles dont trois souffrent d’une envie insurmontable de se déguiser en hommes. (rires) Nous avons chacune un caractère et une profession complètement différente : Růža est la seule chanteuse professionnelle du groupe, Terka a fait des études d’économie, Erika s’intéresse aux sciences-naturelles, Kája a pour sa part étudié la pédagogie, Kamča le droit et moi la littérature française. C’est donc nous ! Nous nous sommes rencontrées dans une chorale d’enfants qui s’appelle Radost Praha. Cette chorale existe toujours et est de haute qualité. C’est donc là où nous avons appris, à l’âge de six ans, à aimer la musique. »

Quand et comment le groupe Total Vokál est-il né ?

 « Le groupe est né il y a environ sept ans. Une fois arrivées à l’âge adulte, nous avons continué avec un autre chœur de femmes. Nous étions seulement sept ou huit. Un jour, nous avons été invitées à chanter dans le cadre du festival de musique à Povaleč. Le public a bien aimé notre performance. Nous avons donc décidé de former un groupe qui chanterait aussi de la musique populaire et pas seulement la musique classique. »

Totál Vokál, photo: Site officiel du groupe Totál VokálTotál Vokál, photo: Site officiel du groupe Totál Vokál Vous êtes un groupe vocal qui chante a capella, sans instruments. Vous chantez des chansons très diverses, entre autres The Lion Sleeps Tonight, Mr. Sandman, Over the Rainbow ou encore Bohemian Rhapsody ou Can’t Buy Me Love. Comment choisissez-vous votre répertoire ?

 « Au départ, nous avons choisi des chansons qui sont faciles et mélodieuses, comme Lollipop ou The Lion Sleeps Tonight. Mais petit à petit, nous avons eu envie de chanter aussi des chansons plus compliquées. Le choix a été simple : nous avons choisi des chansons que nous chantions petites devant le miroir, dont Wannabe de Spice Girls ou justement Bohemian Rhapsody de Queen. Je pense que chacun a essayé une fois de chanter cette chanson tout seul en prétendant qu’il est quelqu’un d’autre. C’est donc de cette manière que nous choisissons nos chansons. »

La plupart de vos chansons sont en anglais. Chantez-vous également des chansons tchèques ou françaises par exemple ?

Totál Vokál, Czenglishman in New York, photo: Site officiel du groupe Totál VokálTotál Vokál, Czenglishman in New York, photo: Site officiel du groupe Totál Vokál « Oui. Nous n’avons pas voulu omettre les chansons tchèques. Nous avons choisi quelques chansons d’Osvobozené divadlo, le Théâtre libéré (un théâtre d’avant-garde de Prague dans l’entre-deux-guerres, ndlr). Il s’agit notamment des chansons Život je jen náhoda (La vie est un hasard) et V domě straší duch (Dans la maison, il y a un fantôme). Et nous chansons aussi quelques chansons en français. Ce sont des chansons assez classiques comme Jean qui pleure, Jean qui rit. Nous voudrions apprendre également une nouvelle chanson en français, mais pour l’instant nous n’avons pas décidé laquelle. Personnellement, j’ai envie d’essayer par exemple quelque chose de Stromae car c’est super connu en France. »

Parfois, vous modifiez légèrement les paroles de vos chansons, par exemple en y ajoutant de petits mots tchèques. Vous chantez aussi un tube de Sting qui s’appelle ‘Englishman in New York’ mais vous l’appelez ‘Czenglishman in NY’ et vous le chantez avec un accent tchèque très prononcé… Pourquoi ?

 « Nous faisons des reprises mais nous avons voulu y ajouter quelque chose de nous. Quelque chose de rigolo qui nous amuserait tout le temps. Nous ajoutons donc dans chacune de nos chansons quelque chose en tchèque ou tout simplement une petite blague. »

Totál Vokál &The Glue, photo: Site officiel du groupe Totál VokálTotál Vokál &The Glue, photo: Site officiel du groupe Totál Vokál

Vos concerts, ce sont de petits spectacles qui ont une forme très amusante car vous vous déguisez et vous avez de petites chorégraphies… Comment est née cette idée et comment choisissez-vous vos costumes ? Les costumes, sont-ils différents pour chaque performance ?

 « Quand nous avons commencé, nos amis nous ont invitées à la présentation solennelle de leur nouvel album. Il fallait venir déguisés en noir et blanc. Cette idée nous a plu car c’était rigolo. Nous avons donc gardé cette idée de nous déguiser pour nos concerts. Quand vous chantez a capella, c’est un peu spécifique. Il ne faut pas être trop sérieux. Il faut exagérer, vous présenter de manière amusante. Petit à petit, nous nous sommes rendu compte que nos concerts étaient de petits spectacles. Pour ne pas avoir le trac, nous avons décidé d’ajouter à nos costumes également des perruques et d’autres accessoires encore. Et avec chaque nouvelle chanson, nous choisissons un thème spécifique que nous présentons ensuite au concert. Quand nous avons sorti la chanson de Spice Girls, nous nous sommes déguisées en membres de ce groupe, pour How Deep Is Your Love des Bee Gees, nous nous sommes déguisées en costumes disco. Nous changeons donc nos costumes pour chaque concert, tout en gardant toutefois le costume de base classique en noir et blanc qui est un peu rigolo mais pas exagéré. »

Totál Vokál et Ad Lib, photo: Site officiel du groupe Totál VokálTotál Vokál et Ad Lib, photo: Site officiel du groupe Totál Vokál Il y a deux ans de cela, vous avez effectué une tournée en Suisse et en France. Pourquoi justement en France et comment un groupe tchèque chantant principalement en anglais est-il accueilli dans les pays francophones ?

 « Nous avons beaucoup voyagé avec notre chorale d’enfants et nous avons fait différents échanges avec des chorales en Suisse et d’autres pays encore. C’est donc ainsi que nous avons rencontré un groupe de garçons suisses qui chantent a capella et qui s’appellent The Glue. Ce groupe nous a rendu visite à Prague et nous a invitées à venir en Suisse. Nous nous sommes dit que nous pourrions ensuite prolonger un peu notre tournée. J’ai donc décidé de chercher des groupes français qui font la même chose que nous pour faire un échange en France. J’ai trouvé un groupe a capella breton qui s’appelle Ad Lib’. Je l’ai contacté pour savoir s’il serait possible d’organiser un concert ensemble. Même s’ils ne nous connaissaient pas, ils étaient tout de suite d’accord. Le concert a été très réussi, nous les avons invités à Prague. »

 « Nous avons essayé d’introduire nos spectacles et de faire des petites blagues en français. C’est peut-être aussi pour cette raison que nous étions aussi bien accueillies. Mais je pense aussi que ce type d’humour est bien transmissible et n’a pas besoin d’explications. »

Photo: @Studio BrosPhoto: @Studio Bros Où est-ce que l’on pourra vous voir et entendre prochainement ?

 « C’est une question délicate car une de mes collègues est enceinte. Le concert le plus proche se tiendra probablement en novembre. »

Jusqu’à présent, vous avez sorti deux albums studio, Reverze et Díky, kluci (Merci, les gars). Avez-vous d’autres projets prévus pour les mois à venir ?

 « Nous sommes en train de finir un clip vidéo. Sinon, nous avons aussi eu l’idée de faire un album pour enfants, vu que nous entrons dans un certain âge. (rires) Mais nous allons commencer par le clip et nous verrons ensuite. »

http://www.totalvokal.cz/o-kapele.php