A Rouen, le festival de cinéma « A l’Est, du Nouveau » bat son plein

14-04-2012

Jeudi s’est ouvert à Rouen et à Mont-Saint-Aignan, en Normandie, la VIIe édition du festival « A l’Est, du Nouveau », dédié au cinéma d’Europe centrale et orientale. Ce festival, créé en France et au Pérou entend présenter la production récente et souvent inédite en France. A l’affiche du festival figurent des films d’animation tchèques « Le jardinier qui voulait être roi » et « L’atelier enchanté », « La Maison », un film tchéco-slovaque, ainsi qu’une section spéciale dédiée à Václav Havel. A Rouen, nous avons joint le fondateur et directeur du festival, David Duponchel. Il détaille notamment la particularité du film réalisé par Havel, « Sur le départ ».

'Sur le départ''Sur le départ' « Ce film est un peu un film hors normes. Je ne suis pas sûr qu’un film qui a beaucoup de public signifie que ce soit un bon film. Il y a des films éreintés a leur sortie. Mais peut-être que le film de Havel va trouver son public d’ici 20 ou 30 ans. On n’en sait rien. C’est vrai que personnellement, j’ai un peu de mal avec le théâtre filmé, car j’ai plutôt une revendication d’un cinéma faisant corps avec la vie. Le théâtre l’a aussi, mais c’est une façon de travailler bien à lui. C’est pour cela que j’ai fait venir Katia Halá pour parler du théâtre de Havel, et peut-être par rapport à son théâtre, on pourra rentrer dans ce film beaucoup plus facilement. Il y a des films fermés, car on n’en a pas la clé. Je pense qu’on a besoin parfois de quelqu’un pour nous ouvrir la porte. »

Est-ce que vous avez un coup de cœur dans la programmation de cette année ?

'La Maison''La Maison' « Oui, un film qui m’est resté, c’est ‘La Maison’. Je l’ai trouvé très bon, au niveau de la thématique, de ce combat entre l’indépendance des enfants et ce père qui veut à tout prix que ses filles viennent habiter avec lui. Il a cette idée fixe que peu à peu la maladie et la vieillesse vont faire vaciller. J’ai trouvé ça très beau, il n’y a pas de floritures, c’est très proche des acteurs. C’est d’ailleurs pour cela que je l’ai sélectionné. C’est une fenêtre dans un monde un peu superficiel, et là on rentre dans quelque chose de brut. »

Le festival a été créé entre la France et le Pérou…

 « Nous sommes une équipe complètement cosmopolite. J’ai un ami, Tomáš, qui fait toute la partie graphique du festival. Il se trouve à Prague. Le trailer et la page web sont faits au Pérou. Le festival part ensuite au Pérou, avec la même production. On propose, avec la Fondation Telefonica, à Lima, un festival du film d’animation où la République tchèque sera très bien représentée, avec un hommage à Jiří Trnka et également des films contemporains, comme Alois Nebel. »

www.alest.org

14-04-2012