Votre courrier

17-01-2009

Vos vœux pour l’année 2009 et vos réactions à la présidence tchèque de l’UE prédominent dans le courrier, très abondant, que nous a valu la semaine écoulée. Merci de vos témoignages de sympathie et de fidélité à Radio Prague, merci de vos vœux de santé, bonheur et réussite pour l’année qui vient de commencer.

Photo: Commission européennePhoto: Commission européenne Merci aussi pour vos petits cadeaux, et plus particulièrement à notre fidèle auditrice Mme Henriette Durand. « On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on est solidaire » - un message qu’a choisi pour l’occasion M. David Bertrana, de France. « Je voudrais exprimer pour vous tous le souhait de rester en bonne santé, mais aussi d’être en paix avec les autres et un peu plus avec Dieu car j’ai retenu que les Tchèques sont si peu croyants », écrit une autre auditrice fidèle, Mme Rose-Marie Becker, réagissant à une émission spéciale diffusée le 24 décembre. « En ce moment, c’est votre politique qui retient mon attention, surtout que le malaise est général », conclut Mme Becker, en passant à un autre thème largement abordé dans votre courrier :

« Dès le 1er janvier, la République tchèque assurera pour 6 mois la présidence de l’UE, un moment important pour votre pays, du moins telle est mon analyse », observe M. Paul Jamet, du Club Amitié Radio. On le cite : « Je crois beaucoup à l’avenir de notre Europe, seule garantie de notre avenir à nous tous. Je devrais venir à Prague début mai 2009 car la Délégation régionale à la Recherche organise un grand événement au Palais des congrès. A bientôt donc. » A très bientôt à Prague, M. Jamet!

Et grand merci encore pour leurs voeux de Nouvel An à nos chers amis : M. Didier Beaurepaire, M. Lucien Barthélemy, M. Maurice Mercier, M. Gilles Gautier, tous de France, et M. Raymond Rajaram, de l’île Maurice. Merci également à l’Association des originaires et amis des pays tchèques et slovaques qui continue à penser à nous, en nous envoyant son bulletin au sommaire duquel figurent toutes sortes de manifestations comme voyages en Slovaquie et en Tchéquie, conférences, soirées dansantes, et aussi une date marquante – l’entrée officielle de la Slovaquie dans la zone euro, le 1er janvier 2009…

Photo: Emil FafekPhoto: Emil Fafek Dans sa lettre du mois de décembre, M. Jacques Augustin écrit avoir particulièrement apprécié, parmi nos récentes émissions, la chronique consacrée à une époque cruciale et malheureusement sombre et noire de l’histoire tchécoslovaque, 1968 : « Mais la jeunesse a tenu bon, protesté auprès du pouvoir d’alors. En faire un film – ‘68 – An zéro’, marquera la période de l’empreinte d’une réalisatrice. »

Merci, M. Augustin, d’avoir évoqué l’année 1968 et l’attitude de la jeunesse d’alors : 40 ans se sont écoulés depuis, et ce vendredi 16 janvier, 40 ans se sont écoulés depuis le sacrifice ultime d’un étudiant de la faculté des lettres, Jan Palach, qui s’est immolé par le feu pour protester contre l’occupation du pays par les chars soviétiques et la normalisation imposée de la société.

Dans ce courrier des auditeurs, le moment est venu de vous remercier pour vos rapports d’écoute : merci à M. Michel Arlie, de France, qui écrit à propos du programme diffusé avoir écouté avec un très grand plaisir la dernière émission de l’année 2008 ‘Dana raconte Emil’ dans laquelle Guillaume Narguet a invité au micro Dana Zátopková, l’épouse de l’un des plus grands champions de l’histoire du sport. « Enfant, j’ai été très touché par les exploits d’Emil Zátopek racontés par mon père », écrit Michel Arlie. « Enfant, on me disait tu cours comme Zátopek… Présent, il y a quelques années, à Helsinki, je suis allé au stade olympique et j’ai bien sûr pensé à ce fameux marathon de 1952, je suis même allé sur le parcours de la course de 1952. Merci pour cette évocation, avec le témoignage de Dana. »

Merci à vous, M. Arlie, nous remercions de leurs rapports d’écoute M. Jean Spaeth, M. Fabien Battesti, M. Marcel Lecerf, M. Philippe Obre, tous de France, M. Emile Christian Dushime qui nous écoute au Cameroun et M. Akkilou Yacoubou au Bénin.

Les nouvelles cartes QSL de 2009 qui peuvent enrichir vos collections sont inspirées cette fois de l’univers des chemins de fer. Il y en a traditionnellement huit, dont cinq représentent des locomotives historiques, depuis la première à vapeur ‘Kladno’, fabriquée en 1855 à Vienne pour la ligne de Buštěhrad. Cette plus ancienne locomotive est conservée en RT au Musée technique de Prague. Trois cartes QSL montrent des raretés techniques, comme une voiture de salon du successeur au trône habsbourgeois, François Ferdinand d’Este, datant de 1909, dont se sont également servis les dirigeants de la nouvelle République tchécoslovaque lors de leurs déplacements. La dernière de la nouvelle série des cartes QSL montre une draisine automobile fabriquée dans les usines Tatra en 1947.

Et sur cela, nous refermons pour cette semaine notre boîte aux lettres. Merci encore une fois de vos courriels, lettres, rapports d’écoute, cartes de vœux, passez une bonne semaine et à la prochaine…

17-01-2009