Vos voyages de vacances

28-08-2010

Une fois de plus nous vous invitons à revenir avec nous sur quelques passages des lettres, des cartes postales et des courriels que nous avons reçus de votre part au cours de ces dernières semaines. Merci de nous avoir parlé de vos loisirs et de vos voyages dont certains vous ont amenés jusqu’à Prague.

Le Parc de PrůhoniceLe Parc de Průhonice « Je fais suite à l'article de Václav Richter intitulé : Consécration par l'Unesco du parc de Průhonice, nous écrit Stéphane Corbet de France. Lorsque l'on se connecte au site de l'Unesco, il n'est fait aucune référence à ce classement et le site ne figure toujours pas dans la liste des sites classés. »

Il fallait peut-être souligner davantage dans l’article dont je suis responsable que le parc de Průhonice fait partie du site protégé de Prague qui figure sur la liste du patrimoine depuis des années. Pendant 18 ans il n’était cependant pas évident que l’UNESCO considérait le parc de Průhonice comme faisant partie intégrante du site pragois. Ce n’est que la dernière conférence annuelle du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO au Brésil qui a mis fin à cette incertitude en confirmant que le Parc faisait partie du site historique de la capitale tchèque. Le Parc de Průhonice ne figure donc pas sur la liste individuellement mais en tant que partie d’un plus grand ensemble.

 

Mme Claire Le Bris-CepMme Claire Le Bris-Cep « Vous avez certainement entendu parler du livre de Laurent Binet HHhH, vous l’avez même lu, très probablement, nous écrit Mme Claire Le Bris-Cep. Il a gagné le « Goncourt du premier roman » début 2010, je viens de le refermer et suis encore sous le charme. Enfin, je reconnais que « charme » n’est peut-être pas le mot le plus approprié, concernant l’histoire de l’attentat contre Heydrich. Car c’est de cela dont il s’agit, mais pas seulement, il s’agit aussi des liens entre l’Histoire et la littérature, il s’agit de la façon dont un jeune écrivain français amoureux de la Tchéquie d’aujourd’hui raconte certaines heures sombres de la Tchécoslovaquie. C’est à la fois spontané, sincère, prenant, documenté, objectif avec les preuves historiques, parfois même s’ajoute une pointe d’humour, qui jamais ne trahit la tragédie. J’ai suivi les différents articles sur Radio Prague au sujet de Heydrich. Ce roman, puisque c’en est un, m’a beaucoup plu, j’ai envie de le partager avec vous. »

Chère Madame, le livre dont vous parlez mérite sans doute l’attention de nos auditeurs. Ce n’est pas d’ailleurs pour la première fois que nous évoquons ce roman de Laurent Binet. Nous avons même diffusé le 4 avril dernier dans la rubrique « Culture sans frontières » un entretien avec son auteur, entretien réalisé par Anna Kubišta. Si nous citons aujourd’hui votre lettre, Madame, c’est aussi pour donner à nos auditeurs l’envie de lire ce roman paru aux éditions Grasset et qui évoque l’attentat contre le protecteur du Reich en Bohême-Moravie Reinhardt Heydrich.

 

L`été est la saison des voyages. Vous voyagez beaucoup et nous en parlez dans vos lettres, vos courriels et vos cartes postales. Un courriel qui mérite d’être cité nous été envoyé par Anthony Löser de Poitiers. Il nous écrit :

« Chers amis de Radio Prague, je profite de vous écouter sur Internet entre 9h30 et 9h57 pour vous écrire un petit message. Je viens de rentrer en France après un petit séjour dans votre splendide capitale. Je n'ai pas osé vous déranger dans votre studio cette fois-ci, et pourtant, j'ai bien pensé à vous, surtout lorsque le tramway est passé devant l'immeuble de votre station ... Lors de ce séjour, j'étais accompagné d'une amie à qui j'ai fait découvrir votre ville. Comme tout le monde, elle a adoré l'architecture unique de Prague ainsi que l'ambiance musicale de la métropole tchèque.

Bien sûr, je me suis forcé à lui montrer les éternels château et pont Charles, lieux que j'évite habituellement car littéralement inondés... de touristes. Je préfère de très loin des lieux peut-être moins majestueux mais plus tranquilles. C'est pourquoi nous avons, entre autres, visité le passionnant musée de l'aviation à Kbely, l'étonnant Lapidárium à Holešovice, nous nous sommes promenés dans le parc de Stromovka ... Nous avons profité de notre séjour chez vous pour faire quelques achats dans deux grands magasins qui se trouvent au centre : Bílá Labuť et Kotva. A ce propos, j'ai une question. Alors que les touristes semblent toujours très présents, du moins dans le cœur historique, ces magasins semblent étonnamment vides de clients... Que se passe-t-il donc ? Est-ce que cela est dû à la crise ? Ou bien est-ce que les magasins dans la banlieue pragoise attirent tous les clients ?

Quoi qu'il en soit, je profite de ce message pour vous réitérer mes félicitations quand à la qualité de vos émissions. A Prague, j'écoutais toujours Rádio Impuls car cette station diffuse la variété tchèque que j'apprécie tant, mais depuis que je suis revenu chez moi, je vous suis à nouveau fidèle ! »

Monsieur Löser, nous sommes bien contents de pouvoir citer votre lettre qui peut donner à beaucoup de visiteurs de Prague une autre idée de la capitale et attirer leur attention sur les quartiers et les monuments de la capitale moins recherchés par les touristes mais non moins beaux. En ce qui concerne les grands magasins Kotva et Bílá Labuť au centre de Prague, il est vrai qu’ils ont perdu une partie de leur clientèle après l’ouverture dans leur proximité du Palladium, centre commercial géant aménagé dans l’enceinte d’une ancienne caserne. En plus, le rez-de-chaussée du grand magasin Kotva est actuellement en reconstruction ce qui décourage aussi beaucoup de clients potentiels.

 

« Dobrý den, bravo pour votre site en français que je consulte souvent, et aussi pour vos émissions en français, lisons-nous dans la lettre de Michel Appriou de Sens en France. Je suis venu pour la troisième fois à Prague cet été au mois d'août, quelle chaleur! Mais l'accueil des Tchèques est encore plus chaleureux que votre soleil ! Mais, voici ma question, je suis un amoureux des livres anciens, j'étais d'ailleurs venu admirer le "Codex Gigas" lors de son "passage" à Prague l'an dernier. Existe-t-il, à Prague ou dans une autre ville un salon annuel du livre ancien, et si oui, à quelle date ? »

Depuis des années on organisait à Prague le Salon Antikvariat. Depuis 2008 ce salon a été incorporé à la foire internationale Sběratel – Le Collectionneur, une importante exposition de timbres-poste, de carte postales, de monnaies, de médailles, de cartes électroniques, de minéraux etc. Le salon de cette année aura lieu du 2 au 4 septembre prochain au parc des expositions de Prague-Letňany. Malheureusement il n’y aura pas de livres anciens. Des salons de livres anciens ont été organisés à Prague dans le passé. Nous avons cherché cependant en vain sur Internet les informations sur les salons de livres anciens et il semble qu’aucune manifestation de ce genre en République tchèque ne soit prévue pour cette année.

28-08-2010