Vos réactions aux grands thèmes de cet été

06-09-2008

Cette fois-ci nous avons choisi pour cette rubrique les lettres évoquant deux thèmes importants de cet été - le 40e anniversaire de l’invasion des troupes du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie et les Jeux olympiques de Pékin. Merci à tous ceux qui nous écrit et nous ont montré dans leur lettres que nos émissions ne sont pas pour eux qu’une source d’informations mais qu’elles les poussent également à la réflexion.

Dans plusieurs lettres vous avez donc réagi au 40e anniversaire de l’invasion des troupes du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie et aussi aux programmes que nous avons préparés pour cette occasion:

«Chers amis tchèques et slovaques, nous écrit notre auditeur et ami Philippe Marsan, c'est avec une grande émotion que j'écoute vos différentes émissions évoquant les évènements du printemps et de l'été 1968 en Tchécoslovaquie. En 1968, j'avais 17 ans passés et je venais de vivre les événements du mois de mai-juin, en France. Les souhaits, les espoirs n'étaient pas les mêmes "chez nous", nous avions déjà la liberté et la démocratie républicaine. Certainement, je ne me suis pas rendu entièrement compte de ce qui se passait dans votre pays, bien qu'ayant entendu parler par mes parents et grands parents des événements de Budapest en 1956 ( j'avais 6 ans !). En effet, parmi mon entourage, on marquait un parallèle entre la Hongrie de 1956 et la Tchécoslovaquie de 1968. Je tiens à remercier les rédactions françaises pour les reportages, les émissions, interviews, commentaires qui nous montrent en langue française ce que furent ces journées dramatiques. Le reportage diffusé sur la chaîne ARTE est également fort intéressant, alliant l'image aux paroles et à la musique. Si vous allez sur le site de "radiofil.com", vous y verrez un message dans le "forum évènements" informant les lecteurs de ces instants difficiles...»

Dans ce contexte il faut citer aussi une autre lettre qui est arrivée de Belgique :

«Je me décide enfin à vous contacter, lisons-nous dans cette lettre. Je me présente : Georges Vangassen de Liège en Belgique. Je suis écrivain et voyageur. Je me suis rendu à de nombreuses reprises en République tchèque avec toujours le même plaisir. En août 1988, j'étais venu avec des amis du parti radical transnational d'origine italienne pour soutenir nos amis et exiger le départ des Soviétiques. Nous avions distribué des tracts pendant une semaine puis déployés deux grandes banderoles place Venceslas. Nous fûmes bien sûr arrêtés et expulsés après avoir été filmés pour la TV!!!! Voici donc ma requête : existe-t-il des traces dans les médias tchèques de nos "péripéties" ? Ce serait très gentil à vous de me le faire savoir. »

Le nombre de documents écrits, photographiés et filmés sur cette période de l’histoire est tellement grand qu’il est très difficile de s’y orienter. Malheureusement nous n’avons ni les moyens, ni le temps nécessaire pour faire ce genre de recherche. Ceci dit, nous vous remercions, M. Georges Vangassen et et aussi vos amis italiens, de votre action contre l’occupation soviétique de la Tchécoslovaquie. C’était un acte de courage qui mérite notre reconnaissance et qui a sans doute contribué au climat plus libéral qui s’installait en 1988 dans notre pays et était déjà le signe précurseur de la révolution de velours et de la chute du communisme.

 

Un autre thème largement commenté dans vos courriels et vos lettres sont les Jeux olympiques de Pékin.

Roman ŠebrleRoman Šebrle «Les jeux olympiques sont terminées et la Tchéquie se classe au 24ème rang mondial, nous écrivent Frédérique et Hervé Brien de France. Vous annoncez dans votre émission du 25 août un bilan mitigé. Ce classement est réalisé en fonction des médailles gagnées par chaque pays, mais ne prend pas en compte la population de ce pays. Un classement fait par un rapport nombre de médailles/population totale, changerait sûrement ce classement et serait beaucoup plus juste. Concernant les "déceptions" que vous évoquez, il y a Roman Šebrle qui bien que blessé une grande partie de la saison, a terminé 6ème du décathlon et est classé comme finaliste. Compte tenu de ces éléments, ce classement est tout à fait honorable. Concernant Roman, nous signalons que nous pourrons le retrouver cette année encore à Talence près de Bordeaux les 13 et 14 septembre 2008 pour le Décastar, ainsi que tous les médaillés olympiques du décathlon et de l’heptathlon (http://www.decastar.info/) Un très beau spectacle en perspective... et que de nombreux tchécophiles viennent encourager votre immense champion. Vous avez diffusé également beaucoup d’autres émissions intéressantes telles que l’interview de Philippe Jaroussky ou la disparition du haler. L’Europe avance et comme vous le dites, "dans quelques années les Tchèques feront leurs adieux à la couronne au profit de l’euro" et les porte-monnaie s’alourdiront…»

Merci, chers amis de votre lettre qui nous montre que, parfois, nous ne savons pas apprécier à juste titre les efforts de nos sportifs. Vous avez raison, la 24e position de la Tchéquie dans la très forte concurrence internationale des Jeux olympiques est un classement tout à fait honorable.

 

«Je travaille au service communication de l'Opéra national de Paris, lisons-nous dans le récent courriel de Mlle Sophie Kamaropoulos, un courriel qui est susceptible d’intéresser tous les amateurs de la musique classique et du beau chant. Je me permets, écrit-elle, de vous contacter pour vous signaler l'actualité tchèque de la saison 2008/2009 de l'Opéra. En effet, la République tchèque sera particulièrement mise à l'honneur cette saison avec la programmation de trois opéras des plus grands compositeurs tchèques : La Fiancée vendue de Bedřich Smetana, La Petite renarde rusée et L'Affaire Makropoulos de Leoš Janáček.

La Fiancée vendue de Bedřich Smetana sera programmée du 11 octobre au 2 novembre 2008 au Palais Garnier. La direction musicale sera confiée au grand chef d’orchestre tchèque Jiří Bělohlávek. La Petite renarde rusée de Leoš Janáček sera programmée du 13 octobre au 12 novembre 2008 à l’Opéra Bastille et l’Affaire Makropoulos de Leoš Janáček du 4 au 18 mai 2009 à l’Opéra Bastille. Serait-il possible d'afficher cette information sur votre site avec en plus un lien direct vers le site Internet de l'Opéra national de Paris www.operadeparis.fr ? Pour plus d’informations sur ces spectacles, n’hésitez pas à consulter le site Internet de l’Opéra national de Paris (http://www.operadeparis.fr/).»

Voilà une information qui ne peut pas laisser indifférents tous les amateurs de l’art lyrique et de la musique tchèque car on peut dire, sans exagérer, que c’est la saison tchèque à l’Opéra de Paris.

 

Pour terminer nous aimerions ajouter encore une citation du courriel de M. Philipppe Marsan qui pourrait intéresser notamment tous les amateurs des ondes courtes et des vieux postes de radio:

«Ces samedi 23 et dimanche 24 août, nous écrit-il, j'étais présent aux fêtes de Marcheprime près de Bordeaux en France. L'idée était de présenter des anciens postes à lampes des années 1940 à 1965. Pourquoi ? Parce qu'ils peuvent encore capter les ondes courtes, notamment "Radio Prague". Une occasion de faire connaître la Tchéquie, la francophonie, les ondes courtes... Les autocollants "Radio Prague" ont eu beaucoup de succès, mais je n'avais plus de plaquettes ... Je pense que vous êtes au courant de l'exposition radio-tsf organisée par le Radio Club du Perche les 20 et 21 septembre au château Montmirail dans la Sarthe, je serai présent si la route le permet, environ 600 km.»

Il ne nous reste qu’à souhaiter un bon voyage à Philippe Marsan et remercier tous ceux qui nous ont écrit et aussi, bien sûr, tous ceux qui nous écoutent. Continuez donc à nous écoutez et, si l’envie vous en prend, à partager vos opinions, vos soucis et vos plaisirs avec nous et avec les autres auditeurs de Radio Prague. N’hésitez pas à nous écrire, nous sommes déjà impatients de vous lire. A bientôt.

06-09-2008