Vos lettres et courriels

09-02-2008

Bienvenue à tous à la rubrique Courrier des auditeurs. Une petite question d’abord pour commencer. Vous le savez, Radio Prague, ce ne sont pas que des émissions en ondes courtes, mais aussi un site Internet qui vous permet de retrouver la majorité de nos émissions, de nos reportages, le jour même et en archives.

Peut-être vous en êtes-vous rendu compte, désormais, nous avons décidé d’écrire les noms tchèques avec leurs signes diacritiques, ces jolis accents qui font tout le charme de la langue. Mais nous savons que pour certains internautes qui n’ont pas la bonne configuration dans leur ordinateur, ces accents peuvent poser problème. Nous ne voulons évidemment pas que nos pages soient remplies d’un charabia incompréhensible et que les articles que vous lisez ressemblent à une page digne des insultes du capitaine Haddock. Alors si vous avez des problèmes écrivez-nous !

On passe maintenant à vos lettres, avec pour commencer un courriel de Julien Mary :

« Bonjour, après avoir lu votre article sur le film "Citoyen Havel" je suis très intéressé de le voir. Y a t-il des projections en anglais ou en français ou bien avec sous-titrages de prévues ? Merci d'avance. »

Merci pour votre courrier. Le documentaire « Citoyen Havel » est sorti en salles le 31 janvier dernier. Et à Prague en tout cas, il est diffusé en tchèque avec des sous-titres anglais. Vous pouvez aller le voir au Světozor notamment qui a rouvert ses portes après deux mois de travaux justement avec cet opus. Et également à l’Aero qui fait des projections.

Gauthier Coussement, de Caromb en France nous a transmis une lettre adressée à notre ancien collaborateur, Omar Mounir :

« Cher monsieur Mounir, c’est avec une certaine forme de désespoir que je m’adresse à vous – via Radio Prague où je vous ai croisé en 1999 lorsque j’étais invité pour le Prix Jan Masaryk. Je reçois quotidiennement le contenu des émissions de Radio Prague et j’y ai découvert récemment votre livre sur la partition de la Tchécoslovaquie. Belge tchécophile vivant en France, je m’intéresse de près à ces questions de nationalisme et d’identité nationale et votre livre m’apporterait une vision très utile et complémentaire de celle lue dans les mémoires de Hubert Masařik. Mais voilà, j’ai de sérieuses difficultés à me procurer votre ouvrage. Après des recherches j’ai constaté que les éditions Quorum avait fait faillite, que leur distributeur Editis (près de Bruxelles qui m’a indiqué que l’édition originale daterait de 1999) n’avait en réalité plus aucun fond de Quorum alors que leur site Internet mentionne bien votre ouvrage, bref que je n’arrive pas à l’acheter. C’est pourquoi je vous écris. Ma demande devient ainsi simple : disposez-vous d’exemplaires de votre livre ? Si oui, pouvez-vous m’en envoyer un avec mention de vos coordonnées bancaires (codes IBAN et BIC) pour que je puisse vous payer. Si non, pouvez-vous m’indiquer un dépositaire ? Je vous remercie vivement par avance et vous adresse mes meilleures salutations. »

Cher M. Caussement, nous avons contacté Omar pour vous. Malheureusement, il n’a pu que nous confirmer ce que vous écrivez. En effet, la maison d’édition Quorum a fait faillite et a été liquidée trois mois après la parution de son ouvrage qui n’avait d’ailleurs eu qu’un faible tirage. Omar vous conseille donc de vous adresser aux bibliothèques en France qui pourront vous le prêter. Il a précisé que la Bibliothèque nationale avait un exemplaire. Nous sommes navrés de ne pouvoir vous aider plus en la matière, mais nous vous souhaitons bonne chance dans vos recherches en bibliothèque.

Merci à Michel Beine de Tienen en Belgique, pour son rapport d’écoute, mais aussi, pour la France, à Jean-Marie Monplot de Chambéry, Philippe Marsan de Gujan Mestras, à René et Louisette Pigeard de Gréez-sur-Roc, Fabien Battesti de Lambersart, et à Roger Cassagne d’Aurillac qui nous ont fait parvenir les leurs. Merci M. Cassagne pour votre gentille remarque sur l’interview consacrée à Pavlína Koubská, une jeune énarque tchèque fort douée comme vous le signalez dans votre message :

« J’ai le plaisir de vous écouter souvent car la qualité de l’écoute est très satisfaisante et l’heure me convient particulièrement. Vos émissions sont très intéressantes. J’ai été très impressionné par le parcours de votre jeune compatriote et pu constater qu’elle avait connue la France profonde (la Corrèze jouxte mon département !). Si ce rapport correspond à vos données, merci de m’adresser une carte QSL. »

09-02-2008