Toujours en contact avec nos auditeurs

07-05-2019

Bienvenue dans ce nouveau magazine consacré aux rapports d’écoute, aux commentaires et aux questions des auditeurs de Radio Prague.

Photo: Emilia_Baczynska / Pixabay, CC0Photo: Emilia_Baczynska / Pixabay, CC0 Merci à vous tous qui nous avez écrit pour commenter les programmes que nous avons préparés pour les fêtes de Pâques. Frédérique et Hervé Brien, qui nous ont d’abord remerciés pour la première QSL de 2019, nous ont fait, par exemple, savoir :

« Encore un très beau dimanche musical avec ces œuvres de musique sacrée et populaire consacrées à Pâques. Pas de remarques particulières sur votre actualité ou la nôtre. La traditionnelle rubrique relative aux coutumes de Pâques est toujours agréable à écouter. Il est toujours intéressant de savoir qu’elles sont toujours vivantes et appréciées. Merci également pour la recette du gâteau en forme d’agneau : peut-être à tenter pour l’année prochaine mais il faudra d’abord venir vous voir pour trouver un moule ! »

Et si c’était, chers amis, un joli prétexte pour vous rendre une nouvelle fois à Prague et pour nous rendre visite dans les locaux de la radio? Notre auditeur algérien Rachid Dahmani, lui aussi, nous a écrit quelque mots gentils à propos des programmes diffusés autour de Pâques :

« J’ai écouté le Dimanche musical présenté par Magdalena Hrozínková qui avait pour thème la façon dont la fête de Pâques est célébrée en musique. Et je dois dire que cette musique était fantastique. Merci. »

A nous de vous remercier tous, vous qui nous avez adressé vos rapports d’écoute dont plusieurs particulièrement détaillés. C’est le cas notamment des six rapports rédigés à la main qui nous ont été envoyés par notre fidèle auditeur et correspondant M. Paul Jamet et auxquels il a ajouté, comme d’habitude, quelques observations et questions :

Photo illustrative: Tomáš Adamec, ČRoPhoto illustrative: Tomáš Adamec, ČRo « Ce qui m’intéresse, c’est la générosité des Tchèques. J’aimerais donc savoir s’il y a chez vous des associations caritatives et si elles sont encore généreuses. Les dons sont-ils déductibles des impôts ? En France, suite aux augmentations des taxes et impôts, la générosité des Français a baissé. »

On peut dire que la générosité des Tchèques dans le domaine caritatif reste assez élevée. Cela concerne tant les sociétés et les fondations que les particuliers. Plus encore : selon les données recueillies par différentes associations, le volume de l’aide accordée ces dernières années à des fins caritatives a tendance à augmenter. Très populaires et très répandues en Tchéquie : les collectes caritatives « télévisées » sous forme d’envoi par les téléspectateurs de SMS afin de soutenir tel ou tel projet précis. Et, pour répondre à la question de notre auditeur, les dons sont en effet déductibles des impôts, des conditions différentes étant appliquées pour les personnes physiques et morales.

Place maintenant à la lecture d’une longue lettre qui nous a été adressée par notre auditeur canadien Roger R. Roussel et dans laquelle il nous a fait part de sa passion pour la radio :

« L’année 2019 marque pour moi le 40ème anniversaire du début de mes écoutes en ondes courtes. C’est un passe-temps passionnant et vraiment enrichissant. Durant cette période, de fortes et sincères amitiés se sont développées avec les animateurs et journalistes des radios étrangères. De nombreuses correspondances durent et sont toujours échangés. Je possède des documents de plus de 185 pays. Il est à noter que plusieurs pays dont je possède des documents n’existent plus (guerres, révolutions). Je suis moniteur officiel pour quelques stations ce qui crée une relation plus forte et profitable mutuellement. Pour moi, c’est une merveilleuse façon de faire connaître ma région et, surtout, le fait qu’il existe des gens s’exprimant en français dans la province du Nouveau-Brunswick au Canada. Mes amis animateurs et journalistes étrangers sont pleinement au courant de ce fait et ils sont fiers et heureux de la promotion et des informations échangées durant les nombreuses années. »

Merci, cher ami, pour cette confession touchante que vous avez bien voulu partager avec nous et dont avons eu le plaisir de citer un long extrait, aussi, dans ce magazine.

« Je reviens tout juste d'une petite semaine passée à Paris d'où je souhaitais vous envoyer une carte postale... mais ayant oublié d'emporter l'adresse postale de Radio Prague.... vous ne recevrez rien ! Arrivé le lendemain du drame de Notre-Dame, j'ai pu constater que la foule était présente sur les quais, comme en plein été. Avec de nombreuses antennes paraboliques sur le Pont de la Tournelle. »

C’est ce que nous avons pu lire dans la dernière lettre de M. Jean-Michel Aubier dans laquelle notre auditeur français n’a pas omis de commenter certaines questions de l’actualité politique :

Zuzana Čaputová, photo: Slavomír Frešo, CC BY-SA 4.0Zuzana Čaputová, photo: Slavomír Frešo, CC BY-SA 4.0 « Je suis un peu surpris de l'accueil plus que favorable des médias tchèques et étrangers à l'élection de Zuzana Čaputová (ou plus exactement de l'espoir que ces personnes placent en elle. Je reconnais bien volontiers que son élection est une bonne chose pour contrebalancer (un peu !) le SMER-SD discrédité par de nombreux scandales. Mais restons les pieds sur terre. La présidente n'a qu'une fonction essentiellement protocolaire. Messieurs Babiš et Zeman peuvent donc bien déclarer qu'ils sont satisfaits, ça ne changera pas grand-chose dans leurs relations avec Bratislava ! Je me demande même si l'élection d'un homme (avec un parcours identique à celui de madame Čaputová) aurait eu le même retentissement... Attendons donc les législatives de 2020 et voyons si le nouveau parti d'Andrej Kiska sera à même d'inquiéter le Château de Prague et la Villa Kramář. »

Il est vrai que l’élection de Zuzana Čaputová a eu un grand retentissement en République tchèque, essentiellement positif, ce que nous avons évidemment largement commenté dans nos émissions. Celles-ci vouent désormais une grande attention également au prochain scrutin européen au sujet duquel notre auditeur français nous a écrit :

« Dans quelques jours, nous voterons pour les européennes... Au vu de la participation (peut-être inférieure à 20% en République tchèque), on ne pourra guère en tirer de conclusions. Et ce ne sont pas les déclarations d'Andrej Babiš (qui se demande si la République tchèque doit prendre la présidence du Conseil de l'Union européenne en 2022) qui vont inciter les Tchèques à aller voter alors qu'ils sont eux aussi majoritairement persuadés qu'un Czexit ne serait pas une catastrophe pour leur pays. »

Photo illustrative: Štěpánka BudkováPhoto illustrative: Štěpánka Budková Michel-Aubier aimerait également savoir pour quelle raison le ministère des Transports est un poste difficile en République tchèque. Eh bien, c’est tout simplement, parce que l’état des routes et des autoroutes locales est loin d’être satisfaisant et que trouver des solutions rapides et efficaces n’est pas une tâche facile. Voilà pourquoi les activités du ministre des Transports sont traditionnellement suivies d’un œil très critique par les experts et les médias et, surtout, par les automobilistes.

Nous remercions les administrateurs du RDX d’Auvergne pour nous avoir adressé un article rédigé par Colette Beaulieux, paru dans RadioFil de mars-avril et consacré à la fête du 30ème anniversaire du club. C’est avec plaisir et grand intérêt que nous l’avons lu.

07-05-2019