Raymonde François : « Radio Prague m’a ‘appris’ la République tchèque »

01-01-2011

Bienvenue, chers amis, à l’écoute du premier Courrier des auditeurs de 2011, année qui marquera, comme vous le savez, un tournant dans l’histoire des émissions internationales de la Radio tchèque. La fin de la diffusion en ondes courtes, à partir du 31 janvier prochain, est évidemment au cœur de vos lettres et courriels.

Vous nous racontez (et c’est très agréable à lire), comment vous avez, au fil des années, par l’intermédiaire de Radio Prague, découvert la République tchèque, son passé et son présent, la vie dans ce pays au sens le plus le large. Fabien Battesti de Lambersart, en France, nous écrit à ce propos :

« J’ai été très chagriné d’apprendre la fin des émissions en ondes courtes de votre station. C’est avec les OC que j’ai découvert votre station et ai ainsi appris énormément sur la culture et la vie quotidienne de votre pays. S’il n’y avait pas eu les ondes courtes, cela n’aurait pas pu avoir lieu. De même, après l’extinction de vos émetteurs (j’espère que le gouvernement reviendra sur sa décision) je ne suivrai plus vos émissions de la même manière car devoir posséder une connexion Internet, un ordinateur voire un récepteur de radio wifi et devoir configurer l’ensemble, cela n’aura jamais le charme de l’écoute avec un récepteur radio traditionnel. »

Merci, Fabien Battesti, pour ce courriel. Nous vous souhaitons beaucoup de chance pour la fin de vos études universitaires à Valenciennes, ainsi que pour votre stage, tout en espérant que vous continuerez, malgré tout, de suivre nos émissions sur Internet.

Jean-Marie Monplot de Chambéry, en France, s’y est déjà mis. Il écrit : « Etant un passionné des OC depuis 1968 et aimant beaucoup votre radio, vous serez la seule station que j’écouterai par Internet pour garder nos relations amicales. Voilà mon premier rapport d’écoute par Internet avec un sinpo bien sûr de 55555 ! Car en ce moment, je vous reçois très mal sur 5930 kHz le soir. C’est avec un pincement au cœur que j’ai appris la fin des émissions de Radio Prague en OC le 1er février 2011, moi qui vous écoutais depuis les années 1980 environ ! J’ai eu la joie de rencontrer Guillaume Narguet à la nuit de la radio chez la famille Pigeard il y a quelques années et je ne voudrais pas couper ce contact avec votre radio à cause de la fin des OC. Je vous joins donc mon premier rapport par Internet et je suis très heureux que la collection des QSL 2011 soit prête ! »

Merci, M. Monplot, pour ce message. Philippe Marsan, lui aussi notre auditeur de longue date, écrit : « Toujours une très bonne réception à Lanton, bien meilleure qu’à Biganos. Un regret de voir s’éteindre les OC pour les 75 ans de votre radio, quel dommage…Allez-vous éditer un ouvrage, une brochure en souvenir de ces 75 ans de radio ? (...) Toujours un plaisir de vous écouter, même si avec Noël la famille est présente, je réserve un petit instant pour capter Radio Prague. »

Non, M. Marsan, pour l’instant, Radio Prague n’envisage pas de publier un ouvrage à l’occasion de son 75e anniversaire. Mme Raymonde François de Rebréchien nous a adressé une très belle lettre, dont voici un extrait :

« Au début des années 1990, j’ai découvert votre station par un hasard qui a bien fait les choses. Vous m’avez ‘appris’ votre pays par les nouvelles au jour le jour, par toutes les chroniques si intéressantes, les activités artistiques, les écrivains, l’économie, la politique et aussi l’évolution au cours des événements internationaux. Le soulagement et l’euphorie ont disparu. La crainte est lourde dans un monde inquiétant. Par courrier postal, chaque année, vous avez envoyé des souvenirs que je conserve. Il y a même un album de cartes postales ! Et je connais la mélodie émouvante de votre chant populaire ‘Teče voda, teče’. Dans les bouleversements, restons optimistes. En cette période de fêtes, meilleurs vœux à tous. Et que Radio Prague continue. »

« Que d’émotion en recevant la splendide carte de vœux 2011. Elle me touche beaucoup et je vous en remercie de tout cœur, tout comme pour l’exceptionnelle carte QSL de Karel Hynek Mácha. Elle est exposée pour une durée d’un an sur le poste ICOM IC-R75 que j’utilise depuis 2001 », nous écrit Jacques Augustin qui nous écoute fidèlement à Rosny-Sous-Bois, dans la région parisienne. « La clôture des émissions en OC me peine beaucoup, car le transfert sur Internet n’est pas évident après 43 ans d’écoute de Radio Prague avec un lien d’humanisme inexistant dans la modernité. (…) Lettres à Olga, photo: Bibliothèque de Václav HavelLettres à Olga, photo: Bibliothèque de Václav HavelL’histoire restera mon meilleur souvenir. Au-delà de la tragédie du Printemps de Prague en 1968 pour aboutir à une liberté revendiquée à travers la Charte 77 par l’intermédiaire de Václav Havel. J’ai découvert l’une de ses œuvres littéraires grâce à Radio Prague et lu les ‘Lettres à Olga’. Authentique cachet de la personne humaine s’inscrivant au détriment de sa propre liberté pour connaître la prison, à cause de son devoir de serviteur d’Etat. Néanmoins, après la Suède et la Slovaquie, qui sera le prochain à nous inviter au glas des ondes courtes auquel je refuse de croire. »

Alena GebertováAlena Gebertová Vous êtes nombreux à nous demander, chers auditeurs, quel sera l’avenir des journalistes de Radio Prague ? Précisons donc que suite aux restrictions budgétaires, dix postes ont été supprimés au sein de Radio Prague. Il s’agit aussi bien des rédacteurs que du personnel technique et administratif. Tous les services de Radio Prague sont touchés, y compris la rédaction française : notre rédactrice en chef Alena Gebertová quittera, hélas, notre équipe au 31 janvier 2011. Alena qui a participé, rappelons-le, à la création de Radio Prague « nouvelle génération » après 1989.

Rappelons également qu’à partir de février prochain, c’est donc Internet qui sera la plateforme de base de la diffusion. Radio Prague sera également diffusée en Europe par satellite et grâce à des stations partenaires à l’étranger. La nouvelle grille et autres éventuels changements vous seront communiqués en janvier. Merci à vous tous pour votre soutien, merci de rester fidèles à Radio Prague. Nous remercions Didier Beaurepaire, Gérard Petrisot, Renée Durand, Christian Ghibaudo, ainsi que les autres auditeurs pour leurs cartes de vœux. Nous saluons également Maurice Yon, Cédric Hottinher et Bernard Marthoud qui nous ont fait parvenir leurs rapports de réception. Toute l’équipe franco-tchèque de Radio Prague vous adresse, à son tour, ses meilleurs vœux pour 2011.

01-01-2011