Nouvelle grille (février-mars) de Radio Prague

30-01-2010

« Je suis heureux de savoir que Radio Prague continue, car c’est la meilleure radio que j’écoute souvent », nous a écrit Rémi Le Toullec, de Meaux, en France. Merci pour ce petit mot qui donne le coup d’envoi du Courrier de cette semaine.

Effectivement, pour ceux qui ne sont pas au courant, Radio Prague continue à diffuser ses émissions en ondes courtes, même avec un budget restreint. Une information importante : notre nouvelle grille de programmes, valable du 1er février au 27 mars vient d’être publiée et envoyée à nos auditeurs. Comme nous l’avions déjà signalé dans ce magazine, du fait qu’un seul émetteur, celui de Litomyšl, a été conservé, le nombre de diffusions a été réduit de moitié. Nous vous prévenons également que certaines diffusions, indiquées dans cette nouvelle grille, n’auront pas lieu le 17 février et le 17 mars prochains, en raison de l’entretien de l’émetteur. Merci pour votre compréhension, et surtout pour votre soutien inlassable exprimé dans vos courriers, pour votre engagement, votre intérêt et votre gentillesse – ceci n’est pas une évidence et nous vous en remercions très sincèrement.

Citons, à ce propos, Marcel Lecerf de Malzéville, en France. Il nous écrit : « Je vous remercie surtout pour la continuité de vos émissions après le 31 décembre 2009, car si l’Europe centrale disparait du paysage audiovisuel, la culture d’expression française sera largement perdante dans le monde. »

Merci à Tony Legendre (notre « ancien et fidèle auditeur », écrit-il) pour une belle carte postale de la ville natale de Jean de la Fontaine, Château-Thierry. Tony Legendre écrit : « Voici mes premiers rapports d’écoute de l’année. Comme je vous capte dans d’excellentes conditions via WRN sur le satellite Hotbird, j’ai donc choisi cette solution car la réception sur ondes courtes est souvent difficile en ce moment. » André Biot de Romerée, en Belgique, qui s’était récemment plaint d’un très mauvais signal de Radio Prague, témoigne, cette fois, d’une « très bonne audibilité » avec un léger fading à la fin du programme diffusé le 13 janvier à 17h 30 TU sur 5930 kHz.

Nous saluons, depuis Prague, Osamu Aikawa, notre auditeur de Tokyo qui nous a envoyé un courriel très sympathique, où il évoque la météo au Japon et en Europe et les Jeux Olympiques qui approchent... Ensuite, Osamu Aikawa nous raconte : « Il y a 40 ans, j’ai écouté pour la première fois les émissions en anglais de Radio Prague. Ensuite, étant trop occupé par mes études et mon travail, je ne pouvais pas écouter les ondes courtes pendant 20 ans. Maintenant, je me suis mis à nouveau à l’écoute. Radio Prague, veuillez continuer la radiodiffusion. J’adore Radio Prague pour toujours ! »

Passons maintenant, chers amis, à vos questions. Marcel Lecerf voudrait savoir « quelle est la fréquence des divorces en Tchéquie ? » M. Lecerf, la République tchèque se range, avec la Belgique, la Suède ou la Finlande, parmi les pays au taux de divorce le plus élevé. Ici, un mariage sur deux se termine par le divorce, ce qui représente environ 30 000 ruptures conjugales par an. Cette tendance préoccupante est enregistrée depuis le début des années 1980.

Répondons maintenant, avec un peu de retard, à la question de Didier Beaurepaire, relative au nombre de diabétiques en République tchèque. Notre auditeur de Romans-sur-Isère nous a écrit : « Je suis intéressé à cela car je suis diabétique depuis l’âge de cinquante ans et c’est héréditaire, toute ma famille l’a eu ou l’a encore et mes enfants devront se méfier. » M. Beaurepaire, les statistiques sont alarmantes : ces vingt dernières années, le nombre de diabétiques a doublé en Tchéquie. Actuellement, on enregistre quelque 800 000 personnes atteintes – dans la plupart des cas, il s’agit du diabèthe de type 2, donc dû aux mauvaises habitudes alimentaires, à la sédentarité, au stress et dont souffre, par ailleurs, le chef du premier parti de droite dans le pays et ancien Premier ministre, Mirek Topolánek. Le nombre de malades progresse rapidement : plus de 50 000 nouveaux cas sont enregistrés chaque année et d’ici quatre ans, un Tchèque sur dix pourrait être diabétique. De nombreuses campagnes de prévention et de dépistage sont en cours...

C’était le Courrier des auditeurs sur les ondes de Radio Prague. Avant de vous quitter, nous remercions Mickael Jugnon, Philippe Marsan, Didier Morival et Claude Marné pour leurs rapports d’écoute. Saluons également notre auditrice Valérie Corolleur qui souhaite, depuis la Bretagne, « šťastný nový rok », donc bonne année, « à toute l’équipe de Radio Prague ». Très bonne semaine à toutes et à tous et à la prochaine !

30-01-2010