Nous avons lu dans vos lettres...

21-05-2005

Le moment est venu pour ouvrir vos lettres et vos courriels, pour vous donner la parole. Merci à tous ceux qui nous ont écrit et qui nous ont ainsi signalé que Radio Prague est pour eux une importante source d'informations qu'ils écoutent attentivement et qu'ils apprécient.

Photo: CTKPhoto: CTK Ces derniers jours, vous avez suivi avec beaucoup d'attention notamment nos programmes sportifs. M. Jean-Marie Monplot de France nous écrit : "Merci encore pour ce bon moment passé à votre écoute et je tiens à féliciter l'équipe de la Tchéquie de hockey sur glace pour son titre de champion du monde face au Canada. Cela veut dire qu'avec peu de moyens, face à des grandes nations, il suffit la volonté et le travail pour réussir."

Vous avez prêté aussi beaucoup d'attention à nos émissions consacrées au 60ème anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. "J'ai suivi avec intérêt le programme spécial sur la libération de la maison de la radio," nous écrit M. Maurice Mercier de France.

De même M. Jacques Augustin de France nous a adressé ses réflexions sur cet événement historique: "Même si la commémoration du 60ème anniversaire de la Libération et de la victoire sur le nazisme a rassemblé les plus importants dirigeants du monde entier, cela ne doit pas nous faire oublier la souffrance trop souvent atroce des victimes ou rescapés de la Deuxième Guerre mondiale, nous écrit M. Augustin et il poursuit: Mais le Défilé grandiose des chars russes et de tous les militaires paradant pour la circonstance ne peut m'empêcher d'établir une comparaison, hélas, triste avec l'invasion des troupes de l'ex-Pacte de Varsovie dans Prague durant la nuit du 20 au 21 août 1968. Il en fut de même en 1956 avec les chars de l'ex-URSS écrasant Budapest et causant là aussi de nombreuses victimes. Heureusement une révolution de velours permit en 1989 d'instituer la démocratie en République tchèque et de procurer à Radio Prague ses lettres de noblesse avec des voix synonymes de lien d'amitié avec les auditeurs. Tout cela me fit revenir pour brancher mon poste sur Radio Prague et y être plus fidèle que jamais. Aussi, c'est avec plaisir que je fête à l'heure du référendum sur le projet de Constitution européenne, le premier anniversaire de la République tchèque au sein de l'Union européenne."

 

"Chers amis de Radio Prague. Voici longtemps que je vous avais écrit, en raison d'occupation importantes qui ne me permettent pas souvent l'écoute des ondes courtes, pour de mauvaises concordances horaires," nous écrit M. Michel Gueroult de France et ajoute quelques timbres pour nos amis philatélistes.

"J'ai lu d'un seul trait le livre "Madame Paris-Prague" d'Omar Mounir. J'en ai abandonné tout autre lecture de magazines, jusqu'à la fin. C'est vraiment un excellent ouvrage d'un grand écrivain. Merci à lui, pour ce bon moment passé à la lecture de cet ouvrage, ceci dit sans aucune flagornerie de ma part," nous écrit M. Claude Duforet de France et nous adresse dans la même lettre sa réponse au concours de Radio Prague.

M. Duforet, nous partageons votre avis sur le livre d'Omar Mounir. Nous en avons parlé d'ailleurs et avons interviewé son auteur dans la rubrique littéraire du 9 avril dernier. Nous vous remercions aussi de votre réponse à notre concours. Vous n'êtes pas d'ailleurs notre seul auditeur qui en parle. Nous avons lu, par exemple, dans la lettre de M. Jamet de France: "Quand vous lirez ces lignes je serais en partance pour l'Egypte, un voyage dont ma femme est moi rêvons depuis des années, écrit-il. Du Caire à Abou Sembel... Je vais réfléchir à votre concours pour y répondre car pour moi la bière tchèque évoque plusieurs souvenirs liés à des voyages, dont le premier remonte à 1991. Je vais essayer de mettre de l'ordre dans tout cela."

 

"Nous aimerions remercier, par l'intermédiaire de Radio Prague l'association Olga Havel France, lisons-nous dans la lettre de Bruno Barrande. Association qui a permis en juin 1999 - grâce à l'organisation du 200ème anniversaire de la naissance de Joachim Barrande - de faire connaître aux habitants de Saugues en Haute-Loire, ainsi qu'à notre famille, cette magnifique Ville de Prague. Puis en juin 2002, cette même association a organisé au Centre tchèque à Paris une sympathique conférence-rencontre sur notre arrière-grand-oncle. L'Association Olga Havel nous a mis en relation également avec Katka, originaire de Tabor qui étudie le français dans une université pragoise, peut-être un jour animatrice sur votre radio, ainsi que Terezka, jeune et jolie fille de Pardubice qui par force de volonté a pu participer aux épreuves de natation au championnat du monde en Argentine 2002 et puis aux magnifiques Jeux paralympiques d'Athènes 2004. Nous adressons notre gratitude à Mesdames Kamila Leclerc et Helène Axler."

Comme beaucoup de nos auditeurs ne savent pas qui était l'arrière-grand-oncle de Bruno Barrande, nous ajoutons à sa lettre une petite notice biographique. Le géologue et chercheur français, Joachim Barrande, a passé une grande partie de sa vie en Bohême. Né en 1799, il a été engagé après avoir terminé ses études à l'Ecole polytechnique et à l'Ecole des Ponts et de Chaussées à Paris, comme précepteur de Henri, comte de Chambord, petit fils de Charles X, roi de France. Après la révolution de 1830, il s'est exilé avec la famille royale des Bourbon, d'abord en Ecosse et puis en Bohème. C'est en Bohême, qu'il a entrepris des recherches paléontologiques et a fait plusieurs découvertes importantes. Il a découvert, entre autre, dans les schistes de la région de Prague des empreintes de trilobites fossiles et a réuni ensuite une importante collection de fossiles trouvés dans les carrières de la région située entre Prague et Plzen. A sa mémoire, une région, située près de Prague et très intéressante du point de vue de la paléontologie, a été appelée Barrandeum. Joachim Barrande est devenu une personnalité importante de la vie scientifique et publique tchèque. Il est mort à quatre-vingt-quatre ans, lors d'un voyage en Autriche où il a été inhumé. Joachim Barrande a légué ses grandes collections paléontologiques et sa bibliothèque au Musée national de Prague.

21-05-2005