Nos félicitations à Jean Pierron

20-11-2010

Voici notre programme hebdomadaire dans lequel nous cédons la parole à nos auditeurs et leur permettons de participer à notre travail. Il serait dommage de ne pas partager les opinions et les suggestions de ceux qui nous écrivent avec les autres auditeurs de Radio Prague.

« Mes chers amis de Radio Praha, lisons-nous dans la lettre d’Emile Christian Dushime du Cameroun. C’est avec un réel plaisir que je rédige cette correspondance à l’occasion de 21ème anniversaire de la révolution de velours. Ce mercredi 17 novembre 2010, je me suis senti de tout cœur avec vous et la signification de l’événement suscite en moi quelque chose : la fierté. En effet, c’est grâce à votre combativité et détermination que le régime communiste a été chassé. Désormais, la République Tchèque est devenue la vitrine du monde. Son parcours exemplaire parle de lui-même. L’histoire est mise à contribution pour mieux comprendre l’avenir.

Ici au Cameroun, on est adulte à l’âge de 21 ans. A partir de là, le jeune camerounais est en mesure de voter, et de répondre devant la loi. Or, ce 17 novembre 1989, le coup d’envoi des manifestations de masse des Tchèques et Slovaques est venu des étudiants. D’où ma fierté. Cependant, que reste-t-il de cette manifestation aux yeux de la jeunesse tchèque ? L’envie de pérenniser cet héritage est-elle toujours d’actualité ? Merci de me répondre. »

Cher Monsieur Dushime, c’est vrai que la révolution de novembre 1989 a été d’abord la révolution des jeunes, des étudiants et des artistes, mais finalement l’envie du changement a saisi pratiquement toute la société tchèque. Difficile de dire ce qui reste de cet élan révolutionnaire dans les esprits des jeunes Tchèques de nos jours. Ils n’ont pas vécu sous le régime totalitaire, ils ne peuvent pas comparer la vie avant et après novembre et vraiment apprécier les avantages que la révolution de velours leur a apportés. Ils ont des problèmes comme les jeunes d’autres pays du monde, ils doivent faire face, eux aussi, aux retombées de la crise économique. Toujours est-il, que le nombre de ceux qui préféreraient vivre sous le communisme est tout à fait négligeable.

Vous exagérez un peu quand vous dites que la République tchèque est devenue la vitrine du monde. Il est vrai que notre pays a beaucoup changé dans le sens positif mais la vie en République tchèque est encore loin d’être idéale et les émissions de Radio Prague en témoignent. Aujourd’hui ce sont les qualités morales des hommes politiques et la corruption dans le secteur public qui sont au cœur du débat à différents niveaux de la société tchèque. Il y a donc encore beaucoup de choses à améliorer.

 

« Salut à toute l'équipe de Radio Prague. Je voudrais savoir s'il est possible d'avoir des informations concernant une bourse d'études étrangères tchèque qui me permettrait de continuer mes études dans ce beau pays ? » nous écrit M. Henri Gustave Bodjé.

Cher Monsieur il y a sans doute des possibilités d’étudier dans les universités et des écoles d’enseignement supérieures tchèques et d’obtenir des bourses. Nous vous conseillons de vous adresser au ministère de l’Education nationale de République tchèque qui est sans doute l’institution la mieux placée pour vous donner des informations valables à ce sujet. Ministerstvo školství, mládeže a tělovýchovy, Karmelitská 7, 118 12 Praha 1, République tchèque, e-mail: info@msmt.cz.

 

« Je viens de passer quelques jours dans le Cantal, région rurale où l’on se repose bien, lisons-nous dans la lettre de M. Jean Pierron de France. J’ai profité d’une semaine de calme pour écouter votre station. C’est toujours passionnant et plein de vie. Grâce à vous, on apprend plein d’informations qui se passent dans le monde et qu’ont n’a guère le temps de nous présenter ici. Je vous adresse quelques timbres de collection en espérant faire des heureux. Je peux vous en offrir des centaines. Dites-moi, si cela vous intéresse. Des timbres oblitérés de chez vous seront les bienvenus. »

Cher M. Pierron, merci de votre lettre et de vos timbres. Comme il n’y a pas de philatélistes dans la section française de Radio Prague, nous envoyons vos timbres à ceux parmi nos auditeurs qui partagent votre passion pour la philatélie. Nous profitons de l’occasion pour vous adresser nos félicitations.

A savoir M. Jean Pierron, président du Radio DX Club d’Auvergne, animateur du collectif Francophonie, défenseur de la langue française et militant des droits de l’homme, a été nommé dans l’ordre national de la Légion d’honneur, le 14 juillet dernier, au titre du ministère des Affaires étrangères.

Et nous citons le journal « Le semeur hebdo » : « C’est la sénatrice Michèle André, avec laquelle il a travaillé dans le domaine de l’éducation pendant quarante ans, qui lui a remis les insignes du chevalier, le 24 septembre, lors d’une cérémonie à la maison de quartier de la Glacière à Clermont-Ferrand. Cette décoration, il a tenu à la partager avec son épouse, Madeleine, qui illumine sa vie depuis soixante-quatre ans. »

Nous apprenons aussi que Jean Pierron s’investit tous les ans dans la Semaine de la Francophonie et ne ménage pas ses efforts pour que la langue française soit bien traitée dans le monde. Grâce à lui, 141 journalistes de stations étrangères émettant en français ont déjà été accueillis en Auvergne.

Cher M. Pierron, merci pour tout ce que vous avez fait au service des jeunes délinquants et des handicapés et pour ce que vous avez fait et allez encore faire pour la langue française et les journalistes de stations émettant en français dont Radio Prague. Nous sommes heureux d’avoir un homme comme vous parmi nos auditeurs.

20-11-2010