Le Radio DX Club d’Auvergne invite à sa traditionnelle rencontre

02-06-2012

Le courriel que nous avons reçu ces deux dernières semaines contenait, entre autres, des informations sur plusieurs manifestations intéressantes qui auront lieu très prochainement. Nous les partageons avec vous dans le cadre de ce programme bimensuel.

Le Radio DX Club d’Auvergne nous a adressé un message dans lequel son président nous informe de la tenue de l’un de ses événements traditionnels dont la prochaine édition se déroulera d’ici peu :

« Comme chaque année, le Radio DX Club organise du 1er juillet au 26 octobre 2012 un concours afin d’encourager l’écoute des radios internationales en langue française. Merci de bien vouloir le diffuser auprès de vos auditeurs. »

C’est ce que nous faisons effectivement avec plaisir en citant un extrait du message dans lequel il est dit entre autres :

« Le concours est ouvert à tous les radios écouteurs, l’inscription, qui est faite par lettre ou par Internet, est gratuite. Les écoutes doivent être réalisées par radio ou par Internet dans les bandes de 150 KHZ, en ondes longues, moyennes ou courtes. Elles ne doivent concerner que des émissions en langue française de stations officielles gouvernementales, privées ou religieuses. Le concours consiste à obtenir des cartes QSL, des courriels et des lettres de vérification confirmant les rapports d’écoute des émissions en français. Ceux-ci devront préciser le nom de la station, le pays, la date, l’heure du programme, la fréquence ou le site concerné. »

Le président du Radio DX Club d’Auvergne note en conclusion qu’un diplôme sera attribué à chaque participant, ceux d’entre eux ayant obtenu les meilleurs résultats recevront des lots de qualité.

Grâce à votre courrier, chers auditeurs, nous avons également appris que le Musée radio maritime à Alprech ouvrirait ses portes en juin. Dans la lettre adressée par Daniel Wantz, nous avons pu lire :

« Depuis 2004, l’association pour la sauvegarde du patrimoine radio maritime travaille à la création d’Argos, un musée radio maritime, le premier en France, sur le site de l’ancienne station côtière radio maritime Boulogne Radio à Alprech... L’entrée du musée se fait par l’arrière d’un bateau. Au fil de la visite, on y découvre la cabine de la radio, la passerelle, le poste de pilotage. Dans la salle ‘A bord des bateaux’, le matériel d’époque est classé par ordre d’ancienneté : sondeur, radio récepteur, émetteur, manipulateur morse, lampemètre, ondemètre, radar, système de navigation DECCA ayant servi au débarquement.... Tous ces appareils sont le fruit de donateurs comme des armateurs ou encore des particuliers, membres ou non de l’association. Le musée respire la passion et le savoir-faire des membres actifs de l’association qui œuvrent au quotidien pour faire perdurer notre patrimoine maritime. »

Notre auditeur signale que le musée ouvrira ses portes les 22, 23 et 24 juin prochains. A cette occasion, un programme riche en animations attend les visiteurs parmi lesquels Daniel Wantz espère voir, aussi, ceux qui appartiennent à la famille des auditeurs de Radio Prague. Pour eux, il précise qu’Alprech se trouve sur la commune du Portel sur la route qui conduit au cap d’Alprech.

M.Abdur Razzak est de son côté le président d’un club d’auditeurs de radios internationales de Bangladesh. Dans sa courte missive, rédigée en anglais, il nous assure visiter régulièrement notre site Internet et apprécier sa qualité, ainsi que le contenu des émissions de Radio Prague. Celles-ci plaisent beaucoup, aussi, à Karim Najim, que ça soit via Internet ou par satellite. Il nous en a fait part dans son récent courriel.

En ce qui concerne les lettres dans lesquelles vous réagissez à nos émissions, nous avons retenu en particulier celle de Hervé Brien, dont voici un extrait :

« Je voudrais revenir sur la rubrique Panorama du 22 mai consacrée aux quais de la Vltava qui m’a beaucoup intéressé et qui me rappelle ce que nous avons vécu et ce que nous vivons sur Bordeaux avec cette revitalisation des quais. Il s’agit bien de redonner vie à ces endroits qui, pendant des siècles, ont joué leur rôle premier dans le commerce et l’approvisionnement des villes mais qui, depuis une trentaine d’années, ont perdu cette fonction et très souvent se sont retrouvés à l’abandon. Ces larges espaces sont propices à la balade aussi bien pédestre que cycliste, aux marchés et animations diverses. S’il existe bien des structures associatives autour du vélo, ateliers participatifs, réparation, ressourcerie, vente de vélos d’occasion, à ma connaissance il n’existe pas dans la ville de Bordeaux cette combinaison ‘bar/atelier/cycliste’. Je roule également le plus possible à vélo pour mes déplacements urbains et suis attentif à tout ce qui peut favoriser ces modes de déplacement. ».

Hervé Brien a mentionné et apprécié dans sa lettre également la rubrique « Les Tchèques célèbres et moins célèbres à Bordeaux », avec un « coucou amical » à Magda et Barbora.

Philippe Obre de la Côte d’Ivoire revient pour sa part sur l’histoire d’un garçon de 15 ans qui a mis en erreur les médias et la population tchèque en prétendant avoir été grièvement blessé par des agresseurs roms et dont nous avons parlé dans nos émissions. Il écrit :

« La vérité finit toujours par rattraper le mensonge. Seulement je suis très peiné pour les Roms, cette population qui rencontre des difficultés un peu partout en Europe. Maintenant que le mensonge a été découvert, que va faire le gouvernement pour que de tels actes ne se reproduisent plus ? Les maires ou les gouverneurs de province devraient être associés à cette décision. »

La situation de la minorité rom demeure en effet un des problèmes épineux de la société tchèque. D’autant plus que l’animosité d’une grande partie de la société majoritaire à l’égard de celle-ci a tendance à monter.

Nous remercions tous nos auditeurs et lecteurs que nous venons de citer, ainsi que vous tous qui nous avez adressé vos rapports d’écoute, en particulier nos fidèles correspondants André Biot et Osamu Aikawa du Japon. Merci également à Philippe Marsan pour l’envoi d’un article paru dans la presse locale et consacré au débarquement de deux rhinocéros noirs de République tchèque au zoo de La Teste, dans le bassin d’Arcachon... Nous attendons vos nouvelles contributions, ainsi que vos éventuelles remarques ou suggestions concernant nos émissions.

02-06-2012