Courrier des Auditeurs, vos remarques et vos questions

25-07-2009

Bienvenue pour cette nouvelle édition du Courrier des Auditeurs. Cette semaine nous reviendrons sur vos remarques, vos commentaires et vos impressions que vous inspire l’écoute de Radio Prague. Nous répondrons également à la curiosité de certains auditeurs sur la culture tchèque. Tout cela bien sûr, grâce à vos lettres, e-mails et rapports d’écoute que nous vous remercions d’envoyer si nombreux.

Alain SlivinskýAlain Slivinský Mais d’abord, comme vous le savez tous, le journaliste Alain Slivinský a pris sa retraite il y a un mois déjà. Depuis, vous avez été nombreux à lui adresser des messages de sympathie. En voici un, celui de Philippe Marsan, qui nous écrit depuis la France.

« Alain Slivinský a-t-il pris entièrement sa retraite ? Merci, il me restera un excellent souvenir de ses émissions. Nous avons presque le même âge, et surtout la même passion : la radio ! »

Alain Slivinský a bel et bien pris sa retraite, mais comme vous avez pu l’entendre ce week-end si vous nous êtes fidèles, il arrivera qu’il revienne pour vous informer sur l’actualité tchèque, si besoin est.

Cette semaine, nous voudrions également saluer le fair-play de nos auditeurs. Depuis l’annonce des résultats du concours de Radio Prague, vous avez été nombreux à féliciter la gagnante, Claire Le Bris-Cep. Sa lettre a même fait « vibrer » certains d’entre-vous. Voici par exemple un extrait du courrier de Frédérique et Hervé Brien, de France.

« Nous adressons nos félicitations à Claire, la gagnante du concours de Radio Prague 2009. Son histoire personnelle évoque l’une des plus terribles dates de votre histoire : mais quelle en a été la suite pour Claire et les siens ? »

La suite, vous pourrez l’entendre à l’occasion de la venue à Prague de Claire Le Bris-Cep, puisqu’elle a promis de passer, avant la fin de l’année, par nos studios.

La semaine dernière, vous écoutiez dans Panorama un reportage de Štěpánka Budková sur l’action de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) tchèque People in Need en Ethiopie. Un reportage qui a particulièrement marqué Emile Christian Dushime, qui l’écoutait depuis le Cameroun. Il nous livre ses impressions avec émotion.

« J’ai été touché par la qualité de votre reportage sur l’ONG tchèque travaillant en Ethiopie. En l’écoutant, j’avais l’impression de vivre l’action de l’ONG : l’éducation, la santé, le développement local ont été passés au crible. Mon plus grand souhait serait que son action se propage dans d’autres pays d’Afrique. La République tchèque a tant à donner aux Africains en détresse, car votre expertise touche directement le quotidien mais aussi la condition humaine. Exemple, rien qu’en écoutant Radio Prague, on apprend au quotidien et notre existence a un sens ici chez nous en Afrique, à travers vos rubriques. Merci. »

Comme toujours, vos courriers sont remplis de questions sur la vie ici en Tchéquie. A propos d’abord du calendrier, Jean-Francois Meille se demande si les vacances scolaires commencent, en République tchèque, en même temps qu’en France. Ici, les vacances d’été durent deux mois, du 1er juillet au 31 août, comme en France. En revanche, pas de vacances de la Toussaint pour les petits écoliers tchèques. Ils doivent attendre la dizaine de jours à Noël pour se reposer. Ensuite, ce sont les vacances d’hiver en février-mars, et enfin les vacances de Pâques.

Toujours concernant le calendrier, j’en profite pour répondre avec un peu de retard à la question de Christian Ghibaudo, originaire de Tende dans les Alpes-Maritimes.

« En France, le mois de mai est traditionnellement celui des jours fériés. Qu’en est-il en Tchéquie ? Sont-ils respectés ou bien les magasins sont-ils ouverts ? »

Le calendrier tchèque compte en tout sept jours de fête nationale fériés, auxquels il faut ajouter la fête du travail le 1er mai, Pâques et trois jours complets pour Noël, les 24, 25 et 26 décembre. Cela fait donc douze jours fériés en tout, contre onze en France. Pour ce qui est de l’ouverture des magasins, il n’existe aucune loi en Tchéquie qui réglemente le travail des jours fériés, contrairement à la France par exemple. Par conséquent, durant les jours fériés, et c’est la même chose pour les dimanches, la grande majorité des commerçants travaille. Il n’y a donc pas de jours complètement chômés en Tchéquie !

Enfin soyons un peu chauvins et abordons l’un des principaux thèmes d’actualité en France en ce moment, et ce jusqu’à dimanche : le Tour de France. Avec une autre question de Christian Ghibaudo.

Photo: CTKPhoto: CTK « Le Tour de France est-il populaire en Tchéquie ? Y a-t-il des participants tchèques ? Et l’épreuve est-elle retransmise en direct sur la télévision tchèque ? »

Le Tour de France en République tchèque n’a pas l’ampleur qu’il peut avoir en France. Néanmoins, et depuis l’année dernière, l’intérêt des Tchèques pour l’évènement grandit, surtout grâce aux bons résultats du seul coureur tchèque du Tour, Roman Kreuziger. Par conséquent les médias se penchent un peu plus sur la question. Pour ce qui est de la retransmission, seul Eurosport assure une diffusion en directe, mais accessible uniquement par abonnement. Néanmoins, la chaîne sportive de la télévision publique tchèque, donc gratuite, CT4, présente chaque soir un résumé de l’étape du jour.

Le courrier des auditeurs se termine. Merci pour tous les rapports d’écoute et lettres que vous nous envoyez de toutes les régions du monde. Et comme le disent si bien Louisette et René Pigeard : « Longue vie à Radio Prague ! ».

25-07-2009