Courrier des auditeurs : du fromage et du football

24-04-2010

Bonjour et bienvenue dans ce courrier des auditeurs. Nous avons eu le plaisir de recevoir plusieurs rapports d’écoute et plusieurs lettres de votre part cette semaine, et c’est donc avec un tout aussi grand plaisir que nous allons essayer de répondre à vos questions.

Photo: www.praha6.czPhoto: www.praha6.cz « J’ai beaucoup apprécié l’article d’Anna Kubista sur le retour des marchés en République Tchèque étant moi-même un adepte de ces endroits pleins de vie, de couleurs et d’odeurs, où le contact avec les producteurs est toujours intéressant et chaleureux. Cet article fait part du retour des Tchèques à des valeurs de fraîcheur, de saveur, de convivialité, valeurs qui se retrouvent aussi dans de nombreux autres pays. Il faut conserver ces lieux d’échanges car ils sont aussi synonymes d’emplois de proximité et peut-être une partie de réponse aux problèmes économiques et écologiques que nous avons créées depuis quelques années » nous écrivent Frédérique et Hervé Brien de Talence. Vous avez raison de souligner l’importance de ces marchés, et il est vrai que nous suivons ici le sujet avec beaucoup d’attention.

Vous nous demandez également, en allusion au producteur de lait de chèvre qu’a rencontré Anna, si « le lait de chèvre sous toutes ses formes est donc très consommé ? N’y a-t-il, comme en France, que quelques régions productrices de fromages ou bien en produit-on partout ? Quels sont les types ou formes de fromage de chèvre que l’on peut trouver en République tchèque ? »
Pour répondre à vos questions, sachez que la production de lait de chèvre n’est pas très courante en République tchèque. On trouve relativement peu de fromage de chèvre dans les magasins mais la tendance est plutôt à la hausse. D’une manière générale, les Tchèques mangent beaucoup de fromage, mais avec des habitudes différentes de celles des Français. HermelínHermelínIls mangent en général plus de fromages à pâte dure, de type Edam ou Emmental, dès le petit déjeuner, et une des spécialités tchèques est un bloc de fromage Edam pané et frit, accompagné de pommes de terre et d’une sauce tartare, c’est-à-dire une sorte de mayonnaise aux cornichons. Peut-être la description n’en a-t-elle pas l’air, mais cela peut être délicieux. Une autre spécialité fromagère tchèque est le hermelín. C’est quelque chose entre le brie et le camembert, qui peut être préparé de la façon décrite ci-dessus, ou encore mariné dans l’huile avec des oignons, de l’ail et des épices pendant quelques jours. Et je peux vous assurer du succès de cette préparation, aussi bien auprès des Tchèques, qui le dégustent souvent accompagné d’une bonne bière, qu’auprès des touristes français.

Merci à Eric Billain de Coudekerque Branche dans le Nord-Pas-de-Calais, à Philippe Marsan de Biganos et à Jean-François Meile d’Ars-sur-Moselle pour vos rapports d’écoute. Jean-François Meile indique : « depuis le changement d’horaire, j’ai d’énormes difficultés à vous capter. J’espère que cela va s’améliorer ». Effectivement, il semble que l’écoute soit un peu difficile actuellement en France. Ce n’est pas le cas en Algérie, d’où Samir Bechka nous écrit que « la réception est très bonne dans ma ville de Chemora Wilaya de Batna à l’Est de l’Algérie ». Un bonjour également à Mohamed Goumidi dont nous surveillons l’arrivée de ses prochains courriers. Merci d’autre part à André Balboa de Narbonne qui nous a fait parvenir, en plus de ses rapports d’écoute, de la documentation sur l’agriculture et les marchés paysans dans sa région. Nous avons également reçu avec plaisir le bulletin de liaison du Radio club du Perche pour les mois d’avril et de mai 2010, intitulé Antennes du Perche.

Jean-Marie Monplot de Chambéry se demande « combien y a-t-il de clubs de football à Prague car je connais le Sparta, le Slavia et le Bohemians ? ». Dans la Gambrinus liga, qui est l’équivalent de la Ligue 1 française, il y a effectivement les clubs que vous avez cités. Néanmoins, il existe deux clubs de Bohemians, le Bohemians 1905 et le Bohemians Praha, qui sont d’ailleurs en conflit à propos de leur nom. Guillaume Narguet devrait donner plus de détails sur cette affaire très prochainement.
On termine avec Michel Minouflet de Cergy-Pontoise qui demande si « les films étrangers projetés en salle ou à la télévision sont sous-titrés ou doublés ? ». Je répondrais que les films étrangers projetés au cinéma sont souvent en version originale et sous-titrés mais ils sont plutôt en version doublée à la télévision. Sachez d’ailleurs que les Tchèques se targuent d’avoir de très bons doubleurs, et Louis de Funès, qui est extrêmement populaire ici, aurait même déclaré que sa doublure tchèque était meilleure que l’original.

Merci encore à Didier Luc Beaurepaire de Romans pour sa lettre et son rapport d’écoute. Eric Billain nous confie que « la grille horaire mise en place fin mars me convient davantage » tandis que Michel Joly, de Courbevoie, nous demande la nouvelle grille horaire des diffusions d’été. Vous pouvez trouver toutes ces informations sur notre site www.radio.cz. Et n’oubliez pas de participer à notre concours 2010. Nous vous demandons de nous écrire quel écrivain tchèque ou quel livre tchèque vous a le plus marqué et pourquoi. L’auteur de la meilleure réponse remportera un séjour à Prague d’une semaine pour deux personnes.

24-04-2010