30-05-2009

Bienvenue dans le Courrier des auditeurs, magazine qui vous emmène, cette fois, à la découverte de deux lieux en République tchèque : nous parlerons, entre autres, du splendide château de Červená Lhota et aussi d’une chèvrerie tchèque qui accueille des amateurs d’agrotourisme.

Mais tout d’abord, quelques brefs messages arrivés récemment à l’adresse de Radio Prague :

« Je tiens à vous remercier de tout mon coeur de vos émissions qui sont toujours bonnes, quel plaisir d'écouter Radio Prague », nous a écrit notre auditeur algérien Nouari Naghmouchi. Merci !

« Bonjour chers amis de Radio Prague, très bonnes émission, avec des programmes bien faits, merci pour les QSL ferroviaires, elles sont magnifiques, sans oublier les petits cadeaux. Continuez sur cette voie, bravo et courage à tous, sans oublier la technique. » Merci également à vous, Gérard Petrisot d’Argenteuil, pour ce compliment.

« Je finis seulement de réparer les dégâts de la tempête du 27 janvier » nous raconte, dans sa lettre, Michel Gueroult de Labastidette, en France, et il énumère ensuite : « Un grand sapin... sur la maison, des tuiles envolées sur les dépendances, énormément de branches d’arbres un peu partout et 12 peupliers par terre qui sont maintenant presque tous débités et stockés. A part tout cela, tout va bien ! »

Je vous envoie, M. Gueroult, un grand bonjour de Prague, vous avez mon admiration... Je salue également Paul Jamet d’Argenteuil qui était venu, début mai, pour quelques jours à Prague. Comment s’est passé votre séjour, M. Jamet ? Vous nous dites avoir organisé un forum au Palais des Congrès... Peut-on en savoir plus ?

Voici une lettre de François-Xavier Roland-Gosselin d’Anger que nous avons trouvée dans notre boîte aux lettres électronique :

« Je trouve, sur internet, votre article sur l'élevage de chèvres et gîte rural en Bohême du nord, dans les monts de Lusace. Merci, il donne vraiment envie d'aller découvrir la région. Je vous écris pour la raison suivante. Je dois me rendre dans la région cet été, pour aller suivre un stage de chant avec Ida Kelarová, au mois de juillet, à Jedlová. Je ne trouve pas, dans votre article, les coordonnées de la chèvrerie : e-mail, adresse et numéro de téléphone. Auriez-vous la gentillesse de me les faire parvenir, s'il-vous-plaît ? »

Effectivement, en juin 2005, Alain Slivinsky avait parlé, dans le magazine touristique, de la Chèvrerie Sophie, en tchèque « Kozí farma Žofín ». Elle se trouve au bord de la région protégée des monts de Lusace, en Bohême du nord, près de la frontière avec l’Allemagne. On y vend des produits à base de lait de chèvre et, effectivement, les amateurs d’agrotourisme peuvent y loger et participer aux travaux d’élevage. Vous trouverez des photos, une carte de la région, ainsi que les coordonnées des propriétaires sur le site www.kozy-zofin.wz.cz.

Par ailleurs, le tourisme rural est de plus en plus populaire parmi les Tchèques : notamment parmi partisans de l’agriculture biologique, mais aussi chez les passionnées d’équitation, de la bicyclette, de la randonnée, de la gastronomie régionale...

Vous avez évoqué, M. Roland-Gosselin, la chanteuse Ida Kelarová, cette artiste et femme hors du commun qui organise, en effet, des ateliers de chant destinés à tout public (plus de détails sur www.kelarova.com). Je vous fais écouter écouter un extrait...

Michel Minouflet de Cergy-Pontoise, en France, nous a écrit : « (...) j'écoute désormais comme vous le savez tous vos excellents programmes sur Internet et naturellement la réception est parfaite. Je peux vous écouter en direct à 13H30 TU ou quand je veux ou quand je peux. C'est vraiment un très grand service que vous offrez aux internautes. »

Château de Červená LhotaChâteau de Červená Lhota Comme d’habitude, vous nous posez, M. Minouflet, une question qui se rapporte au patrimoine culturel tchèque. Cette fois-ci, vous voulez en savoir plus sur le château Renaissance de Červená Lhota, en Bohême du sud, à mi-chemin entre les villes de Jindřichův Hradec et Tábor. Situé au milieu d’un étang, sur une île rocheuse, Červená Lhota (červená veut dire rouge en tchèque – telle est, en effet, la couleur de la façade) est un des châteaux les plus visité dans le pays, très prisé aussi par des cinéastes. Consrtuit vers 1530 et entouré d’un joli parc avec la Chapelle de la Sainte-Trinité, l’édifice abrite du mobilier datant des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Confisqué en 1945 à la famille autrichienne des Schönburg-Hartenstein, le château a d’abord servi de centre de convalescence pour enfants, avant d’être rendu acessible au public, en 1949. Červená Lhota est aujourd’hui classé monument national. Je suggère aux visiteurs potentiels de s’offrir une promenade en bateau, autour du château, ou encore d’assister à des spectacles, organisés dans l’enceinte de celui-ci chaque week-end de juillet et d’août, à 11h00 et à 15h00.

Bonne visite et bonne semaine, si possible en compagnie de Radio Prague !

30-05-2009