1924 : Když mě má panenka nechce ráda mít – Si ma poupée ne veut pas m’aimer

16-01-2018

Participez à notre grande enquête pour élire la chanson tchèque du siècle depuis la fondation de la Tchécoslovaquie en 1918. Dans une liste de 100 tubes, votez pour la chanson du siècle sur notre radio.cz.

Le 21 janvier 1924 meurt dans les environs de Moscou Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine.
Le 29 janvier voit le jour la dite Grande Ostrava, qui relie six villes et communes moraves à Moravská Ostrava (Ostrava-de-Moravie).
André Breton publie Le Manifeste du surréalisme.

C’est à l’année 1924 que nous allons nous intéresser cette fois-ci. Et pour la troisième fois déjà, nous retrouvons le phénoménal artiste Karel Hašler, auteur d’une multitude de chansons et autres couplets critiques et drôles non seulement des 1920.

Karel Hašler, photo: ČT24Karel Hašler, photo: ČT24 La personnalité de Hašler se caractérisait par un lien très étroit entre sa propre création d’auteur et sa traduction immédiate à un vaste public. C’était une époque où seul un auteur qui interprétait lui-même ses chansons avait une chance de s’imposer. Hašler débordait d’idées, il avait la main heureuse pour l’arrangement de ses chansons et attirait l’attention sur lui justement en tant qu’interprète de sa production et de ses compositions.

En 1924, il a rencontré un grand succès avec sa chanson intitulée « Když mne má panenka nechce ráda mít » - littéralement « Si ma poupée ne veut pas m’aimer ». La chanson est rapidement devenue très populaire.

Když mě má panenka nechce ráda mít,
Si ma poupée ne veut pas m’aimer,
nepůjdu se proto přece utopit,
je n’irai pas me noyer pour autant,
já klobouk na stranu si dám,
je mets mon chapeau sur le côté,
jinou sobě vyhledám,
je m’en cherche une autre,
já se na všecky nerozhněvám.
je ne suis pas fâché contre toutes.

Votez pour la chanson du siècle !

16-01-2018