Václav Bartoš, un as de la recherche sur la culture de la betterave

02-09-2010

Le chercheur et chimiste Václav Bartoš est considéré comme un excellent sélectionneur et créateur de la culture betteravière tchèque. Sa carrière est étroitement liée à l’histoire de la sucrerie de Dobrovice, fondée en 1831 par les princes Thurn-Taxis, et qui est actuellement la plus ancienne sucrerie en fonction sur le territoire de la République tchèque, connue sous le nom de TTD Dobrovice. Václav Bartoš a été le premier à instaurer en Autriche-Hongrie la méthode de sélection individuelle et de la digestion à chaud. Il est également renommé pour avoir sélectionné la fameuse variété de betterave sucrière « Original Dobrovice », exportée dans le monde entier.

Václav BartošVáclav Bartoš Václav Bartoš est né en 1862 dans une famille d’agriculteurs dans la région de Turnov, ville située sur les rives de la rivière Jizera, en plein cœur du Paradis tchèque. Il a fait des études à l’école industrielle, au lycée et finalement à l’Etablissement d’enseignement technique supérieur à Prague. Sa carrière professionnelle commence à vingt-cinq ans, à Hostivice où il travaille au poste de chimiste chez le sélectionneur de renom Voháňka. Puis il travaille toujours comme chimiste dans des laboratoires de sucrerie et de sélection betteravière sur l’ensemble du territoire de la future Tchécoslovaquie. Pour acquérir de nouvelles expériences, Václav Bartoš part en Ukraine où il compare également les recherches de sélection betteravière avec celles de son pays. A son retour en 1895 il accepte le poste de chimiste en chef au sein de la sucrerie des Thurn-Taxis à Dobrovice. Et c’est Hana Bucková, assistante de la directrice et guide au Musée du sucre, de la betterave et de l’alcool à Dobrovice qui nous fournit plus d’information au sujet du développement de la carrière de Václav Bartoš. Hana Bucková :

Hana BuckováHana Bucková « Il a accepté la tâche de créer un centre grainier dans la commune de Niměřice près du village de Cetno, située à proximité de Dobrovice. Niměřice faisait partie du domaine des princes Thurn-Taxis. En 1902, le centre a été transféré à Dobrovice mais bientôt les espaces se sont avérés insuffisants, le centre a été déplacé à Semčice, une petite commune située à peu près à 4 kilomètres de Dobrovice, où ce centre fonctionne déjà depuis plus ou moins 99 ans. »

Václav Bartoš assumait la fonction de directeur, gérant, sélectionneur et de chercheur. En très peu de temps il est devenu un expert remarquable dans le domaine de la recherche betteravière et a devancé ses concurrents locaux. En 1898, il a instauré la méthode de sélection individuelle et de digestion à chaud. Il est à noter que le centre de recherche de Semčice a été le premier laboratoire en Autriche-Hongrie à mettre en œuvre la digestion à chaud. La méthode consistait à utiliser un dissolvant organique chaud destiné à des tests individuels de la betterave. L’objectif de Václav Bartoš était d’améliorer la graine de la betterave sucrière pour en accroître le rendement et surtout la teneur en sucre. La méthode de sélection individuelle consistait à cultiver chaque variété de la betterave sucrière séparément. Plus de détails avec Hana Bucková :

Le musée du sucre à DobroviceLe musée du sucre à Dobrovice « Il s’agit d’expérimentation avec les variétés de la graine de Dobrovice de la betterave sucrière. A l’origine, il y avait 3 à 5 plantes qui poussaient à partir d’une semence, alors qu’actuellement, sur 95%, il n’y en a qu’une seule qui pousse, donc la qualité est supérieure. Parmi les nombreuses variétés qui ont été sélectionnées à Semčice, je citerais Original Dobrovice, sélectionnée justement par Václav Bartoš. Cette variété est devenue très répandue et a été exportée non seulement en Europe mais aussi outre-mer. » Original Dobrovice est devenu la base de la sélection tchécoslovaque.

Le musée du sucre à Dobrovice, photo: CzechTourismLe musée du sucre à Dobrovice, photo: CzechTourism Václav Bartoš, était membre de nombreuses sociétés importantes telles que l’Académie tchécoslovaque d’agriculture, la Société tchécoslovaque de chimie, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages spécialisées. Il a incontestablement un grand mérite dans l’indépendance de l’industrie sucrière et betteravière tchécoslovaque. Il est décédé en 1947 à Semčice où il a passé pratiquement toute sa vie.

Rappelons qu’à l’origine il y avait en Tchécoslovaquie une soixantaine de sucreries dont il ne reste plus que sept : deux en Bohême et cinq en Moravie. La sucrerie TTD Dobrovice, qui est la filiale du géant sucrier TEREOS, est le premier producteur de sucre et d’alcool en République tchèque.

02-09-2010