Hermina Tyrlova

Des petites marionnettes de personnages et d'animaux qui bougent, marchent, parlent, dansent, chantent, vivent une vraie vie... C'est le monde imaginaire de la scénariste et auteur de films d'animation Hermina Tyrlova, née le 11 décembre 1900 dans la région de Pribram, en Bohême centrale.

Il est certain qu'elle a parfaitement réussi à trouver la voie qui mène au plus profond de l'âme de l'enfant, un public qui l'adorait. Dans certains de ses films la cinéaste a fait jouer les marionnettes avec des enfants acteurs, ce qui donna un résultat extraordinaire. « Le film d'animation est un conte de fées mobile du XXe siècle. Mon objectif est de faire revivre les objets : des jouets, des marionnettes ou des objets quelconques qui entourent les enfants. Je pense que les enfants ressentent le besoin de beauté, du sentiment et surtout de la joie. Et c'est ce que j'essaie de leur procurer par l'intermédiaire de mes films. J'ai la conscience tranquille de n'avoir jamais blessé l'âme d'un enfant par ce que j'ai créé. J'aimerais que la vie des marionnettes, des animaux et des choses se déroule devant les yeux des enfants comme un rêve inoffensif et que le bien triomphe du mal ».

H. Tyrlova a été récompensée à plusieurs reprises dans son pays, mais également à l'étranger. Par exemple, La révolte des jouets, film au sujet antifasciste, a obtenu le Prix du meilleur film pour enfants à Venise (1947) et le Prix du meilleur film de marionnettes à Bruxelles, La belle aux cheveux d'or le Prix du film pour enfants à Varsovie (1957), Le noeud sur le mouchoir le Prix du meilleur court-métrage à Mar del Plata (1959) et le Prix du meilleur court-métrage à Londres. Hermina Tyrlova a réalisé plus de soixante films d'animation dont les plus connus sont Ferda la fourmi, Les aventures de cafard le petit sac, Le chat oeil-bleu, ou encore Le pantin raté, qui est une combinaison de jeu de marionnettes, de jouets et d'acteurs, un film avec beaucoup d'action. Ce dernier a eu un énorme succès en Inde dans le cadre du Festival international et a été primé à plusieurs reprises.

Karel Dodal deviendra un peu plus tard son mari ainsi que le coauteur de quelques-uns des films de Hermina Tyrlova. Urania à Prague. Mais elle a envie de faire autre chose, tout en restant dans le milieu artistique. En 1925, elle entre à l'atelier A-B, toujours à Prague, où elle travaille avec Karel Dodal sur la production de publicités pour les sociétés Elektra-Journal et IRE-FILM.

Le film Le secret de la lanterne. Un jour, Hermina assiste à la projection du Nouveau Gulliver, film d'animation soviétique du cinéaste Alexandr Ptuschko. Elle est tellement fascinée qu'elle décide de se lancer dans la production de films de marionnettes. Le premier personnage qui l'accroche vraiment est Ferda la fourmi, créé par Ondrej Sekora qui a écrit tout un livre sur la fourmi téméraire au foulard rouge à pois blanc. Hermina se met au travail et bientôt son premier film animé Ferda la fourmi sort en 1942. Le film a été produit en pleine guerre, donc non sans difficultés, dans les ateliers de Zlin, ville de Bata. H. Tyrlova s'est réfugiée à Zlin pour échapper à l'holocauste et finalement elle y est restée toute sa vie. Ferda la fourmi a eu un énorme succès, ce qui ne fit que confirmer qu'Hermina avait choisi la bonne voie à suivre. La marionnette de Ferda la fourmi est exposée au Musée des jouets à Figureras en Espagne.

Les créations de l'exquise cinéaste à l'esprit créatif ont fait le tour du monde et recueillies un grand succès aux festivals internationaux : Autriche, France, Pologne, Italie, Allemagne, Téhéran... Partout les enfants fixent l'écran avec des yeux émerveillés.

Hermina Tyrlova, membre de l'Association des artistes dramatiques tchèques et créatrice des premiers films de marionnettes en Tchécoslovaquie a passé les dernières années de sa vie dans une maison de retraite à Zlin, où elle est décédée en mai 1993 à l'âge de quatre-vingt-treize ans.

Chaque année, un prix est décerné aux jeunes créateurs au Festival du film pour enfants qui a lieu à Zlin. Le financement provient de la fondation d'Hermina Tyrlova que la créatrice de films animés a fondée à cet effet.