Frantisek Serafin Odkolek

25-01-2007

La vendeuse d'un supermarché, le fonctionnaire du ministère, la B.C.B.G., l'ouvrier, tous achètent du pain et autres produits de boulangerie chez Odkolek. Il est courant de voir une fourgonnette avec cette inscription rouler non seulement dans les rues de Prague, mais aussi dans une dizaine de villes du pays. La firme Odkolek est une des plus anciennes et des plus remarquables marques de commerce de la Bohême. Aujourd'hui, la société ODKOLEK est le deuxième producteur et fournisseur de produits de boulangerie et de pâtisserie en République tchèque. La maison Odkolek, a été fondée en 1850 par le propriétaire de Sovovy mlyny (Moulins de Sova), Frantisek Serafin Odkolek.

Frantisek Serafin Odkolek, photo:www.odkolek.czFrantisek Serafin Odkolek, photo:www.odkolek.cz Situés sur le quai de la Vltava dans le vieux quartier de Prague, Kampa, Sovovy mlyny sont les plus anciens moulins de Prague. Les moulins ont été probablement construit au Xe siècle. A l'époque ils étaient évidemment en bois. Au XVIe siècle la pierre, beaucoup plus résistante, remplace le bois. Le premier propriétaire fut un siècle plus tard Vaclav Sova de Liboslav, d'où le nom des moulins - Sovovy - donc appartenant à Sova. Puis il y a eux d'autres propriétaires se suivant avec succession relativement rapide. Au XVIIIe siècle, le propriétaire de Sovovy mlyny (Moulins de Sova) était Frantisek Trödl qui caressait l'idée d'une reconstruction grandiose des lieux. Ces projets furent malheureusement gâchés par les inondations qui ravagèrent une grande partie des moulins qu'il fallait réparer par la suite. En 1840 un garçon meunier de vingt trois ans arrive au Moulins de Sova. Il s'appelle Frantisek Serafin Odkolek.

Né en 1817, F. S. Odkolek était boulanger et meunier par vocation. Enfant, il adorait déjà plonger ses petites mains dans la farine blanche, appréciait particulièrement l'odeur du pain frais, qu'il trouvait réconfortante, et s'extasiait devant les champs de blé ondoyant. Frantisek a effectivement vingt trois ans lorsqu'il arrive chez le meunier Frantisek Trödl à Sovovy mlyny (Moulins de Sova). Il tombe assez vite amoureux de la fille du propriétaire, Marie. L'amour est réciproque et le jeune garçon meunier plaît beaucoup au père de Marie. Le vieux Trödl trouve son futur gendre agréable, ambitieux, bref - fait pour le métier. F. Trödl ne s'oppose donc en rien au mariage, qui ne se fait pas attendre. Frantisek devient gérant du moulin et s'engage à moderniser le bâtiment. Ses efforts sont perturbés par la canonnade du maréchal Windischgrätz. Ce dernier a réprimé en 1848 les insurrections de Prague. Les travaux en cours sont partiellement détruits. F. Odkolek ne se laisse pas décourager. Il se met aussitôt à réparer les dégâts. Après le décès de son beau-père en 1850, dont la fille Marie est l'unique héritière, Frantisek Odkolek devient propriétaire du Sovovy mlyny (Moulins de Sova) et constitue la société Frantisek Odkolek. Huit ans plus tard il se lance dans une reconstruction importante. Le moulin change d'aspect. Sa performance est beaucoup plus sophistiquée, il est agrandi par un bâtiment de deux étages, doté d'une nouvelle cheminée. Les frontons sont dentés, les façades romantiques...L'apparence définitive fait beaucoup d'effet. Ce n'est guère étonnant car les architectes choisis furent Josef Schulz et Josef Zitek, qui ont également participé à la décoration du Théâtre national.

Quelques années passent. La prospérité de la maison Frantisek Odkolek incite son propriétaire à acheter une maison où quatre ans plus tard il ouvre son premier fournil. Un seul magasin est loin de contenter l'ambitieux Frantisek Odkolek. Il commence à les ouvrir l'un après l'autre. Bientôt il y en a huit dans la ville de Prague.

Malheureusement la santé fragile de cet homme exquis l'empêche de vivre longtemps. Frantisek Serafin Odkolek décède en 1876 et la société revient à son fil Jindrich. Jindrich Odkolek était le premier président de la bourse des céréales et il est également l'inventeur de la première machine à écrire en Bohême. La machine se trouve au Musée national technique.

L'industrie de minoterie en Bohême connaît un grand essor au début du XXe siècle. La firme Frantisek Odkolek devient une société par action - - Odkolek s.a. Elle résiste à la Première et à la Deuxième Guerre mondiale. La situation était particulièrement difficile pendant la Grande Guerre. La majorité des chevaux et véhicules furent transférés au front ce qui compliquait le transport des produits de boulangerie. La solution d'approvisionnement fut tout de même trouvée. Un wagon avec modifications spécifiques et appropriées fut connecté à un wagon de tram et le transport des produits Odkolek fut ainsi assuré. En 1947, Odkolek s.a. est confisquée par l'état. Pendant des décennies l'enseigne Odkolek disparaît sous le voile ténébreux de l'histoire d'un pays communiste. En 1994, Odkolek revient sur la scène commerciale : une nouvelle société par action est fondée. Actuellement, Odkolek fait partie du konzern RAMILL, propriétaire de plusieurs minoteries. Sous la marque Odkolek le konzern exploite huit fournils dans différentes villes de la Bohême.

25-01-2007