Antonin Benjamin Svojsik

13-12-2007

Le scoutisme est bien connu dans le monde entier. L’organisation a été créée en 1908 par Lord Robert Baden-Powell. L’idée du scoutisme, basée sur les qualités morales et sportives des filles et garçons consistait en l’assistance au plus faible, en une amitié mutuelle, soulignait l’effet purifiant et bénéfique du séjour dans la nature, l’importance du travail et de la vie collective. Cette idéologie a été appliquée en Bohême par le professeur Antonin Benjamin Svojsik qui fut le fondateur et l’organisateur du scoutisme tchèque.

A. B Svojsik, né en 1876 à Dvur Kralove en Bohême du nord-est, s’appelait à l’origine Antonin Frantisek. Mais très jeune déjà il était membre du Quatuor du chant tchèque. Et comme il fut le plus jeune de l’ensemble, on commença à l’appeler Benjamin, un surnom qu’il adopta et garda toute sa vie en l’échangeant contre son second nom – Frantisek. Il était très souple et extrêmement doué pour le sport, sa grande passion. D’ailleurs depuis très jeune il savait déjà avec certitude qu’il voulait devenir professeur de gymnastique. Un rêve qui est devenu réalité.

Antonin découvre le scoutisme pour la première en 1910. Il est tellement impressionné qu’il décide de partir en Angleterre, pays d’origine du scoutisme, pour obtenir des informations plus détaillées. Il revient avec de précieuses expériences acquises tout en se rendant compte qu’il ne peut absolument pas appliquer le système du scoutisme anglais aux conditions tchèques. Il demande conseil aux grands professionnels dans le domaine et finalement il arrive à trouver une solution de conformité au système d’éducation physique en Bohême et former une première section de scout. Un an plus tard A. B. Svojsik organise en été un premier camp de scouts avec treize participants. Parmi d’autres, il y avait également le célèbre poète Jiri Wolker. A. B. Svojsik a décrit la vie dans le camp dans son manuel Une journée au camp de scouts. Svojsik a essayé d’intégrer les sections de scouts dans l’union des Sokols. Comme ses tentatives se heurtent à l’incompréhension, il fonde en juin 1914 la première association indépendante de scouts Junak tchèque, le mot « junak » veut dire gaillard.

Un énorme essor au niveau de la qualité vient après la constitution de la Tchécoslovaquie. Mais de nouveaux organismes avec une idéologie légèrement différente à celle de Svojsik se créent. La menace du fascisme déclenche un patriotisme prononcé qui permet à Svojsik d’unifier le scoutisme tchèque. En 1938 l’association prend le nom de Junak – union des scouts tchécoslovaques. En été de cette même année le fondateur du scoutisme tchèque part en Union Soviétique. Il veut voir de ses propres yeux le fameux système soviétique d’éducation physique de la jeunesse. Un système très performant d’ailleurs et basé sur une discipline extraordinaire. On oublie souvent que ce système était repris de l’ancienne Russie tzariste. Le voyage était fatiguant et la nourriture médiocre. Tous ces éléments l’obligent à revenir au pays. Une semaine après son retour à Prague il tombe gravement malade et le 17 septembre 1938 succombe à une pneumonie. Antonin Benjamin Svojsik est enterré au cimetière du château de Vysehrad où sont enterrées les grandes personnalités tchèques.

'Les bases du scoutisme''Les bases du scoutisme' Un an après la formation de la première section de scouts, le professeur Svojsik publie le livre Les bases du scoutisme qu’il a rédigé avec la participation de professeurs et écrivains renommés. La couverture du livre a été dessinée par le célèbre peintre tchèque Mikolas Ales. En 1915 A. B. Svojsik fait sortir la revue Junak dont la publication continua même pendant la guerre.

En Tchécoslovaquie le scoutisme a été interdit pour la première fois par les nazis. L’organisation a repris ses activités en 1945. Pas pour longtemps car une seconde interdiction intervient après le putsch communiste en février 1948, cette fois-ci pour une vingtaine d’années. L’organisation renaît en 1968, mais son activité est encore refoulée par le régime totalitaire. Les scouts reprennent leurs activités après la révolution de velours en 1989. Espérons que définitivement. Il est vrai qu’en Tchécoslovaquie le scoutisme a certes été interdit à trois reprises, mais n’a jamais pu être définitivement supprimé.

13-12-2007