Anny Ondra

Stars de l'écran des années trente, elles étaient belles, jeunes, désirées. Adina Mandlova, Lida Baarova, Natacha Gollova, grand amour de l'écrivain Tristan Tzara. Admirées par des milliers de spectateurs, à l'époque elles n'avaient pas l'ombre d'un soupçon que leur destin pourrait chavirer un jour. Pourtant, après la guerre, leur succès est réduit au néant. Les stars sombrent dans l'oubli

Un peu plus âgée que ses collègues, Anny Ondra a connu un destin meilleur. Déjà, elle reste avec Hedy Lamarr la première star tchèque de renommée internationale. En 1933, Anny Ondra épouse le célèbre boxeur allemand, Max Schmeling. Leur amour durera toute la vie.

Le père d'Anny Ondra était un officier impérial. La famille se déplaçait donc souvent. Anny passe son enfance en Pologne, où elle naît le 15 mai 1902. Mais aussi en Slovénie, en Bohême du nord - ouest et à Prague. Déjà toute petite elle veut plaire à tout le monde. Incontestablement elle a du talent pour le théâtre. Les cours à l'école confessionnelle ne la passionnent pas trop. Anny préfère aller voir des spectacles pour enfants au Théâtre national. Une fois chez elle, la future star essaie de reproduire ce qu'elle a vu. Les personnages sont d'abord représentés par les poupées d'Anny. Plus tard, elle joue avec ses amies. Elle commence à suivre des cours de danse. Comme elle fait rapidement des progrès, après quelques années, elle décroche ses premiers rôles.

Elle attire l'attention du réalisateur Gustav Machaty, auteur du film Extase, qui a rendu célèbre Hedy Lamarr dans le monde entier. Il pense l'engager pour son film La dame au pied de Cendrillon (Dama s malou nozkou). Il s'agit d'un détective qui est surprit par les traces de pieds minuscules sur le lieu du crime. Il cherche la propriétaire parmi les clientes d'un cireur de chaussures ou parmi les jeunes patineuses s'exhibant sur la surface gelée. Anny a de belles jambes, un physique superbe, donc le rôle lui irait comme un gant. La mère d'Anny, une grande bourgeoise, n'apprécie pas trop les penchants artistiques de sa fille. Mais finalement l'équipe des cinéastes réussit à persuader la maman. La carrière d'Anny commence.

Anny a l'étoffe d'une star! Les offres ne manquent pas, les rôles se suivent à une vitesse extraordinaire. La jeune actrice utilise encore parfois son pseudonyme Ossia Valdova. Elle joue souvent avec l'acteur Karel Lamac. Ils deviennent le duo de l'écran le plus connu et le plus admiré. Lui souvent dans le rôle du grand séducteur irrésistible, elle, la charmante et gracieuse victime du démon. Un peu plus tard, Karel Lamac deviendra également un réalisateur remarquable. Anny Ondra sera son actrice préférée. En dix ans Anny Ondra incarne le rôle principal dans plus de quarante films en Bohême, en Autriche et en Allemagne. En 1921, le film Redivivus est même sorti en France et en Angleterre.

En 1928, elle signe un contrat avec British International Pictures. Elle tourne avec le fameux réalisateur Graham Cutts, dont l'assistant n'est personne d'autre qu'Alfred Hitchcock. D'ailleurs Anny Ondra travaillera très souvent avec le maître des films d'horreur. Le premier film d'A. Hitchcock avec Anny Ondra, The Manxman, sera son dernier film muet. Un problème se pose au tournage de Blackmail. Anny Ondra parle l'anglais avec un fort accent slave, ce qui est inacceptable. A. Hitchcock ne se décourage pas et trouve rapidement une solution. Il fait doubler Anny par l'actrice Joan Barry. De toute manière Anny Ondra devra faire face au passage du film muet au sonore. Il est bien connu que ce changement a détruit la carrière de beaucoup d'acteur. Comme Greta Garbo, Anny Ondra s'y fait admirablement bien. N'empêche que la célèbre actrice ne tentera pas une carrière à Hollywood. Dommage, car elle aurait été une rude concurrence pour la divine Marlène Dietrich.

Vers la fin des années trente, le destin de Anny Ondra et du boxeur Max Schmeling se croisent. Le boxeur est alors champion du monde et sort avec l'actrice d'origine russe Olga Cechova. Max Schmeling voit Anny Ondra dans le film Die vom Rummelplatz. La petite femme fragile au visage angélique le fascine. Elle paraît si vulnérable! On a envie de la protéger. C'est d'ailleurs ce que le champion fera toute sa vie. Il désire la rencontrer. Anny refuse d'abord, puis se laisse persuader. Le boxeur la séduit par ses manières élégantes, qu'elle n'attendait pas. Le couple se marie en juillet 1933 et reste évidemment en Allemagne. Anny est toujours la star admirée et Max Schmeling le boxeur acclamé. Il est à noter que le champion a touché également au cinéma. Dans le film de Reinhold Schünzel, il se présente même nu. Max Schmeling est le favori d'Adolf Hitler et de Joseph Goebbels, privilège qu'il perdra après sa défaite contre l'américain Joe Louis, en 1938. Le couple est lié d'amitié avec la famille Goebbels, ce qui ne les empêche pas d'aider les familles juives et d'empêcher la déportation de quelques-unes. Risque considérable à prendre! Après la guerre le couple subira les conséquences de leur amitié avec le ministre de la propagande.

Max Schmeling retournera encore sur le ring, mais pas pour longtemps. Anny tourne son dernier film. Puis, sentant l'opinion public peser sur eux, ils se retirent à Hollenstedt près de Hambourg. Anny met sur pied un élevage de poules et Max se consacre à l'élevage de visons. Ce ne sera qu'à 1957 que Max décroche le poste de directeur de Coca Cola pour l'Allemagne du nord. Et le célèbre couple fait son retour parmi la crème du pays. Anny Ondra est décédée de sa belle mort en février 1987. Max Schmeling à survécu à son épouse de plus de dix ans.