Infos du jour Nouvelles Vendredi, 20. MARS, 1998

20-03-1998

Nouvelles 20.3.98

Le cabinet sur le racisme

Le gouvernement tchèque, réuni à Zidlochovice près de Brno, a eu, au programme, le rapport sur la prévention et la répression du racisme et de l'extþémisme, les restitutions des biens ecclésiastiques et la privatisation des entreprises énergétiques. Des rapports annuels sur l'état des droits de l'homme en République tchèque seront dorénavant soumis par le cabinet qui mettra en même temps en oeuvre une conception globale pour faire face au racisme - une information du ministre de l'Intérieur, Cyril Svoboda. En dépit d'une montée du racisme en République tchèque, des actes à motivation raciale ou extrémiste ne déstabilisent pas sa sécurité, a-t-il souligné.

Nomination du nouveau chef de l'état-major général

Le commandant en chef de l'état-major général de l'armée tchèque, Jiri Nekvasil, sera à partir du 1er mai remplacé par Jiri Sedivy, actuel commandant de l'armée de terre. C'est le Président Vaclav Havel qui en a informé les journalistes à l'issue d'une rencontre avec le ministre de la Défense, Michal Lobkowicz, en précisant que Nekvasil devrait devenir chef de la section militaire de la mission tchèque auprès de l'OTAN à Bruxelles.

Rebondissements de l'affaire des sociaux-démocrates

Le chef des sociaux-démocrates, Milos Zeman, a remis au directeur du Service de sécurité et de renseignement /BIS/, Karel Vulterin, de nouveaux documents liés à la prétendue conclusion, en 1995, d'un accord entre la direction de la social-démocratie et un groupe d'hommes d'affaires tchèques fixés en Suisse. Selon cet accord, Milos Zeman leur aurait promis des postes importants dans l'administration publique, en échange des crédits avantageux, en cas de victoire électorale de la social-démocratie. Karel Machovec, ancien vice-président de la social- démocratie, a refuté, par la bouche de son assistante, d'avoir confirmé l'authenticité de l'accord en question. Une session extraordinaire du conseil politique de la social-démocratie s'est réunie pour se pencher de nouveau sur cette affaire qui occupe le devant de la scène politique.

La République tchèque a signé la convention sur les médicaments

La République tchèque s'est jointe à la convention de l'Union européenne garantissant le même niveau standard et la même qualité des médicaments dans tous les Etats signataires. Une information de Jiri Malenovsky, déléþué permanent de la République tchèque auprès du Conseil de l'Europe, qui a remis à son secrétaire général, Daniel Tarchys, l'acte d'association de notre pays à cette convention.

La Chambre agricole et le soutien des exportations

D'après le président de la Chambre agricole tchèque, Vaclav Hlavacek, le Conseil du Fonds national de contrôle du marché devrait s'occuper du soutien aux exportations de viande de porc. Celles-ci sont, en effet, sévèrement touchées par les sanctions prises par l'Union européenne, en réponse à l'introduction des quotas des importations de pommes des pays de l'Union en République tchèque. L'Etat accorderait une subvention de 1 couronne par kilogramme, le producteur subventionnerait un kilogramme de viande de 3 couronnes.

Syndicats sur l'augmentation des prix du loyer et de l'énergie

Les 24 et 25 mars aura lieu la réunion de la Chambre tchéco-morave des unions syndicales. Au programme, la préparation du congrès de mai et la position des syndicats face à la décision prise par le gouvernement de débloquer les prix de l'énergie et du loyer, à partir du 1er juillet. Aussitôt après cette décision, les syndicats ont décidé de couper leurs contacts avec le cabinet.

Fondation d'une association civique

Certaines personnalités qui ont quitté l'Alliance civique démocrate /ODA/ viennent de fonder une association civique portant le nom d'Arche - association pour le soutien d'une société libre. L'Arche compte déjà plus de 150 membres, dont Vlasta Parkanova, ministre de la Justice, ou Karel Kühnl, ministre de l'Industrie et du Commerce. N'étant pas membres d'un parti politique, les adhérents de cette association, surtout les anciens membres de l'ODA, peuvent se présenter aux législatives sur les listes des candidats d'autres formations politiques.

Sauvegarde des Emissions vers l'étranger?

Selon la commission parlementaire relative aux médias, les Emissions vers l'étranger de Radio Prague ne devraient pas subir de réduction, au minimum dans le courant de cette année. En même temps, la commission a invité le ministère des Affaires étrangères à élaborer une nouvelle conception des Emissions étrangères.

20-03-1998