Infos du jour Nouvelles Samedi, 24. OCTOBRE, 1998

24-10-1998

Echos de la visite de Havel en Grande-Bretagne

Alors que le président Vaclav Havel est déjà de retour à Prague, la presse britannique revient encore sur sa récente visite du Royaume-Uni. Selon The Times, par exemple, Vaclav Havel, candidat au Prix Nobel de la Paix, a formulé à Oxford des principes sur lesquels toute l'autorité politique devrait reposer. "Ses paroles résonnent bien au-delà d'Oxford ou Prague", est-il souligné dans The Times.

Zeman s'attaque à nouveau aux journalistes

Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, a une fois de plus critiqué les journalistes, cette fois-ci pour l'esprit dans lequel ils avaient informé de la récente campagne électorale en Allemagne. D'après ses propos, tenus ce vendredi, lors d'une conférence de presse à Prague, certains articles sur le vif échange d'opinions entre lui et l'ex-chancelier Helmut Kohl ont été en parfait accord avec les prises de position des Allemands des Sudètes. "J'ai eu l'impression comme si j'avais affaire à des textes écrits par des agents payés de Franz Neubauer", a dit Milos Zeman dans ce contexte.

L'armée autrichienne est prête à protéger les frontières

Bien qu'elle ait refusé, tout récemment encore, de céder à la pression politique, l'armée autrichienne ne s'oppose apparemment plus à l'idée d'aider à protéger ses frontières avec la Slovaquie, contre les immigrés clandestins. Le ministre autrichien de la Défense, Werner Fasselabend, ne l'a pas, du moins, exclu. Pour ce qui est de la frontière tchéco-autrichienne, M. Fasselabend ne trouve pas réel d'y déployer des soldats pour des raisons d'effectif, financières et techniques.

La société Gradua vendue aux Français

Dans l'intention de s'établir en Europe centrale, la firme Cegos de France vient d'acheter l'institut tchèque Gradua, spécialisé dans la formation et le recyclage des managers. Cegos n'envisage pas de modifier l'orientation de la formation, du fait qu'elle ne diffère pas essentiellement de ce qu'on offre en France ou en Allemagne.

On attend que les sociaux-démocrates seront plus justes

Il ressort des résultats d'un sondage d'opinions effectué par le Centre de recherches empiriques, que 53 % de la population tchèque estiment que la politique du gouvernement social-démocrate sera plus juste que ce ne fut pas le cas sous la coalition de droite. Alors que les plus optimistes, sur ce point, se recrutent parmi les retraités, les patrons n'attendent rien de bon du cabinet sur place.

Les Tchèques, sont-ils fier de leur patrie?

A en croire les résultats d'une autre enquête, réalisée, cette fois-ci, par l'institut IVVM, il semble que les Tchèques ne sont pas des plus grands patriotes. Quelque 38 % seulement des personnes interrogées se sont en effet déclarées fières d'être Tchèques. Parmi les personnalités du XXe siècle, les Tchèques ont le plus grand respect pour le premier président tchécoslovaque Tomas Garrigue Masaryk (46 %) et le président Vaclav Havel (18 %).

La météo

La météo pour terminer: un front d'air froid s'annonce déjà dans les régions occidentales du pays, pour l'instant, cependant, les précipitations seront plutôt locales. Les températures varient entre 13 et 18 degrés.

24-10-1998