Infos du jour Nouvelles Samedi, 14. NOVEMBRE, 1998

14-11-1998

Les sénatoriales et communales en République tchèque

Les élections sénatoriales et communales en République tchèque ont commencé officiellement vendredi à 14 heures. Dans certaines salles de vote le début des élections a été avancé de deux heures. Les communales s'achèveront samedi à 14 heures, tandisque les sénatoriales se poursuivront encore, dans une semaine, par le second tour. Les sénatoriales de cette année ne concernent que le tiers des sièges au Sénat, chambre haute du Parlement tchèque.

Vaclav Havel et l'Europe

Le Préþident tchèque, Vaclav Havel, déplore qu'il n'y a pas, en République tchèque, assez d'enthousiasme pour l'intégration de notre pays à l'OTAN et à l'Union européenne, bien que la majorité des habitants tchèques soutienne l'intégration de la République tchèque dans les structures européennes. Cette situation s'est reflétée aussi, selon le Préþident, dans le rapport de la Commission européenne sur la prépþration de la Tchéquie à l'adhésion à l'þnion européenne, rapport qui était assez critique vis-à-vis de notre pays. Selon Vaclav Havel, cette situation doit changer et nous devons poursuivre le processus d'intégration plus énergiquement. Dans certaines domaines, dont la justice, on ne peut pas précipiter les choses, mais il y a des secteurs, dont la réforme de l'administration, dans lesquels nous sommes en retard, estime le Président Havel.

Vaclav Havel et la France

Le Président Havel a parlé aussi du rôle de la France dans l'intégration européenne. Selon Havel. on peut s'attendre à une contribution importante de la France à ce processus car la France donnait, dans le passé, des impulsions spirituelles intéressantes à l'histoire européenne. Vaclav Havel espère aussi que la prochaine visite à Prague du Premier ministre francais, Lionel Jospin, contribuera à l'amélioration des rapports entre les gouvernements des deux pays. Lionel Jospin, accompagné des ministres Hubert Védrine et Pierre Moscovici, arrivera à Prague le 18 novembre.

Protestations des agriculteurs

Les agriculteurs tchèques ont protesté, vendredi, contre les importations de la viande de porc subventionnée des pays de l'Union européenne. Ils envisageaient d'abord de couper le trafic sur l'autoroute reliant Prague et Brno en y amenant une centaine de cochons, mais ils y ont renoncé finalement après s'être heurtés à une résistance énergique de la police. Ils ont amené donc une dizaine de porcs devant le siège du gouvernement tchèque à Prague. Les négociations sur une éventuelle suspension des importations de la viande de porc subventionnée entre l'Union européenne et le ministère tchèque de l'Agriculture devraient commencer la semaine prochaine.

Différend entre le cabinet et l'Eglise

Selon le Premier ministre tchèque Milos Zeman, le cardinal Miloslav Vlk, primat de l'Eglise catholique tchèque, devrait présenter ses excuses car il n'a pas dit la vérité aux journalistes lorsqu'il parlait de la commission qui doit se pencher sur les rapports entre l'Eglise et l'Etat en République tchèque. Le cardinal affirme que le premier ministre lui aurait donné, avant d'accéder au pouvoir, la promesse que le gouvernement social-démocrate ne déléguerait pas dans la commission les personnes qui ne seraient pas acceptables pour l'Eglise. Jeudi, le cardinal a déclaré néanmoins que les Eglises tchèques ne peuvent pas participer aux travaux de la commission car le gouvernement envisage d'y déþéþuer les personnes ayant participé à la liquidation des Eglises dans notre pays. Le Préþident Vaclav Havel envisage de servir de médiateur dans ce difféþend qui oppose l'Etat et l'Eglise catholique tchèque.

Relations culturelles tchéco-slovaques

Le ministre tchèque de la culture, Pavel Dostal et son homologue slovaque, Milan Knazko, se sont entretenus sur ce qui reste à faire pour l'achèvement de la repartition des objets de valeur culturelle entre la République tchèque et la Slovaquie. La République tchèque ne demande plus à la Slovaquie la restitution des biens culturels. Les deux ministres ont décidé de demander aux ministres des Affaires étrangères de leurs pays de prépþrer l'accord culturel entre la République tchèque et la Slovaquie.

14-11-1998