Infos du jour Nouvelles Samedi, 13. JANVIER, 2001

13-01-2001

Par Vaclav Richter

Débat sur l'amendement de loi sur la Télévision tchèque

La Chambre des députés tchèque s'est penché sur l'amendement de loi sur la télévision publique tchèque. On cherchait un compromis sur le mode d'élection du Conseil de la télévision tchèque, organe qui sera chargé de nommer le directeur de la télévision. Selon les membres de la coalition de quatre partis de droite, le nouveau Conseil de la télévision devrait être élu en partie par la Chambre des députés et en partie par le Sénat. Ce projet s'est heurté cependant à la résistance des députés du Parti civique démocrate de Vaclav Klaus. Dans la soirée de vendredi, la Chambre a constaté que la télévision publique n'accomplissait pas sa mission et destitué le Conseil de la Télévision tchèque. Un débat houleux sur la crise de la télévision publique tchèque a eu lieu également lors d'une séance publique au Sénat.

Déclaration du directeur-adjoint de l'UNESCO

La crise de la télévision publique tchèque n'a rien de négatif car elle a permis de mieux comprendre le rôle des médias dans la société et permettra de mieux définir aussi ce que c'est l'indépendance. Une opinion du directeur-adjoint de l'UNESCO pour les communications et les informations, Alain Modoux.

Protestations contre la centrale de Temelin

Les militants autrichiens contre la centrale nucléaire de Temelin en Bohême du sud ont critiqué la lenteur de la réalisation de l'accord sur la centrale adopté, en décembre, par les dirigeants tchèques et autrichiens à Melk. Rappelons qu'on est en train de mettre la centrale en activité ce qui a provoqué déjà de nombreuses protestations en Autriche. Josef Pühringer de l'Initiative contre le danger nucléaire de Haute-Autriche, a déclaré qu'on manquait d'informations transparentes sur Temelin. Selon le conseiller du ministre tchèque de l'Industrie et du Commerce, Jiri Hanzlicek, le cabinet tchèque se penchera sur les retombées des activités de la centrale de Temelin sur l'environnement, mercredi prochain.

Un accident à la centrale de Temelin

Une fuite d'huile a provoqué dans la centrale de Temelin, ce vendredi, un petit incendie qui a été éteint rapidement par les pompiers. Cet accident n'est pas considéré cependant comme grave. Selon le porte-parole de l'Office pour la sécurité nucléaire, Pavel Pittermann, l'accident n'a pas nui à la sécurité nucléaire de la centrale.

La Commission européenne et la centrale de Temelin

La Commission européenne se prépare activement à sa mission de médiateur dans le différend tchéco-autrichien concernant la centrale de Temelin. En février une délégation de la Commission européenne se rendra d'abord à Vienne, puis à Prague et peut-être aussi à Temelin. Ensuite, la Commission européenne envisage d'organiser une rencontre de toutes les parties concernées à Bruxelles.

Le ministre tchèque de la Santé publique et le syndrome des Balkans

Le ministre tchèque de la Santé publique, Bohumil Fiser, estime que les armes contenant de l'uranium appauvri ne sont pas à l'origine des troubles de santé appelé le syndrome des Balkans dont souffrent notamment les soldats des forces de paix ayant participé à des opérations militaires dans la Péninsule balkanique. De même l'ambassadeur tchèque à l'OTAN, Karel Kovanda, a exclu qu'il puisse exister une liaison entre l'uranium appauvri et les troubles de santé des soldats de l'OTAN.

Nomination du nouveau directeur de la collection d'art moderne

C'est l'historien de l'art, Tomas Vlcek, qui sera directeur de la Collection d'art moderne de la Galerie nationale installée au Palais des Foires à Prague. Le directeur général de la Galerie nationale, Milan Knizak, lui remettra le décret de nomination la semaine prochaine. Tomas Vlcek est auteur de plusieurs livres sur les arts et catalogues d'exposition. Il a dirigé aussi l'équipe d'auteurs de l'Histoire des arts plastiques tchèques entre 1890-1938, oeuvre importante paru l'année dernière.

Milos Forman tournera un film sur Goya

C'est la vie du célèbre peintre espagnol, Francisco Goya, qui sera le sujet du prochain film du réalisateur américain d'origine tchèque, Milos Forman. Selon le journal espagnol El Pais le film, qui sera tourné en Espagne, sera achevé en 2002. Le film est produit par Saul Zaents qui a collaboré avec Milos Forman déjà lors de la réalisation des films "Le Vol au-dessus d'un nid de coucou" et "Amadeus". Le scénario sera écrit par Michael Weller qui a collaboré avec Milos Forman lors de la réalisation des films Ragtime et Hair.

13-01-2001