Infos du jour Nouvelles Mercredi, 11. MARS, 1998

11-03-1998

-JG-

Visite du Président tchèque en Pologne

Le président tchèque Vaclav Havel a continué la deuxième journée de sa visite en Pologne par des rencontres avec les présidents des deux chambres du Parlement polonais. Vaclav Havel a aussi pris un déjeuner avec le Premier ministre, Jerzy Buzek, et reçu le chef de la diplomatie polonaise, Bronislav Geremek. A l'issue de l'entretien, Geremek, qui préside l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, a dit aux journalistes que le gouvernement slovaque était d'accord avec l'envoi d'observateurs de l'OSCE en Slovaquie lors de la tenue des législatives, en automne prochain. La fin de la visite du Président tchèque en Pologne a un caractère privé - Vaclav Havel rencontre son ami de longue date et ancien président polonais, Lech Walesa.

La Slovaquie proteste contre la déclaration de Vaclav Havel

La Slovaquie a officiellement protesté contre les propos du président tchèque, Vaclav Havel, prononcés le 7 mars, dans une interview au journal polonais Rzeczpospolita, au sujet de l'évolution de la situation en Slovaquie. Avant son départ pour la Pologne, Vaclav Havel s'est déclaré inquiet par les derniers actes du gouvernement slovaque, en émettant, en même temps, l'espoir que le potentiel démocratique finira par l'emporter en Slovaquie et en réaffirmant l'intérêt vital de la République tchèque pour les relations de bon voisinage avec la Slovaquie. Le ministère slovaque des Affaires étrangères qualifie les paroles de Vaclav Havel d'ingérence inadmissible dans les affaires internes de la Slovaquie.

Petr Pithart en Autriche

L'Autriche souhaite que l'élargissement de l'Union européenne ne soit pas préjudiciable à ses intérêts et en même temps que le prochain tour de l'admission de nouveaux membres ne soit pas le dernier. C'est ce qu'a dit à Vienne Petr Pithart, Président du Sénat tchèque, à l'issue de ses entretiens avec les représentants du pouvoir exécutif et législatif de l'Autriche.

L'envoyé du Congrès américain à Ostrava

Le conseiller juridique du Comité d'Helsinki auprès du Congrès des Etats-Unis, Erika Schlager, a terminé sa visite officielle en République tchèque, dont l'objectif était d'examiner le respect des droits de l'Homme dans notre pays. Dans la ville d'Ostrava, elle a visité une communauté tzigane et rencontré plus de 50 repréþentants des organisations tziganes. D'après l'Initiative civique des Roms, le nombre de Roms qui quitteraient prochainement la République tchèque, pour des raisons de sécurité, pourrait atteindre 10 000.

Solidarité avec le Tibet

Des participants à un rassemblement de solidarité avec le peuple tibétain, à Brno, ont invité la Chambre des députés et le Sénat à adopter une résolution relative à la violation des droits de l'Homme en Chine et au Tibet. Des rassemblements et des manifestations à l'occasion du 49ème anniversaire de l'occupation du Tibet par la République populaire de Chine et du 39ème anniversaire de l'insurrection du peuple tibétain ont eu lieu dans plusieurs villes tchèques. Le drapeau tibétain était hissé dans plus de 60 villes et communes.

Crédit à la liquidation des inondations

La Banque européenne d'investissement /EIB/ a accordé à la République tchèque une garantie permettant de débloquer un crédit de 200 millions d'ECU, destiné à la liquidation des dommages causés lors des inondations catastrophiques de l'été dernier.

La Social-démocratie en baisse dans les sondages

D'après un sondage d'opinion publié par l'Institut IVVM, le nombre d'électeurs potentiels de la social-démocratie a diminué de 4% et se situe actuellement autour de 25%. Ce parti continue quand même à occuper la première place à l'échelle des partis politiques. Par contre, l'Union de la liberté, un parti détaché du Parti civique démocrate, a marqué un accroissement de 3% des intentions de vote.

Proposition de ratification de notre accès à l'OTAN

Le groupe des députés du Parti civique démocrate va proposer la convocation, pour le 14 avril prochain, d'une session extraordinaire de la Chambre des députés qui aurait un seul point au programme: la ratification de l'entrée de la République tchèque à l'OTAN. L'initiative bénéficie du soutien des députés chrétiens-démocrates.

11-03-1998