Infos du jour Nouvelles Mardi, 25. AOÛT, 1998

25-08-1998

NOUVELLES 25.8.98

La République tchèque et l'Union européenne

Le gouvernement tchèque actuel envisage de mener à bout, au cours de son mandat de quatre ans, les négociations sur le traité d'intégration de la République tchèque à l'Union européenne. Une déclaration du ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan. La République tchèque devrait adhérer à l'Union, entre les années 2003 et 2005. Ce processus a été qualifié par Jan Kavan de priorité de la République tchèque.

Protestations de l'Iran et de l'Irak

L'Iran et l'Irak ont protesté officiellement contre les émissions que la station Europe libre-Radio Liberté prépare pour la population de ces pays. La station Europe libre-Radio Libérté émet à partir de Prague. Actuellement, le cabinet tchèque se penche sur ce problème.

Rétablissement de l'obligation de visa

L'obligation de visa en République tchèque pour les ressortissants de certains Etats de l'ex-Union soviétique et de la péninsule des Balkans ne sera retablie que dans quelques mois. Une déclaration du ministre de l'Intérieur, Vaclav Grulich. Tout en soulignant qu'il s'agit d'une mesure indispensable, Vaclav Grulich à signalé que la République tchèque doit tout d'abord discuter le rétablissement de l'obligation des visas avec les pays concernés. Selon un projet présenté par l'ancien ministre tchèque de l'Intérieur, Cyril Svoboda, la mesure devrait concerner les ressortissants de la Biélorussie, du Kazachstan, du Kirghizstan, de la Moldavie, de la Russie, du Turkménistan, de l'Ukraine, de la Bulgarie et de la Roumanie. On ne sait pas encore cependent si le gouvernement actuel respectera le projet de l'ancien ministre de l'Intérieur.

Conférence du CEFTA

Au cas où les pays membres de l'Accord centreuropéen de libre échange (CEFTA) ne supprimeraient pas toutes les mesures qui bloquent le commerce agricole, la République tchèque envisagerait de prendre, elle aussi, de telles mesures contre les Etats qui les ont prises unilatéralement. C'est ce qu'a déclaré le ministre tchèque de l'Agriculture, Jan Fencl, lors d'une conférence des ministres de l'Agriculture du CEFTA à Prague. Le ministre tchèque envisage de proposer aux participants à la conférence la suppression de toutes les mesures protectionnistes dans le commerce agricole.

Les communistes tchèques critiquent Helmut Kohl

Les communistes tchèques ont critiqué la récente déclaration du chancelier allemand, Helmuth Kohl, sur une éventuelle intervention de l'OTAN au Kosovo. Selon le Président du Parti communiste de Bohême et de Moravie, Miroslav Grebenicek, les paroles de Helmut Kohl appellent au rétablissement des pratiques discréditées des grandes puissances et des pays coloniaux de la première moitié de notre siècle.

Coopération des armées allemande et tchèque

Les délégations des états-majors de l'armée tchèque et de la Bundeswehr ont entamé, dans la ville de Tabor, en Bohême du sud, les pourparlers sur la coopération des deux armées en cas de catastrophes.

Reconstruction du Centre des congrès de Prague

Le maire de Prague, Jan Koukal, s'est entretenu avec le gouverneur de la Banque nationale tchèque, Josef Tosovsky, sur le financement de la reconstruction du Centre des congrès de Prague pour la conférence du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, qui doit avoir lieu dans la capitale tchèque, en l'an 2000. La reconstruction coûtera 2,8 milliards de couronnes, soit prêt de 560 millions de FF. Le ministre tchèque des Finances, Ivo Svoboda, n'a pas encore décidé dans quelle mesure l'Etat s'engagera financièrement dans cette reconstruction, mais selon le maire Koukal, la décision définitive doit être prise encore avant la fin du mois d'août.

Production de l'industrie du bâtiment

La production de l'industrie du bâtiment a atteint, au cours de la première moitié de cette année, 96,753 milliards de couronnes, près de 19 milliards de FF, ce qui est de 4% de moins, qu'au cours de la première moitié de l'année 1997.

Une plaque commémorative pour Dubcek

Une plaque commémorative sera devoilée, le 30 août, à l'endroit de l'accident de route qui a coûté la vie, en 1992, à Alexander Dubcek, figure de proue du mouvement réformateur communiste, en Tchécoslovaquie, en 1968. Le projet réþlisé à l'initiative du Centre littéraire national de Bratislava, sera financé, entre autres, par l'Université de Bologne, qui avait nommé Alexander Dubcek docteur honoris causa.

25-08-1998