Infos du jour Nouvelles Mardi, 19. MAI, 1998

19-05-1998

NOUVELLES 18.5.98

Avis du gouvernement sur l'intervention de la police

Selon le cabinet tchèque, l'intervention de la police contre la manifestation ayant dégénéré en une explosion de la violence dans les rues de Prague, samedi dernier, a été adéquate. Le ministre tchèque de l'Intérieur, Cyril Svoboda, a été chargé cependant de présenter au cabinet, la semaine prochaine, une information sur le travail de la police lors de la manifestation et aussi sur les mesures préventives que les forces de l'ordre devront prendre pour éviter de telles situations. Le ministre de l'Environnement, Martin Bursik, estime que les organisations écologiques principales en République tchèque ne sont pas responsables de la violence dans les rues de Prague, samedi dernier. Plus de détails dans notre émission Faits et événements en République tchèque.

Agression contre des Tziganes

Le gouvernement tchèque profitera de tous les moyens, dont il dispose, pour élucider l'agression de quatre skinheads contre un groupe de Tziganes dans la nuit du 16 au 17 mai dans une banlieu de la ville d'Ostrava, en Moravie du nord. Après la bagarre, un des Tziganes agressés est resté inanimé sur le pavé où il a été écrasé par un camion.

Dette de l'Etat tchèque

Selon le ministre tchèque des Finances, la dette cachée de l'Etat se chiffre à 140,4 milliards de couronnes, soit près de 28 milliards de FF, ce qui veut dire que la dette totale de la République tchèque atteint 310 milliards de couronnes, soit près de 62 milliards de FF. Le ministre a déclaré que la dette, repartie entre plusieurs institutions financières et des créances irrécouvrables, devrait être transférée à la Konsolidacni banka - Banque de consolidation et payée progressivement par des obligations ou des crédits.

Criminalité en Tchéquie

Le taux de criminalité en Tchéquie s'est accru, au cours de l'année dernière, de 2,4 % par rapport à l'année 1996. Le ministre tchèque de l'Intérieur, Cyril Svoboda, estime qu'il ne s'sagit pas d'une croissance importante de la criminalité, mais déplore le fait que la majorité des délits (54 %) ait été commise à Prague où le taux de délits élucidés n'atteint que 25 %.

Avis sur la situation économique tchèque

La Commission européenne a enregistré, malgré la persistance de certaines tendances économiques négatives en République tchèque, des signes de la reprise économique dans notre pays. Dans ce contexte, la Commission a évoqué les conséquences de l'année difficile 1997 qui avait ralenti notre croissance économique. La Commission voit les causes principales de ces difficultés dans les structures de propriété relativement faibles et dans le manque de transparence des rapports entre les établissements financiers et les milieux d'affaires en Tchéquie.

Négociations avec la Commission européenne

Dans les deux à trois années à venir, la République tchèque rendra sa législation dans le domaine audiovisuel pleinement compatible avec celle de l'Union européenne et adoptera donc l'ensemble des directives Télévision sans frontières. Tel est le résultat des négociations bilatérales, menées dans le cadre de la comparaison analytique des deux législations, entre les experts tchèques et ceux de la Commission.

Cours de la couronne

Le cours de la couronne tchèque a atteint, lundi, le taux le plus élevé depuis la crise monétaire de l'année dernière - 18,15 couronnes pour un DM. Finalememnt, la monnaie tchèque est tombée, à cause de la nervosité émanant du marché des finances en Russie, et a fini la journée au niveau de 18,25 couronnes pour un DM.

Printemps de Prague

Parmi les formations qui participent au festival international de musique Printemps de Prague il y a aussi l'Orchestre de Paris. Il présente, sous la direction de Semion Bytchkov, et avec le concours du pianiste Radu Lupu, des oeuvres de Beethoven et de Brahms.

19-05-1998