Infos du jour Nouvelles Mardi, 09. JANVIER, 2001

09-01-2001

Par Vaclav Richter

Crise à la Télévision tchèque

Le Conseil de la Télévision tchèque s'est réuni pour se pencher sur la crise dans la télévision publique mais aussi sur son budget. Il n'a pas respecté l'appel des deux chambres du Parlement tchèque et n'a pas destitué le directeur général de la Télévision tchèque, Jiri Hodac. Cette résistance, qui a surpris beaucoup de députés, pourrait avoir pour conséquence la dissolution du Conseil, ce vendredi, par la Chambre de députés. Plus de détails dans notre programme "Faits et événements en République tchèque".

Jiri Hodac a quitté l'hôpital de Prague-Motol

Après une hospitalisation de plusieurs jours, le directeur général de la Télévision tchèque, Jiri Hodac, a quitté l'hôpital de Prague-Motol, dans la soirée de lundi. Selon le porte-parole de l'hôpital, l'état de santé de Jiri Hodac s'est amélioré et il peut être soigné désormais à la maison. Les médecins ont refusé de préciser les raisons de l'hospitalisation de Jiri Hodac.

Avis de Vaclav Klaus

La majorité des hommes politiques tchèques ne sont pas d'accord avec la déclaration du président de la Chambre des députés tchèque, Vaclav Klaus, selon laquelle la crise de la télévision publique aurait été provoquée par des personnes de l'entourage du président Havel et de l'Union de la liberté, parti de droite tchèque. Selon Vaclav Klaus, ces personnes craignent un rapprochement entre les partis de droite tchèques, notamment entre le Parti civique démocrate, dont il est le président, et l'Union de la liberté.

Les vacances du Président Havel

Le Président Vaclav Havel est en vacances aux Canaries. En compagnie de son épouse, il passe plusieurs jours à l'île de Lanzarote. Selon le médecin du Président, Ilja Kotik, l'air humide de la mer fait du bien aux poumons du Président qui souffre de bronchite chronique et Vaclav Havel pourra échapper aussi à l'épidémie de la grippe sévissant actuellement en République tchèque.

Accusation contre deux anciens magistrats

On vient d'ouvrir la procédure contre deux anciens hauts fonctionnaires de la Tchécoslovaquie communiste, qui sont accusés d'avoir protégé, dans les années 60, le criminel nazi, Werner Tutter. Selon l'agence CTK, il s'agirait de l'ancien vice-ministre de l'Intérieur, Jaroslav Klima, et de l'ancien premier adjoint du procureur général. Werner Tutter, l'un des responsables des massacres commis par les nazis en Slovaquie, aurait collaboré, à partir de 1953, avec la police politique communiste STB.

Campagne contre les graffitis

Une campagne contre les graffitis sera lancée par la municipalité de Prague. Dans la cadre de la campagne contre ce genre de vandalisme qui enlaidit la capitale tchèque, on présentera au public les possibilités de protection des bâtiments contre les graffitis et les informations sur l'aspect juridique du problème. On proposera aussi un dialogue aux auteurs des graffitis et organisera une campagne contre les graffitis dans les écoles. Selon la municipalité, il faudra aussi prendre des mesures plus sévères contre les auteurs de ces actes.

Le festival Febiofest

La 8ème édition du festival du film, de la télévision et du vidéo, Febiofest, aura lieu, du 24 janvier au 11 février, à Prague et dans 11 villes tchèques et slovaques. Au programme du festival il y aura 400 films de 44 pays. L'année dernière, les films présentés dans le cadre de ce festival ont été vus par près de 80 000 spectateurs.

09-01-2001