Infos du jour Nouvelles Mardi, 01. DÉCEMBRE, 1998

01-12-1998

A Washington sur l'holocauste

La délégation tchèque participant à la conférence de Washington sur les biens des victimes de l'holocauste n'est pas sur place pour informer seulement de l'état actuel des choses en République tchèque. Ses membres devraient présenter également leurs idées concernant le règlement futur des torts perpetrés aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, une déclaration du chef de la délégation, Jiri Sitler, selon lequel les Tchèques veulent parler aussi de la marginalisation injuste des Juifs d'Europe centrale en ce qui concerne les compensations aux victimes de l'holocauste.

Le ministre de l'Agriculture à Bruxelles

La suspension éventuelle des importations subventionnées de la viande de porc en provenance de l'Union européenne a figuré, lundi, à l'ordre du jour de la rencontre bruxelloise entre le ministre tchèque de l'Agriculture, Jan Fencl, et Franz Fischler de la Commission européenne pour l'agriculture. Le ministre Fencl n'avait pas une position facile, car Prague n'avait pas tenu sa promesse. Elle a, en effet, procédé à la suppression du régime douanier préferentiel avant même la clôture des négociations avec Bruxelles.

Rencontre tchéco-slovaque

Des représentants du Conseil national slovaque, en visite à Prague, lundi, se sont prononcés pour le renouveau de la coopération entre la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la République tchèque, dans le cadre du groupe de Visegrad. Après une rencontre avec le président du Sénat, Petr Pithart, ils se sont mis d'accord également sur la nécessité d'améliorer les relations entre la Slovaquie et la République tchèque. Les ministres de la Défense des deux pays, Vladimir Vetchy pour le République tchèque et Pavol Kanis pour la Slovaquie, ont signé à Znojmo, en Moravie du Sud, un protocole sur la coopération dans le domaine de l'industrie d'armement et de la recherche. Les deux ministres ont été obligés de trouver une formule de coopération dans un avenir très proche, vu que l'un des deux pays seulement sera admis à l'OTAN au printemps prochain. Néanmoins, Prague, ainsi que Budapest et Varsovie veulent que la Slovaquie devienne membre de l'OTAN au plus tôt possible.

Deux autres ministres slovaque et tchèque, Milan Knazko et Pavel Dostal, se sont rencontrés à Prague pour donner une nouvelle impulsion aux contacts culturels entre Prague et Bratislava. Ils ont convenu la reprise des activités d'une commission d'experts chargée de régler les points litigieux concernant la partition du patrimoine national après l'éclatement de la Fédération tchécoslovaque.

Une visite vietnamienne à Prague

La coopération économique, la vie et les activités de la communauté vietnamienne en République tchèque, l'introduction de l'obligation de visas pour les porteurs du passeport diplomatique, les droits de l'homme... tels étaient les thèmes majeurs à l'ordre du jour d'une rencontre, lundi à Prague, entre les ministres des Affaires étrangères vientamien et tchèque, Nguyen Manh Cam et Jan Kavan. Mardi, le ministre vietnamien rencontrera le ministre de la Défense, Vladimir Vetchy.

Le ministre de l'Industrie et du Commerce en Israël

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Miroslav Grégr, part mardi pour Israël où il s'entretiendra avec ses homologues israéliens de l'intensification de la coopération économique et commerciale entre les deux pays. Les exportations tchèques vers l'Etat d'Israël se sont accrues à presque 31 millions de dollars l'année dernière, tandis que les importations ont baissé à 47 millions.

L'avenir de la monnaie tchèque

Le cours de la monnaie tchèque risque de chuter à 20 couronnes pour 1 DEM vers la fin de l'année prochaine, estiment les experts de la société Patria Finance, selon lesquels le cours de la couronne est surévalué d'au moins 10% actuellement.

Baisse du nombre de visiteurs de la République tchèque

Les chiffres indiquant le nombre de touristes qui visitent chaque année la République tchèque sont de moins en moins optimistes. Selon les statistiques, en effet, l'afflux de touristes étrangers s'affaiblit légèrement - quelques 3,5% durant les dix premiers mois de cette année - ce qui est valable aussi pour les Tchèques qui voyagent un peu moins qu'auparavant.

01-12-1998