Infos du jour Nouvelles Dimanche, 19. AVRIL, 1998

19-04-1998

L'état de santé du Président tchèque

Hospitalisé depuis mardi dans la clinique d'Innsbruck, où il avait été opéré d'urgence pour une perforation intestinale, Vaclav Havel a eu, la nuit à samedi, des ennuis respiratoires. Les médecins lui ont pratiqué une bronchoscopie destinée à le libérer de sécrétions pulmonaires qui bloquaient sa respiration. Selon Miroslav Cerbak, vice-ministre tchèque de la Santé et chef du collège des médecins traitant le Président, il s'agissait d'une complication post-opératoire prévisible qui n'a pas surpris les médecins. L'intervention, qui a commencé samedi à 10 heure, a eu un caractère presque routinier, elle a duré une demi-heure et s'est terminée avec succès, a-t-il dit, en ajoutant cependant que cette complication pourra prolonger l'hospitalisation du Président. A l'hôpital d'Innsbruck est présent non seulement Ilja Kotik, médecin traitant de Vaclav Havel, mais aussi Bohumil Limberk, anésthésiste personnel du Président et chef de département d'anésthésiologie de l'hôpital militaire de Prague, où le Président avait été opéré, en 1996, d'une tumeur cancéreuse au poumon. Dans une conférence de presse donnée samedi après-midi, le professeur Ernst Bodner a dit qu'aucune tumeur n'était trouvée dans le poumon lors de la bronchoscopie. Des complications, en termes d'infection ou d' inflammation des poumons, ne sont cependant pas exclues, a-t-il indiqué. S'agissant de l'opération primaire de l'intestin, l'évolution de l'état post-opératoire est sans problèmes. Vaclav Havel reste à l'unité de soins intensifs.

Fin de la visite de Josef Tosovsky aux Etats-Unis

Le Premier ministre tchèque, Josef Tosovsky, qui participait à Washington aux assises printanières du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, a souligné dans une interview accordée avant son départ pour Prague, qu'il est nécessaire de continuer les réformes et la privatisation. Chaque ralentissement dimuinuerait la capacité de concurrence de la République tchèque, ce qui aurait des impacts négatifs sur l'accroissement du chômage. Pour cette raison également, le Premier ministre considère comme malheureuse la décision de la Chambre des députés qui vient de demander au gouvernement la suspension des mesures de privatisation dans des entreprises stratégiques.

Révocation des membres de la présidence du Fonds du patrimoine national

Rappelons que sur initiative des députés sociaux-démocrates, la Chambre des députés a décidé, vendredi, dans un vote secret, de la révocation du vice-président du Fonds du patrimoine national et de cinq autres membres de la présidence de cet organe. Les députés sociaux-démocrates ont justifié leur initiative par une mauvaise gestion du Fonds, par des pratiques de privatisation qualifiées par eux de problématiques, et par une négligeance du Fonds envers la réþlamation des dettes.

D'après Josef Wagner, président de la commission parlementaire du Budget, le gouvernement ne devrait pas tarder à nommer de nouveaux candidats à la présidence du Fonds du patrimoine national, pour que la Chambre des députés puisse décider de leur nomination dans la session la plus proche.

Recherche des responsables d'opérations financières occultes

Lubomir Reischfeld, secrétaire du Parti civique démocrate, l'ODS, chargé des affaires de l'organisation, rejette l'affirmation de Libuse Benesova, vice-présidente de ce parti, selon laquelle, c'était lui il devait apporter au bureau de l'ODS les contrats de donation des dons de sponsors d'un montant de 3,6 millions de couronnes, offerts par Kajetana Kopernicka et Antonin Zeman. Rejetant catégoriquement une affirmation pareille, Reischfeld a déclaré à l'édition de samedi du journal Mlada fronta Dnes qu'il s'agissait de la part de l'ODS de recherche des coupables...

Festival du film européen à Prague

Au total 32 longs métrages et 15 courts métrages de 15 pays de l'Union européenne sont projetés dans le cadre des Journées du film européen qui se poursuit dans la capitale tchèque, Prague.

19-04-1998