Infos du jour Nouvelles Dimanche, 16. AOÛT, 1998

16-08-1998

L'état de santé du président

L'évolution de l'état post-opératoire du président tchèque, Vaclav Havel, est toujours favorable. Le président se porte bien et il continue la rééducation pulmonaire. Pour l'instant, les médecins refusent de préciser la date à laquelle, le président pourrait être débarrassé de la trachéotomie. Néanmoins, selon Bohumil Limberk, membre du collège des médecins, ce jour approche. Rappellons que Vaclav Havel a subi, le 26 juillet, une réopération du gros intestin. Son traitement a été compliqué par les difficultés respiratoires et cardiques.

Lidove noviny à propos de la capacité de Havel d'exercer ses fonctions

L'édition de samedi du journal Lidove noviny écrit que certains médecins posent la question de savoir si Vaclav Havel pourra exercer ses fonctions de chef de l'Etat après avoir subi trois graves opérations. Ainsi, le docteur Jaroslav Zverina, ancien vice-président de la Chambre des députés qui, déjà en avril dernier, a invité Vaclav Havel à renoncer à ses fonctions, ne lui recommande pas de continuer à occuper ce poste. Le chef du collège des médecins, Miroslav Cerbak, a rappelé que le collège n'a jamais rien publié sur la pleine capacité de Vaclav Havel d'exercer ses fonctions, tout comme, en même temps, il ne lui a jamais recommandé de quitter son poste.

Journaliste tchèque blessé au Kosovo

Un journaliste tchèque, travaillant pour la presse allemande, a été, selon l'agence DPA, grièvement blessé, vendredi soir, à la frontière albano- yougoslave et il a subi une opération à Tirana. Au moment où il était blessé par des fusilleurs serbes, le journaliste n'avait pas sur lui les pièces d'identité ni d'autres documents. On juge qu'il avait passé illégalement, il y a quelques jours, la frontière séparant l'Albanie du Kosovo, pour fournir les informations directement des lieux de combat entre Serbes et les membres de l'armée de libération du Kosovo.

La scène politique tchèque à la veille du vote de la déclaration-programme

La semaine prochaine, la constitution de nouveaux organes de la République tchèque, issus des législatives de juin, devrait être terminée. A la session de mardi de la Chambre des députés, le cabinet social-démocrate soumettra la déclaration-programme. Son vote ne devrait pas poser de problèmes, grâce à un arrangement entre la social-démocratie et le Parti civique démocrate, ODS, aux termes duquel, l'ODS va tolérer le cabinet social-démocrate. On spécule que les députés du Parti civique démocrate vont quitter la salle au moment du vote. Dans ce contexte, l'Union de la liberté fait appel aux députés du Parti civique démocrate de ne pas quitter la Chambre afin de permettre le vote de la déclaration-programme. Si celle-ci est adoptée, cela conduira, d'après ce parti, à l'instauration d'un dirigisme socialiste, très dangereux notamment du point de vue de l'endettement de l'Etat pour les générations futures.

Gorbatchev sur août 68

Les événements d'août 68 en Tchécoslovaquie ont joué, eux-aussi, un certain rôle dans la décision de l'ex-président de l'URSS, MikhaÍl Gorbatchev, de lancer, dans les années 80, la perestroÍka /processus de restructuration socio-économique/. C'est ce que Gorbatchev a déclaré dans une interview au journal de Bratislava, Narodna obroda.

Une délégation de sénateurs tchèques sera le 21 août à Moscou

A l'occasion du 30ème anniversaire de l'occupation de la Tchécoslovaquie par les armées du pacte de Varsovie, une délégation du Sénat tchèque avec à sa tête son président, Petr Pithart, effectuera les 20-21 août une visite en Russie. Elle y participera à des manifestations organisées par le Congrès des intellectuels russes. Ses représentants viennent de publier une déclaration dans laquelle ils assument la responsabilité des événements d'alors.

Le PDS allemand prend ses distances de l'invasion

Le Parti allemand du socialisme démocratique, PDS, qui est successeur de l'ancien parti communiste de RDA, SED, a pris ses distances d'un chapitre noir dans l'histoire de la RDA, en critiquant le rôle de l'ancien parti communiste dans la répression du processus de renouveau en Tchécoslovaquie, en août 68, connu sous l'appelation Printemps de Prague.

16-08-1998