Infos du jour Nouvelles Dimanche, 14. JANVIER, 2001

14-01-2001

Par Vaclav Richter

Adoption d'un amendement de loi sur la Télévision tchèque

La Chambre des députés tchèque a destitué le Conseil de la Télévision tchèque et a adopté un amendement de la loi sur la télévision publique. La nouvelle loi permet à la Chambre d'assumer les fonctions du Conseil pendant l'intérim et d'élire un nouveau Conseil de la Télévision tchèque. La loi stipule que les candidats pour le Conseil ne seront pas choisis par les parties politiques mais par les organisations et les associations non politiques. L'amendement sera encore soumis au Sénat et au Président de la République. La Chambre des députés doit se pencher aussi sur l'amendement de la loi sur la radio publique tchèque.

Les revendications des journalistes de la télévision publique

Bien que la Chambre ait accompli ainsi la majorité des revendications des journalistes de la Télévision tchèque qui sont en grève, ceux derniers ont refusé de mettre fin à leur action et continuent à demander encore la démission de la directrice du département des informations de la Télévision tchèque, Jana Bobosikova, et du directeur d'investissement, Jindrich Beznoska. Ils ne mettront fin à leur grève qu'après le départ de ces deux responsables ayant été installés dans leurs fonctions par le directeur général, Jiri Hodac, qui a démissionné jeudi dernier.

Cérémonie à la mémoire de Jan Palach

Près de 120 personnes se sont recueillies, dans le village de Vsetaty non loin de Prague, à la mémoire de Jan Palach. L'étudiant Jan Palach s'est immolé par le feu, le 16 janvier 1969, donc il y a 32 ans, pour protester contre l'occupation de la Tchécoslovaquie par les armées du Pacte de Varsovie mais aussi contre le machiavélisme des milieux politiques et la passivité de la population tchèque. Les obsèques de Jan Palach, le 25 janvier 1969, ont été une grande manifestation pour la liberté et la démocratie.

Problèmes de la centrale de Temelin

Le réacteur de la centrale nucléaire de Temelin sera probablement mis hors de service à cause des vibrations de la turbine. Selon le directeur de la centrale, Frantisek Hezoucky, il s'agirait d'un problème très spécial. La turbine est examinée ces jours-ci par une équipe d'experts. Selon l'organisation Greenpeace, on pourrait profiter de la mise hors de service pour soumettre les installations de la centrale à l'examen prévu par un accord conclu entre les gouvernements tchèque et autrichien et on pourrait également examiner les retombées des activités de la centrale sur l'environnement.

L'ODS envisage de réexaminer ses rapports avec la social-démocratie tchèque

Selon le chef du Parti civique démocrate (ODS) et président de la Chambre des députés tchèque, Vaclav Klaus, l'ODS envisage de réexaminer l'accord de tolérance qu'il a conclu avec la social-démocratie et qui permet au cabinet social-démocrate minoritaire de se maintenir au pouvoir. Vaclav Klaus a fait cette déclaration lors de la conférence des délégués régionaux de l'ODS dans la ville de Hradec Kralove.

Création d'un nouveau musée

Une exposition de pièces de monnaie historiques, de billets de banque et de cartes de crédit a inauguré les activités du nouveau Musée de la monnaie dans la ville de Kutna Hora non loin de Prague. Le musée a été créé par l'Association internationale pour l'éducation et la culture et l'exposition est la première de son genre en République tchèque.

Exposition de Jiri Sliva

Le café et les cafés sont les sujets d'une collection de dessins humoristiques exposée ces jours-ci par le caricaturiste tchèque, Jiri Sliva, au Centre tchèque de Bruxelles. Les invités, qui ont participé au vernissage de l'exposition, ont apprécié l'humour très particulier de Jiri Sliva, humour qui frôle l'absurdité et le surréalisme. Jiri Sliva expose en Belgique déjà pour la troisième fois. Il y a 20 ans il a obtenu le premier prix du Festival de l'Humour à Knokke Heist.

14-01-2001