Infos du jour Infos du jour

06-04-2020

Coronavirus : la France n’envoie finalement pas de malades en République tchèque

Contrairement à ce qui a été annoncé dimanche, six patients français atteints du Covid-19 ne seront finalement pas envoyés en République tchèque, où ils devaient être accueillis à l’hôpital universitaire de Brno, ce lundi. Le Premier ministre Andrej Babiš a fait savoir que « la France gère mieux la situation ». Son homologue français Edouard Philippe l’a néanmoins remercié d’avoir répondu favorablement à la demande d’aide.

L’information a été communiquée lundi après-midi. Andrej Babiš a ajouté que pour l’instant, aucune proposition semblable à celle-ci n’avait été faite à un autre pays. « Nous verrons », a-t-il annoncé, en fonction de l’évolution de la pandémie en Europe.

Six personnes malades souffrant du Covid-19 en réanimation devaient être transférées, ce lundi, depuis l'aéroport de Luxembourg à l’hôpital universitaire de Brno (Moravie du Sud). Le motif de l'annulation n'a pas été rendu public.

Coronavirus : le point sur la situation ce lundi

Ce lundi après-midi, le nombre de personnes contaminées au Covid-19 s'élevait à 4 591 en République tchèque pour un plus de 80 000 tests réalisés, selon les données communiquées par le ministère de la Santé. Dimanche, 115 nouveaux cas confirmés ont été recensés, soit une croissance en nette baisse (282 cas encore samedi).

72 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie, tandis que 96 ont été déclarées guéries de la maladie, qui continue toutefois de se propager dans les maisons de retraite et autres centres d’accueil des personnes âgées.

Plus d'infos toute la journée sur notre compte Twitter @RadioPragueFr

Ecocomie : le ministère des Finances prévoit une récession de 5,6% en 2020

Le ministère des Finances a annoncé, ce lundi, qu’il prévoyait désormais une récession économique de l’ordre de 5,6% pour cette année, conséquence des mesures prises dans le cadre de la crise du coronavirus. Lors de son dernier pronostic en février, soit donc avant la crise, une croissance de 2% avait été annoncée.

Le budget de l’Etat devrait, lui, être bouclé avec un déficit représentant 4,1% du PIB, ce qui devrait entraîner une augmentation de la dette publique à 35,2% du PIB. Récemment, la Chambre des députés a approuvé l’augmentation du déficit des 40 milliards de couronnes initialement prévus (1,6 milliard d’euros) à 200 milliards de couronnes (environ 8 milliards d’euros).

En revanche, une relance est prévue pour l’année prochaine avec un taux de croissance qui pourrait alors être de l’ordre de 3,1%. En 2019, ce même taux de croissance s’est élevé à 2,5%, selon les données de l’Office tchèque des statistiques.

Coronavirus : le ministère de la Santé prêt à assouplir certaines mesures de restriction

Le ministère de la Santé entend assouplir certaines mesures de restriction si la situation n’évolue pas négativement d’ici à ce mercredi. Comme l’avait déjà annoncé le Premier ministre Andrej Babiš dimanche, certains commerces devraient être rouverts à compter de jeudi (matériaux, bricolage, textile pour les enfants, chaussures, papateries, etc.) à certaines conditions.

Lors d’une conférence de presse, ce lundi, le ministre Adam Vojtěch a indiqué que du matériel de protection pour un montant de six milliards de couronnes (240 millions d’euros) avait été commandé et que près de 20 millions de masques avaient été livrés et un peu plus de 11 millions distribués. Enfin, le ministre a annoncé un plan qui doit permettre de tester l’ensemble des personnels des maisons de retraite et centres d’accueil des personnes âgées, où la maladie se propage.

Pour certaines raisons justifiées, il pourrait être possible de voyager de nouveau à l’étranger

L’équipe chargée de la gestion de la crise sanitaire va proposer au gouvernement de lever l’interdiction de voyager à l’étranger depuis la République tchèque à compter du 14 avril. Ces autorisations ne seraient toutefois accordées que pour des motifs bien précis, les frontières restant fermées. L’annonce a été faite par le ministre de l’Intérieur et responsable de cette équipe, Jan Hamáček, ce lundi.

Selon ce dernier, les conditions de sortie du territoire seraient les mêmes que pour les déplacements à l’intérieur du pays. « Si je simplifie : il ne sera pas possible d’aller à Dresde pour faire des courses, mais s’il existe une raison fondée de voyager, alors ce sera possible », a-t-il expliqué. Les conditions doivent encore être définies et vont faire l’objet de discussions. Le ministre a néanmoins indiqué qu’il souhaitait que les règles soient les plus claires possible.

Le ministre de l’Education continue d’envisager une réouverture des écoles après la mi-mai

Le ministre de l’Education nationale a confirmé, dimanche, que les écoles en République tchèque pourraient être rouvertes dans la seconde moitié du mois de mai, conformément à ce qu’il avait déjà annoncé. Robert Plaga a toutefois rappelé que cette décision dépendait d’abord des conditions notamment hygiéniques qui seront fixées par le ministère de la santé pour l’accueil des élèves et du personnel travaillant dans les établissements.

Selon lui, il n’existe pour l’instant pas d’autres variantes à l’étude. Le ministre a également répété que si les écoles ne pouvaient être rouvertes avant le 1er juin, les épreuves de la « maturita » (équivalent du baccalauréat) seront annulés et les élèves seront alors évalués sur la base d’un contrôle continu avec une moyenne des notes des trois derniers bulletins.

A l’exception encore de quelques écoles maternelles, tous les établissements scolaires sont fermés en République tchèque depuis le 11 mars.

L’ambassade tchèque à Moscou cible d’une attaque

L’ambassade de République tchèque à Moscou a été la cible d’une attaque menée par un groupe d’extrêmistes russes masqués, dimanche, suite au retrait de la statue du maréchal soviétique Ivan Koniev à Prague la semaine dernière. Une inscription « Stop au fascisme » a été déroulée et plusieurs fumigènes ont été jetés.

Personne n’a été arrêté durant l’incident. Les autorités tchèques ont néanmoins envoyé une note à la diplomatie russe. Selon le ministère des Affaires étrangères, la Russie est tenue de protéger le bâtiment de l’ambassade.

La décision de retirer la statue de ce maréchal soviétique source de discorde a été prise par la mairie du 6e arrondissement de Prague. L'année dernière, la statue avait été vandalisée à plusieurs reprises.

Le monument a été édifié en 1980 sous le régime communiste en hommage au maréchal pour son importante contribution en 1945 à la libération par l’Armée rouge de Prague et d’une grande partie de la Bohême et de la Moravie occupées par l’Allemagne nazie. Toutefois, son implication dans la répression de l’insurrection en Hongrie en 1956, dans la construction du mur de Berlin ou encore son passage à Prague en 1968 pour une opération de renseignement avant l’invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie, sont aujourd’hui également reprochés à Ivan Koniev, faisant de lui un personnage controversé.

Musique : en raison du coronavirus, le Printemps de Prague sera proposé en ligne

Sans être annulé, le traditionnel festival international de musique Le Printemps de Prague, dont la 75e édition devait ouvrir ses portes le 7 mai, se tiendra uniquement en ligne cette année, en raison de la crise du coronavirus. Dimanche, les organisateurs ont annoncé qu’une dizaine de concerts seront diffusés en direct. Ils pourront être regardés et écoutés gratuitement sur le site internet du festival et seront également diffusés par la Télévision et la Radio tchèques.

Des billets avaient été vendus pour un montant d’environ un million d’euros. Ils seront remboursés. Cinquante-cinq concerts figuraient au programme de la 75e édition du plus important événement du genre organisé chaque année en République tchèque. « Il est compliqué de prévoir quelles mesures de restriction seront encore en vigueur au moment du festival. C’est pourquoi le Printemps de Prague a opté pour une forme différente de manière à ce que la musique apporte de l’espoir dans cette situation difficile », a expliqué son directeur.

Météo

Rien de nouveau dans le ciel tchèque, comme européen d’ailleurs, ce mardi, jour de la fête des Hermína et Heřman, mais aussi, malgré la fermeture des écoles, de l’érudition et de la culture, ne serait-ce que selon le calendrier local. Le soleil continue de régner sur l’ensemble du territoire, sans l’ombre du moindre nuage.

Les températures continuent de légèrement augmenter et varient entre 17° C et 21° C. Généreux donc, le soleil se lève à 6h22 et se couche à 19h42.

06-04-2020