Infos du jour Infos du jour

17-03-2020

Coronavirus : le point sur la situation en République tchèque mardi

Trois patients tchèques ont été déclarés guéris du coronavirus, lundi. Hospitalisés à Ústí nad Labem, ils sont originaires de Děčín et faisaient partie des premiers patients enregistrés en République tchèque.

La Tchéquie comptait 396 cas confirmés de coronavirus mardi après-midi, soit 52 de plus que lundi soir. Parmi eux, trois personnes placées en réanimation sont dans un état très grave, voire critique, selon les dernières informations mises en ligne par le ministère de la Santé. Plus de 6 300 tests ont déjà été effectués, alors que 100 000 tests de dépistage rapides en provenance de la Chine sont attendus pour ce mercredi.

En Tchéquie, feu vert pour un médicament contre le SARS-CoV-2

L’Institut national en charge du contrôle des médicaments (SÚKL) a informé, ce mardi sur son site Internet, avoir donné son aval à l’usage du médicament appelé Remdesivir. Co-développé aux Etats-Unis par un chercheur tchèque, cet antiviral doit permettre de soigner les personnes victimes de l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19). Il appartient désormais au ministère de la Santé d’autoriser ce médicament.

Des essais cliniques avaient été entamés en février dernier dans l’Etat du Nebraska. Ce médicament a été mis au point par une équipe de chercheurs de la société pharmaceutique Gilead Sciences, à la tête de laquelle se trouve le biochimiste tchèque Tomáš Cihlář.

Les médecins ont fait participer quelque 400 personnes de 50 pays du monde à ces tests. La moitié d’entre ont reçu le médicament à tester, l’autre moitié un placebo. Le premier participant était un patient américain qui a été contaminé lors de son séjour sur le bateau de croisière Diamond Princess resté placé en quarantaine durant quatorze jours au Japon. En janvier dernier, l’Organisation mondiale de la santé avait qualifié le Remdesivir de « candidat le plus prometteur » dans la lutte contre le coronavirus.

Škoda Auto ferme ses usines, TPCA le 25 mars

Škoda Auto fermera ses usines ce mercredi soir, a annoncé le Premier ministre Andrej Babiš, ce mardi. Le groupe allemand Volkswagen, dont Škoda est une filiale, a indiqué qu’elle interrompait sa production jusqu'au 5 avril en raison de l’épidémie de coronavirus.

Lundi, un cas de contamination a été relevé parmi les employés de Škoda Auto. Les syndicats réclamaient la mise en quarantaine de l’ensemble du personnel du constrcuteur automobile. Andrej Babiš était toutefois opposé à cette fermeture, alors que l’industrie automobile est un des principaux moteurs de l’économie tchèque. Ce mardi, le chef du gouvernement a reconnu qu’il s’agissait d’une sage décision.

Quelque 30 000 personnes sont employées dans les usines de Škoda à Mladá Boleslav (Bohême centrale). De nombreuses entrprises sous-traitantes dépendent également de son activité.

Par ailleurs, les dirigeants de Toyota Peugeot Citroën Automobile (TPCA), dont 2 500 personnes travaillent dans les usines à Kolín (Bohême centrale) ont décidé d'interrompre leur production à compter du 25 mars, probablement jusqu'au 17 avril.

Coronavirus : l’opposition critique la communication du gouvernement

Masque de protection sur la bouche, les leaders de cinq partis de l’opposition ont appelé, mardi, le gouvermement à dire toute la vérité aux Tchèques concernant les différentes évolutions possibles de la situation sanitaire en République et les solutions envisagées en fonction des scénarios.

Petr Fiala (ODS), Ivan Bartoš (Pirates), Markéta Pekarová Adamová (TOP 09), Vít Rakušan (STAN – Parti des Maires et Indépendants) et Marian Jurečka (chrétiens-démocrates) ont réclamé des informations vraies et complètes concernant notamment le nombre de masques de protection et de tests de dépistage disponible et la planification de leur distribution aux professionnels de la santé. « Nous appelons le gouvernement à améliorer considérablement sa communication », a déclaré Markéta Pekarová Adamová.

Tous sont prêts et ont fait de leur volonté de se réunir régulièrement avec les membres du gouvernement pour débattre des éventuelles mesures. « Nous ne sommes pas là pour critiquer le gouvernement, mais pour lui tendre la main », a souligné Petr Fiala.

Coronavirus - Sondage : les Tchèques se sentent menacés et respectent les mesures du gouvernement

Trois Tchèques sur quatre affirment ressentir dans une certaine mesure une menace personnelle en raison de l’épidémie de coronavirus, selon un sondage réalisé par l’agence Ipsos. Neuf des dix personnes interoggées considèrent que les mesures prises par le gouvernement pour enrayer la propagation du Covid-19 sont nécessaires, et ce malgré le nombre encore relativement faible de personnes contaminées jusqu’à présent en République tchèque.

Seuls 11% des sondés ont toutefois indiqué se sentir « très menacés ». La majorité d’entre eux vivent à Prague, ville-région la plus touchée par la maladie. A noter que ce sondage a été mené avant le confinement ordonné par le gouvernement dimanche.

Par ailleurs, deux tiers environ ont affirmé respecter pleinement les règles préventives et les recommandations faites pour se protéger.

Fermeture des écoles : la première du programme pédagogique spécial de la Télévision tchèque très suivie par les enfants

« UčíTelka », le programme pédagogique spécial destiné aux enfants et diffusé depuis lundi par la Télévision publique tchèque en raison de la fermeture des écoles, a été le deuxième programme le plus regardé depuis le début de l’année dans la tranche d’âge des 4-14 ans, et même le plus regardé par le public âgé de moins de 12 ans. Avec une audience moyenne de 144 000 personnes, Česká televize a fait savoir que parmi les enfants qui ont regardé la télévision entre 9h00 et 12h00 lundi, 55% avaient suivi ces cours assurés en direct par des enseignants.

Seule l’émission « Peče celá země » (équivalent tchèque du Meilleur pâtissier) a été plus regardée par le jeune public depuis le début de l’année. Par ailleurs, la Télévision tchèque a indiqué qu’exceptionnellement, en raison de la demande importante, « UčíTelka » pouvait depuis ce mardi être suivi en ligne y compris à l’étranger.

Depuis ce mardi, la Radio tchèque propose également, à 11h00, une émission éducative d’une heure sur sa station pour la jeunesse Junior.

Coronavirus - Football : la Fédération tchèque favorable elle aussi à un report de l’Euro

Alors qu’une grande conférence téléphonique doit se tenir ce mardi avec les représentants des 55 pays membres de la Confédération européenne de football (UEFA) et que celle-ci annoncera les solutions envisagées pour mener la saison à son terme, la Fédération tchèque a annoncé, lundi, qu’elle était favorable à un report d’un an, voire au second semestre de la cette année, de la phase finale du championnat d’Europe.

Face à la gravité de la situation, d’autres pays comme l’Italie et l’Allemagne notamment ont déjà exprimé leur souhait de voir l’Euro, dont la tenue est prévue dans douze villes européennes du 12 juin au 12 juillet prochains, décaler d’un an de façon à pouvoir mener à leur terme les championnats nationaux, puis éventuellement la Ligue des champions et la Ligue Europa.

Lors de cet Euro, la République tchèque doit affronter l’Anglettre, la Croatie et un troisième pays issu des play-offs de la Ligue des nations, à Londres et à Glasgow.

Coronavirus : pour tout savoir en République tchèque

Pour vous tenir informés de l'évolution de la situation sanitaire en République tchèque et des différentes mesures prises par le gouvernement, suivez la page Facebook et le compte Twitter de la rédaction française de Radio Prague:

https://www.facebook.com/radioprague.fr/

https://twitter.com/RadioPragueFr

Météo

Après la dissipation de quelques brumes matinales, c’est un temps printannier et de nouveau largement ensoleillé qui règne sur la majeure partie du terrioire ce mercredi, jour de la fête des Eduard.

Les températures varient entre 15° C à Liberec (Bohême du Nord) et 18° C à Prague ou Ostrava (Moravie-Silésie). Généreux donc, le soleil se lève à 6h06 et se couche à 18h10.

17-03-2020