Infos du jour Infos du jour

13-03-2020

Interdiction de sortir du territoire tchèque à compter de lundi

Le gouvernement a renforcé, ce vendredi, les mesures visant à empêcher les sorties et les entrées du territoire tchèque en raison de la propagation de l’épidémie de coronavirus. A compter de lundi, il sera interdit de voyager à l’étranger. Seules les personnes travaillant dans les pays voisins et les routiers seront autorisées à franchir les frontières.

Toutes les autres personnes, y compris les étrangers possédant un permis de séjour longue durée, seront contraintes de rester en République tchèque, tandis qu’aucune personne en provenance d’un pays étranger, quel qu’il soit, ne sera autorisée à entrer sur le territoire tchèque.

Coronavirus : 1250 cas en République tchèque samedi

Samedi matin, le nombre de personnes contaminées par le virus Covid-19 était de 150 en République tchèque. A présent, chacune des quatorze régions du pays est affectée par le virus Covid-19. Ces vendredi et samedi, le gouvernement a adopté de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus.

Plusieurs patients restaient dans un état grave, selon le ministère de la Santé. Ils ont été placés en soins intensifs.

Malgré les restrictions, les étudiants Erasmus sont autorisés à rentrer chez eux

Malgré les interdictions de voyager décrétées par le gouvernement tchèque en raison de l’épidémie de coronavirus, les étudiants étrangers qui séjournent en République tchèque dans le cadre du programme Erasmus, seront autorisés à sortir du territoire tchèque. De leur côté, les étudiants tchèques séjournant à l’étranger seront contactés par les ambassades. « Nous sommes prêts à les rapatrier », a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček.

Quelque 150 étudiants tchèques se trouvaient ainsi par exemple en Italie au début du mois de mars. Par ailleurs, le gouvernement a décidé que jusqu’à nouvel ordre, en attendant l’évolution de la situation sanitaire, plus aucun échange d’étudiants ne serait organisé. Prague et la République tchèque sont traditionnellement des destinations très appréciées des étudiants européens.

A compter de ce samedi, tous les déplacements en bus et en train dans les pays voisins de la République tchèque seront interdits. Les transports aériens sont eux aussi restreints. Seuls les voyages en automobile sont possibles.

Théâtres : les travailleurs indépendants inquiets de leur sort

Le ministre de la Culture, Lubomír Zaorálek, rencontre les représentants des travailleurs indépendants du monde du théâtre, ce vendredi, en raison de la fermeture des salles décidée en réaction à l’épidémie de coronavirus. Ils demandent au gouvernement d’envisager un mode de compensation pour les dommages causés par l’annulation des spectacles en mars et avril.

Les théâtres concernés ne sont pas de la gestion de l’Etat, des villes ou des régions. Selon eux, leur fermeture pourrait entraîneur leur disparition.

Alimentation : Andrej Babiš appelle les Tchèques à faire preuve de raison

Le Premier ministre Andrej Babiš a appelé les Tchèques à ne pas céder à la panique et à ne pas faire de courses de stockage à cause de la propagation du coronavirus. Sur son compte twitter vendredi matin, après une réunion avec leurs dirigeants, il a indiqué que les chaînes de magasins disposaient de réserves suffisantes et étaient approvisionnées à 95%.

Jeudi, le gouvermement a décrété l’état d’urgence pour les trente prochains jours, durant lesquels l’ouverture des établissements de restauration est limitée de 6h00 à 20h00. « Les réserves alimentaires ne manqueront pas. Il n’y a aucune raison de vider les supermarchés », a-t-il expliqué.

Coronavirus : comme ailleurs, le sport tchèque complétement à l’arrêt aussi

Conséquence de la propagation de l’épidémie de coronavirus dans le monde, l’équipe de République tchèque de football ne disputera pas ses deux matchs amicaux contre le Mexique et le Honduras qui était étaient prévus aux Etats-Unis, respectivement les 26 et 29 mars à Charlotte et Miami. Comme ailleurs en Europe, le déroulement de la Fortuna Liga, le championnat de République tchèque de football, a été suspendu en attendant l’évolution de la situation sanitaire et des décisions qui seront prises prochainement par l’UEFA.

Plus radicale, la Ligue professionnelle de hockey sur glace a décidé de stopper définitivement le championnat, dont les premiers matchs de play-offs avaient été disputés en début de semaine. Aucun champion ne sera donc désigné.

Les championnats de tous les autres sports ont eux aussi été suspendus, tandis que le semi-marathon de Prague, qui devait se tenir le 28 mars, a été reporté. Aucune date de remplacement n’a toutefois encore été définie. La tenue du marathon, le 3 mai, est elle aussi très menacée. Enfin, le championnat d’Europe de judo, qui devait se tenir début mai à Prague, a éét décalé au mois de juin (du 19 au 21).

L’état d’urgence décrété par le gouvernement jeudi a entraîné la fermeture de tous les stades et salles de sport et interdit les rassemblements de plus de 30 personnes, y compris en plein air.

Affaire Opencard : l’ancien maire de Prague acquitté

Mis en cause dans l’affaire dite Opencard, du nom de l'ancien système de carte électronique de transport dans la capitale tchèque, l’ancien maire de Prague Tomáš Hudeček (2013-2014) et trois autres accusés, parmi lesquels deux anciens conseillers municipaux et un ancien responsable informatique de la municipalité, ont été acquittés, ce vendredi, par le tribunal de la ville de Prague. Le verdict rendu est susceptible d’un appel.

Tomáš Hudeček avait initialement été condamné à deux ans de prison avec sursis par un autre juge. Il était accusé de gestion illégale du bien d'autrui et de non-respect des règles de la concurrence, dans le cadre de deux contrats signés avec la société Haguess, qui était chargée de la maintenance du système Opencard. Les accusés se défendent de toute malversation depuis le début du procès et expliquent avoir essayé de gérer au mieux une situation problématique héritée du mandat de l’ancien maire Pavel Bém.

Légende du sport tchèque, Dana Zátopková est morte

C’est une bien triste nouvelle pour le sport tchèque : Dana Zátopková est décédée ce vendredi matin à l’Hôpital militaire de Prague. Sacrée aux Jeux d’Helsinki en 1952, l’ancienne championne olympique du lancer du javelot était âgée de 97 ans. L’information a été communiquée par le Comité olympique tchèque.

Avec son mari Emil, le légendaire coureur de fond quadruple champion olympique à Londres et à Helsinki, décédé en 2000, Dana Zátopková a formé un des beaux couples de l’histoire du sport. Nés le même jour, le 19 septembre 1922, Dana et Emil, tous deux originaires de Moravie, avaient également été sacrés champions olympiques le même jour à Helsinki en 1952. Dernière recordwoman du lancer avec un javelot en bois et double championne d’Europe, Dana Zátopková avait encore décroché une médaille d’argent aux JO de Rome en 1960.

En 2016, Dana Zátopková, qui restait très popualaire en République tchèque et a pendant très longtemps continué de répondre aux lettres d’admirateurs du couple ainsi qu’aux demandes d’interviews de journalistes du monde entier, avait publié une longue biographie du couple intitulée « Dana a Emil Zátopkovi – Náš život pod pěti kruhy » (Dana et Emil Zátopek – Notre vie sous les cinq anneaux).

Elle suivait toujours de très près l’actualité de l’athlétisme et on la voyait souvent au départ de diverses courses dans le pays. Un film consacré à un chapitre de l’histoire du couple sous le régime communiste sortira dans les salles tchèques en août prochain après les Jeux olympiques de Tokyo.

Météo

C’est un temps toujours plus dégagé au fil de la journée et déjà quasiment printannier qui règne sur l’ensemble du territoire ce samedi, jour de la fête des Rút et Matylda. Invitant aux sorties en plein air et aux longues promenades, le soleil sera plus généreux encore dimanche.

Les températures varient entre 5° C à Liberec (Bohême du Nord) et 9° C à Pardubice (Bohême de l’Est) ou Brno (Moravie du Sud). Le soleil se lève à 6h14 et se couche à 18h04.

13-03-2020