Infos du jour Infos du jour

26-02-2020

Coronavirus : les Tchèques invités à ne pas voyager dans le nord de l’Italie

Comme ailleurs en Europe, la République tchèque se prépare elle aussi à la possible apparition prochaine de premiers cas de coronavirus, même si aucun cas n’a pour l’instant encore été enregistré.

En attendant, réuni mardi soir, le Conseil de sécurité de l’Etat a recommandé d’éviter de se rendre en Lombardie et dans la Vénétie, les deux régions italiennes les plus touchées par l’épidémie. Plus généralement, le Premier ministre, Andrej Babiš, a invité les Tchèques à réfléchir à la nécessité de voyager à l’étranger, quelle que soit la destination.

Toujours selon son chef, le gouvernement envisage de lancer une vaste campagne d’information. En cas de séjour à l’étranger, le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, a recommandé aux voyageurs de s’inscrire dans un système du ministère (appelé DROZD) qui permet de rester en contact avec eux et de leur venir en aide en cas de situation de crise.

Coronavirus : un médicament co-développé par un chercheur tchèque en cours d’essai

Des essais cliniques du médicament appelé Remdesivir ont été entamés dans l’Etat du Nebraska, aux Etats-Unis. Cet antiviral pourrait permettre de soigner les personnes victimes de l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19). L’information a été communiquée, ce mercredi, par l’agence de presse AP. Ce médicament a été mis au point par une équipe de chercheurs de la société pharmaceutique Gilead Sciences, à la tête de laquelle se trouve le biochimiste tchèque Tomáš Cihlář.

Les médecins entendent faire participer quelque 400 personnes de 50 pays du monde à ces tests. La moitié d’entre elles recevront le médicament à tester, l’autre moitié un placebo. Le premier participant est un patient américain qui a été contaminé lors de son séjour sur le bateau de croisière Diamond Princess resté placé en quarantaine durant quatorze jours au Japon. En janvier dernier, l’Organisation mondiale de la santé a qualifié le Remdesivir de « candidat le plus prometteur » dans la lutte contre le coronavirus.

Prague fera le maximum pour un élargissement de l’UE à la Macédoine du Nord et à l’Albanie

La République tchèque entend faire le maximum pour que l’Union européenne ouvre des négociations pour un élargissement de l’Union à la Macédoine du Nord et à l’Albanie lors du prochain sommet qui se tiendra en mars. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, qui a reçu son homologue macédonien Nikola Dimitrov à Prague ce mercredi.

Selon le chef de la diplomatie tchèque, les deux pays remplissent toutes les conditions nécessaires. De son côté, Nikola Dimitrov a déclaré que le temps était venu de faire avancer les relations avec l’UE à un nouveau niveau après que la Macédoine du Nord a perdu une décennie en raison du différend avec la Grèce relatif à l’appellation du pays.

Cette réunion a précédé la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères des quatre pays du Groupe de Visegrád (V4 - République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie) et leurs homologues de six pays des Balkans de l’Ouest (Serbie, Monténégro, Macédoine du Nord, Albanie, Bosnie-Herzégovine et Kosovo) qui se tiendra à Prague ce jeudi.

En décembre dernier, lors d’une réunion à Prague, les chefs de la diplomatie du V4 avaient rappelé que cette question de l’élargissement constituait une priorité à leurs yeux. Cette déclaration avait fait suite au veto mis précédemment par la France à l’ouverture de négociations d’adhésion précisément avec l’Albanie et la Macédoine du Nord.

La commission du contrôle budgétaire du Parlement européen en mission en Prague

Une équipe de six députés européens, avec la présidente de la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen à sa tête, Monika Hohlmeier, entame ce mercredi soir une visite en République tchèque. Celle-ci s’inscrit dans le cadre des soupçons de conflits d’intérêts qui pèsent sur le Premier ministre Andrej Babiš, selon les rapports d’audit commandés par la Commission européenne. Des rencontres avec des responsables de différents ministères, le président de l’Office suprême de contrôle (NKÚ) ou encore des représentants d’ONG et des journalistes sont notamment prévues ces jeudi et vendredi.

L’objectif de cette mission sera de mieux comprendre l’usage qui est fait en République tchèque des subventions en provenance des fonds européens. Les députés européens, au nombre de six, parmi lesquels deux Tchèques, souhaitent également s’entretenir avec Andrej Babiš. Le chef du gouvernement n’a toutefois pas confirmé sa participation.

Le « Relais pour la démocratie » a été lancé à Plzeň

Le premier des débats s’inscrivant dans le cadre d’une initiative appelée Relais pour la démocratie sur l’état actuel de la République tchèque s’est tenu à Plzeň (Bohême de l’Ouest), mardi soir. En présence de plusieurs personnalités, quelque 350 personnes avaient répondu à l’invitation lancée par l’association Un million de moments pour la démocratie, à l’origine des grandes manifestations contre Andrej Babiš qui se sont tenues à Prague l’année dernière.

Les discussions ont tourné autour des thèmes notamment de l’abus de pouvoir et de la protection des institutions publiques. Ce Relais pour la démocratie va désormais se poursuivre dans les chefs-lieux des douze autres régions de province avec, chaque semaine, un rendez-vous de protestation et de discussion dans une ville différente. La prochaine étape est prévue à Jihlava, dans la région de Vysočina (centre du pays). Une dernière manifestation sera organisée pour finir à Prague.

Le but de ces débats est de mettre en lumière les problèmes actuels importants, et ce donc y compris à l’échelle locale. Plus généralement, d’ici à juin 2021, Un million de moments pour la démocratie entend faire le tour de la République tchèque avec pour objectif de parvenir à une victoire des partis considérés comme démocratiques lors des prochaines élections législatives.

Les territoires et les meutes de loups augmentent en République tchèque

La population de loups continue de croître en République tchèque, où leurs meutes peuplent essentiellement les régions montagneuses et forestières qui forment les frontières naturelles du pays. Dix-huit de leurs territoires ont ainsi été répertoriés ne serait-ce que partiellement l’année dernière, soit deux de plus qu’en 2018. Treize meutes ont également été recensées. Les données ont été communiquées par l’Université des sciences de la vie de Prague. Elles portent sur une période allant de mai 2018 à avril 2019, qui correspond mieux au cycle de reproduction de l’animal.

Complétement éradiqué de Bohême et de Moravie au tournant des XIXe et XXe siècles, le loup est de retour en République tchèque depuis 2015, année de la confirmation de la présence de la première meute. Arrivé d’une région frontalière entre l’Allemagne et la Pologne, il étend depuis progressivement son aire géographique, au désarroi d’un certain nombre d’éleveurs, opposés à la réapparition et à la politique de protection du prédateur.

Cyclisme : Leopold König veut encore croire à un retour dans le peloton

Révélation du Tour de France 2014 (7e), unique coureur tchèque de l’histoire à avoir terminé dans le Top 10 des trois grands Tours (6e du Giro en 2015 et 9e de la Vuelta en 2013), Leopold König a confirmé qu’il avait mis sa carrière professionnelle entre parenthèses lors d’une conférence de presse donnée à Prague ce mercredi. A 32 ans, l’ancien excellent grimpeur n’a plus disputé la moindre course depuis près de deux ans et a expliqué que le plus important pour lui était désormais de se rétablir au mieux dans l’optique de son après-carrière. Sans équipe depuis l’arrivée à son terme de son contrat chez Bora-Hansgrohe en fin d’année dernière, Leopold König, victime de plusieurs blessures à un genou et au dos, affirme toutefois ne pas être encore en retraite.

« Il y a deux ans, j’ai dû interrompre brutalement ma carrière pour des raisons de santé et la situation en est toujours au même point. Cela me sert de motivation pour retrouver la santé mais aussi parce que je crois aux miracles. Je ne veux pas me fermer la porte », a-t-il indiqué aux journalistes. Depuis, un des meilleurs cyclistes tchèques de ces dix dernières années, est devenu le directeur de Czech Tour et du Tour de la Paix des moins de 23 ans.

« La seule chose que je puisse dire, est que ce ne sont pas des problèmes avec le genou. C’est plus complexe. Cela ne concerne pas non plus mon dos, pas plus que les problèmes que j’ai eus par le passé, a-t-il encore déclaré. Je travaille de façon intense pour être de nouveau en bonne santé, mais pas physiquement. »

Météo

C’est un temps très variable qui continue de régner sur l’ensemble du territoire ce jeudi, jour de la fête des Alexandr. De la pluie est attendue notamment dans le nord-est du pays, ainsi que quelques chutes de neige en altitude dans le nord-ouest.

Les températures varient entre 3° C à Liberec (Bohême du Nord) et 7° C à Brno (Moravie du Sud). Le soleil se lève à 6h48 et se couche à 17h38.

26-02-2020