Infos du jour Infos du jour

21-02-2020

Budget européen : une première journée de sommet pour rien, selon Andrej Babiš

Andrej Babiš a estimé que la première journée du sommet à Bruxelles consacré au prochain budget européen pour la période 2021-2027 n’avait apporté aucune réponse aux questions qui divisent les pays membres. Selon le Premier ministre tchèque, la position notamment de quatre pays, les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l’Autriche, qui refusent les propositions formulées par Charles Michel, le président du Conseil européen, explique ce statut quo. Ceux-ci refusent de consacrer plus de 1 % de leur revenu national brut à l’Europe.

« Je n’ai pas le sentiment que nous nous soyons rapprochés d’une solution, a déclaré Andrej Babiš jeudi soir. Si le Conseil propose un montant (1 095 milliards d’euros) pour lequel nous n’avons pas l’argent parce que les contributeurs nets ne veulent pas accepter ce coefficient, alors nous avons bien entendu un problème fondamental. » Il a précisé que la différence entre ce que proposait Charles Michel et les exigences des contributeurs nets était de l’ordre de 75 milliards d’euros. Toujours selon lui, si la situation ne s’éclaircit pas ce vendredi, la suite du sommet n’aura pas de sens.

Andrej Babiš a lui aussi recommandé à l’ancien président du Sénat de ne pas se rendre à Taiwan

Le Premier ministre Andrej Babiš a reconnu que lui aussi avait recommandé à l’ancien président du Sénat, Jaroslav Kubera, décédé en janvier dernier, de ne pas se rendre à Taiwan. « Le président Zeman comme le président de la Chambre des députés et moi-même n’avons pas recommandé cette visite dans le cadre de la coordination de la politique étrangère, car nous respectons la politique d’une seule Chine », a expliqué le chef du gouvernement.

Cette déclaration fait suite à la publication de l’information selon laquelle l’ambassade de Chine à Prague a remis une lettre au bureau du président de la République pour prévenir des conséquences négatives qu’aurait pour les entreprises tchèques en Chine une éventuelle visite officielle du président du Sénat à Taiwan. Jaroslav Kubera avait néanmoins l’intention d’effectuer ce voyage qui ne possédait « pas de caractère antichinois » selon lui, et ce malgré le fait que la Chine se réclame comme étant le seul gouvernement légitime de Taiwan. Le président de la République, Miloš Zeman, lui avait signifié qu’une telle visite n’était pas dans l’intérêt économique de la République tchèque.

Deux ans après, les Tchèques rendent hommage eux aussi au journaliste slovaque assassiné Ján Kuciak

Comme dans une cinquantaine de villes en Slovaquie, des rassemblements se tiendront à Prague et à Brno ce vendredi en hommage au journaliste d’investigation Ján Kuciak et à sa compagne Martina Kušnírová, assassinés il y a deux ans, le 21 février 2018. A Bratislava, le parti d’opposition Liberté et Solidarité organise une cérémonie en présence des parents du couple, et ce à huit jours de la tenue des élections législatives.

Ján Kuciak enquêtait sur les liens entre certains hommes d’affaires et politiques en Slovaquie, et notamment Marian Kočner, accusé d’avoir commandité le meurtre et actuellement jugé, comme trois autres complices. L’année dernière, à l’occasion du premier anniversaire, plusieurs centaines de personnes avaient participé aux hommages en République tchèque, où l’assassinat avait suscité une vive émotion également.

Angela Merkel probablement en visite à Prague en mai prochain

La chancelière allemande Angela Merkel effectuera probablement une visite à Prague en mai prochain, alors que la République tchèque assure la présidence tournante du Groupe de Visegrad (V4). Selon le site ihned.cz, la dirigeante allemande a été invitée à un sommet du V4 qui doit rassembler les chefs de gouvernement tchèque, slovaque, hongrois et polonais.

La dernière visite d’Angela Merkel à Prague remonte à octobre 2018, peu de temps avant les célébrations du centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie.

Armement : les ventes tchèques en forte hausse en 2019

Le volume des exportations d’armes et de matériel militaire tchèques a augmenté de 3 à 4 milliards de couronnes (de 120 à 160 millions d’euros) en 2019, pour un montant total de ventes de près de 19 milliards de couronnes (760 millions d’euros), selon une estimation faite par l’Association de l’industrie de la défense et de la sécurité (AOBP). Si les chiffres officiels le confirment au printemps, il s’agira de l’un des meilleurs résultats de ces dernières années.

En 2018, les entreprises tchèques, au nombre de 278, avaient exporté du matériel militaire dans 103 pays du monde, le plus souvent en Europe centrale, mais aussi aux Etats-Unis, au Vietnam, au Brésil et dans les pays du Proche-Orient. Les ventes à des pays comme la Biélorussie, l’Iran, la Syrie ou encore le Sahara occidental sont interdites.

La semaine dernière, le quotidien Právo a publié l’information selon laquelle le ministère des Affaires étrangères avait empêché ces derniers mois la réalisation de plusieurs marchés à des sociétés tchèques.

Ski – Coupe du monde : Ester Ledecká 11e de la descente de Crans-Montana

Ester Ledecká a dû se contenter de la onzième place à l’issue de la descente disputée ce vendredi sur la piste Crans-Montana, en Suisse, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin. La course a été remportée par la Suissesse Lara Gut devant sa compatriote Corine Suter. La Tchèque, vainqueur de la première descente de la saison, a terminé à 1’’38 de la première place. A noter également la quatrième place de la Slovaque Petra Vlhová, pourtant grande spécialiste du slalom.

Bien qu’elle ne soit donc pas parvenue à finir dans le Top 10 pour la cinquième fois cette saison, cette performance permet néanmoins à Ledecká de grimper à la deuxième place au classement général de la Coupe du monde de la spécialité. Avant la deuxième descente prévue à Crans-Montana ce samedi, la double championne olympique de Pyongyang possède 120 points de retard sur Corine Suter dans la lutte pour le petit Globe de cristal.

Ancien grand espoir du football tchèque, Václav Kadlec a mis fin à sa carrière

Václav Kadlec a annoncé, ce jeudi, qu’il mettait un terme à sa carrière, à seulement 27 ans. Plus jeune buteur de l’histoire de l’équipe nationale tchèque, l’attaquant du Sparta Prague a expliqué que l’état de son genou ne lui permettait plus de jouer au haut niveau. « L’heure est venue de dire adieu au football professionnel. Malheureusement, une nouvelle opération, et j’espère bien la dernière, m’attend ce vendredi. »

Natif de Prague et formé aux Bohemians 1905, Václav Kadlec avait rejoint le Sparta à l’âge de 16 ans. Passé ensuite par la Bundesliga à Francfort, puis par le Danemark dans le club de Midtjylland, il était finalement revenu à Prague en 2016. Opéré pour la troisième fois du genou en juillet dernier en l’espace de quatorze mois, il n’était plus réapparu sur un terrain depuis.

Václav Kadlec a inscrit quatre buts en seize sélections avec la Reprezentace.

Météo

Le vent continue de souffler sur une République tchèque où le ciel reste essentiellement nuageux ce samedi, jour de la fête des Radek. Le soleil fait malgré tout quelques apparitions remarquées notamment dans la moitié est du pays, en Moravie essentiellement.

Les températures varient entre 8° C et 11° C. Le soleil se lève à 6h58 et se couche à 17h29.

21-02-2020