Infos du jour Infos du jour

14-01-2020

Prague et Taipei ont signé un accord de partenariat

Les maires de Prague, le Pirate Zdeněk Hřib, et de Taipei, Ko Wen-je, ont signé, ce lundi à Prague, un accord de partenariat, conformément à ce qui avait été annoncé en décembre dernier. Apolitique, ce document porte sur une coopération dans les domaines économique, commercial et culturel entre les capitales tchèque et taiwanaise. Trois autres mémorandums ont également été conclus, par exemple pour des échanges entre les jardins zoologiques.

La coopération entre Prague et Taipei a été lancée en 2001. Tandis que la Chine considère Taïwan comme une de ses provinces, Prague et Pékin ont rompu, à l’automne dernier, l’accord de partenariat qui existait en raison du refus de la partie chinoise de retirer la mention figurant dans le contrat faisant état de la reconnaissance de la politique d’une Chine unique. Les dirigeants pékinois ont reproché à leurs homologues tchèques une grossière ingérence dans les affaires intérieures de leur pays.

Relations Prague-Chine : Shanghai suspend ses relations avec la capitale tchèque

En réaction à la signature de l’accord de coopération entre Prague et Taipei, la ville de Shanghai a annoncé, ce mardi, qu’elle suspendait toutes ses relations officielles avec la capitale tchèque. L’information a été publiée par l’agence Reuters.

Dans son communiqué, le gouvernement de Shanghai a expliqué que la mairie de Prague avait commis trop d’erreurs sur des questions clefs relatives à la Chine, comme donc par exemple celle de Taiwan, que Pékin considère comme une de ses provinces. « [La direction de Prague] s’ingère arbitrairement dans la politique intérieure de la Chine et se dresse publiquement contre le principe d’une Chine unique », peut-on lire.

De son côté, le maire de Prague, le Pirate Zdeněk Hřib, a réagi à cette décision en déclarant que la coopération avec Shanghai n’avait jusqu’à présent pas été très fructueuse.

Le gouvernement a adopté le plan énergétique et climatique

La part d’énergie d’origine renouvelable va augmenter en République tchèque d’ici 2030. Lundi, en effet, le gouvernement a approuvé le plan énergétique et climatique, qui comporte un ensemble de mesures permettant de respecter les engagements pris par le pays vis-à-vis de l’Union européenne. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Karel Havlíček (mouvement ANO) avait déjà fait savoir que l’objectif était passé de 20,8% à 22% pour la prochaine décennie. Cette année, la part d’énergie produite à partir de sources renouvelables tchèque devrait s’élever à 15,6%.

L’année dernière, l’Union européenne avait fixé un objectif d’au moins 23% à la République tchèque. L’indicateur ne prend pas seulement l’électricité en compte, mais aussi l’énergie nécessaire dans les transports ou pour le chauffage. A titre de comparaison, la part du nucléaire dans le bouquet énergétique tchèque est d’environ 35%.

Malgré la hausse du montant de sa dette au 3e trimestre 2019, l’Etat tchèque continue de réduire son taux d’endettement

Le montant de la dette publique de la République tchèque a augmenté de 5,4 milliards de couronnes au troisième trimestre 2019 par rapport à la même période en 2018 pour s’élever, fin septembre, à un montant total de 1 783 milliards de couronnes (un peu plus de 70 milliards d’euros). Malgré cela, le taux d’endettement du pays a baissé de 1,91 % et représentant 31,97 % du produit intérieur brut. Les chiffres ont été publiés, ce mardi, par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ).

Par ailleurs, par rapport au deuxième trimestre 2019, le montant de la dette de l’Etat a baissé de 33,8 milliards de couronnes (1,35 milliard d’euros). Au total, il s’agit du meilleur résultat enregistré depuis 2009, année marquée par les retombées en République tchèque de la crise économique mondiale.

Inspiré de la vie d’un guérisseur tchèque, le nouveau film d’Agniezska Holland sera présenté à la Berlinale

Film inspiré de la vie du phytothérapeute tchèque Jan Mikolášek, qui raconte l'histoire d'un herboriste qui consacre sa vie à soigner des malades, « Le Charlatan », dernier long-métrage d’Agniezska Holland, sera présenté en première mondiale à la 70e Berlinale en février prochain. Le biopic sera projeté dans le cadre du Berlinale Special Gala. La première dans les salles sombres tchèques est prévue, elle, le 26 mars. L’information a été communiquée, ce mardi, par Marlene Film Production, la société productrice.

Le rôle de Jan Mikolášek, guérisseur sans formation persécuté par le régime communiste dans les années 1950, est interprété par Jan Trojan, bien connu du grand public tchèque, et son fils Josef. La majorité des autres acteurs sont également tchèques et slovaques, tout comme l’auteur du scénario de ce drame historique, Marek Epstein. Le film est une coproduction tchéco-irlando-polono-slovaque.

Tennis : Vondroušová déjà en forme pour son retour à la compétition

Markéta Vondroušová a réussi son grand retour à la compétition après une absence des courts longue de six mois. A Adélaïde, ce mardi, elle a disposé de l’Allemande Tatjana Maria, 83e mondiale, en deux sets vite expédiés (6-3, 6-0). Finaliste à Roland-Garros la saison dernière, Markéta Vondroušová, actuellement 16e au classement WTA, disputait son premier match depuis Wimbledon. En septembre dernier, elle a été opérée d’un poignet douloureux.

Par ailleurs, lundi, Karolína Plíšková s’est rapprochée du fauteuil de numéro un mondiale. Vainqueur du tournoi de Brisbane, la Tchèque, deuxième et déjà première du classement WTA par le passé, a grignoté une partie de son retard sur l’Australienne Ashleigh Barty, même si elle possède encore un peu plus de 1 600 points de retard.

Météo

Après la dissipation de quelques brumes givrantes dans la matinée, c’est un temps essentiellement ensoleillé qui règne sur la majeure partie du territoire ce mercredi, jour de la fête des Alice.

Très légèrement négatives la nuit, les températures diurnes varient entre 2 °C et 8 °C. Le soleil se lève à 7h52 et se couche à 16h26.

14-01-2020