Infos du jour Infos du jour

04-12-2019

Le procureur général de la République relance l’affaire du Nid de Cigognes

Le procureur général de la République Pavel Zeman est revenu sur la décision récente du Parquet de Prague de mettre un terme aux poursuites contre le Premier ministre Andrej Babiš et plusieurs de ses proches dans l’affaire dite du Nid de cigognes. L’affaire de fraude présumée aux subventions européennes n’est donc pas terminée, a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse ce mercredi.

Pavel Zeman a ainsi en partie annulé la décision du procureur général de Prague Jaroslav Šaroch : le chef du gouvernement ainsi qu’une experte en subventions sont ainsi de nouveau mis en accusation, tandis que l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre des autres membres de la famille d’Andrej Babiš et du gérant du complexe touristique a été confirmé.

Dans cette affaire, le Premier ministre est soupçonné d’avoir bénéficié frauduleusement de deux millions d'euros de subventions européennes réservées aux petites et moyennes entreprises pour la construction du complexe touristique dit du Nid de cigognes, des subventions auxquelles le groupe Agrofert d'Andrej Babiš ne pouvait pas prétendre.

En septembre dernier le procureur général de Prague Jaroslav Šaroch avait interrompu l’enquête de quatre ans, estimant que la fraude n’avait pas été prouvée. A noter que le président Miloš Zeman avait annoncé à l’époque qu’Andrej Babiš bénéficierait d’une grâce présidentielle si le procureur général de la République décidait finalement qu’il doive être jugé.

Presse : la Tchéquie pourrait devoir rembourser plusieurs millions d'euros de subventions européennes touchées par Agrofert

Selon le site iRozhlas.cz, qui se réfère au rapport d’audit de la Commission européenne, la République tchèque pourrait devoir rembourser entre 284 et 451 millions de couronnes (entre 9,2 et 17,4 millions d’euros), des sommes correspondant aux subventions européennes touchées par le groupe agroalimentaire Agrofert depuis début février 2017. Cette conclusion correspond à celles du rapport préliminaire d’audit déjà envoyé au printemps dernier à Prague. Selon les conclusions du rapport d’audit final, non publié, mais auquel plusieurs médias tchèques ont eu accès, la Commission européenne estime en effet que le leader du mouvement ANO et actuel Premier ministre exerce toujours une influence sur son ancien groupe Agrofert, en dépit du fait qu’il en ait placé les actifs dans deux fonds fiduciaires pour ne pas contrevenir la loi sur les conflits d’intérêts, la dite « Lex Babiš » entrée en vigueur en République tchèque début 2017.

Bruxelles constate ainsi que toutes les subventions accordées au groupe Agrofert après le 9 février 2017, date d’entrée en vigueur de cette loi, l’ont été illégitimement. « Andrej Babiš est toujours le bénéficiaire final du groupe Agrofert et depuis février 2017, également de deux fonds fiduciaires qu’il contrôle. Il a un intérêt économique direct au succès du groupe. »

Interrogé sur la question, le Premier ministre Andrej Babiš a une fois de plus réfuté les soupçons de conflit d'intérêts pesant sur lui. Devant les députés ce mercredi, il a également fait savoir que la République tchèque ne rembourserait aucune des subventions européennes incriminées.

Enquête PISA : légère amélioration du niveau des élèves tchèques

Les élèves tchèques ont fait des progrès en lecture, en mathématiques et en sciences naturelles selon l’enquête internationale PISA, qui note une amélioration de leurs capacités depuis 2015. Sur 79 pays examinés et participant à l’enquête, la République tchèque se classe à la 25e place en termes de compréhension de l’écrit, à la 22e place en mathématiques et à la 21e place pour les sciences. Les élèves tchèques ont amélioré leurs résultats dans toutes les catégories par rapport à la dernière enquête de 2015.

Toutefois, selon les spécialistes de l’éducation, les résultats obtenus restent moyens au niveau international, et n’atteignent pas ceux du début des années 2000. De même, ils montrent des disparités régionales en termes de qualité de l’éducation. L’enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis) a été réalisée en 2018 auprès de 600 000 élèves de 15 ans dans 79 pays et rendue publique par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L’historien français Alain Soubigou distingué de la médaille František Palacký

L’historien français Alain Soubigou, professeur à la Sorbonne et spécialiste notamment de Tomáš G. Masaryk, sera distingué le 6 décembre de la médaille František Palacký. Alain Soubigou est notamment l’auteur d’une importante biographie consacrée au premier président tchécoslovaque et fondateur de la Tchécoslovaquie indépendante.

La médaille František Palacký, du nom de cet historien et homme politique tchèque, acteur incontournable du renouveau national tchèque au XIXe siècle, est décernée par l’Académie des Sciences aux personnes tchèques et étrangères qui se sont distinguées dans le domaine des sciences sociales et notamment l’histoire.

Le journaliste américain Jolyon Naegele lauréat du Prix Pelikán

Ancien correspondant de Voice of America ou de Radio Free Europe, mais également ancien directeur politique de la mission de l’ONU au Kosovo, Jolyon Naegele est le nouveau lauréat du Prix Pelikán, attribué chaque année par la rédaction de la revue Listy. Le prix qui récompense des personnalités qui se sont distinguées pour leurs actions en faveur du dialogue social et d’une certaine culture politique, lui sera remis le 5 décembre, dans l’auditorium Václav Havel, à l’Université Palacky d’Olomouc.

Né à New York, Jolyon Naegele s’est très tôt intéressé à l’Europe, et tout particulièrement à la Tchécoslovaquie et aux Balkans. En tant que journaliste pour Voice of America ou Radio Free Europe, il a enregistré des entretiens avec Václav Havel, Alexander Dubček ou le cardinal František Tomášek. La revue Listy a été créée en 1971 à Rome, par Jiří Pelikán, une des grandes figures du Printemps de Prague. Avec Témoignage de Pavel Tigrid, Listy était une des plus grandes revues de l’exil tchécoslovaque. Le prix Pelikán est décerné tous les ans depuis 2004. Il a été attribué notamment à Tadeusz Mazowiecki, Alena Wagnerová, Adam Michnik ou Anna Šabatová.

Trois rhinocéros de Dvůr Králové réintroduits dans la nature au Rwanda

Trois des cinq rhinocéros noirs transportés en juin dernier du zoo tchèque de Dvůr Králové en direction du Rwanda ont été réintroduits dans la nature en novembre dernier, a fait savoir Jan Stejskal, en charge des projets spéciaux du zoo de Dvůr Králové. Les deux derniers rhinocéros devraient retrouver leurs congénères sous peu. L’acclimatation des cinq animaux dans le parc national d’Akagera s’est en effet déroulée sans encombre, a-t-il encore précisé. Les déplacements des rhinocéros y sont suivis grâce à un émetteur placé dans leurs cornes.

Au Rwanda, les animaux doivent aider à renouveler l'existence locale d'une population de rhinocéros préalablement éradiquée. Le jardin zoologique de Dvůr Králové joue un rôle important dans la lutte pour la préservation de certaines espèces, dont plusieurs races de rhinocéros.

Météo

Grand soleil encore jeudi, jour de fête des Jitka, mais avec des températures en baisse autour de 0 ºC en moyenne.

04-12-2019