Infos du jour Infos du jour

11-11-2019

Audit : soupçons d’abus de fonds européens au ministère de l’Industrie et du Commerce

Selon un récent rapport de l’Office supérieur de contrôle (NKÚ), équivalent tchèque de la Cour des comptes, le ministère de l’Industrie et du Commerce aurait utilisé quelque 1,2 million de couronnes issus de fonds européens pour financer des événements sociaux présentés comme des « séminaires de formation ». Ces fonds provenaient du Programme opérationnel pour l’entreprise et l’innovation.

Les inspecteurs chargés de l’audit considèrent le ministère responsable d’infraction à la discipline budgétaire et ont fait connaître leurs soupçons aux autorités fiscales du pays. Un porte-parole du ministère en question a fait savoir que ces conclusions n’étaient plus d’actualité, que le programme avait été suspendu et des changements de personnel effectués en conséquence.

La Tchéquie commémore les anciens combattants

Ce lundi 11 novembre, date de l’armistice de la guerre de 14-18, la République tchèque commémore la Journée des anciens combattants. De nombreux événements ont déjà été organisés à cette occasion depuis quelques jours, dont une grande collecte lancée par l’association Paměť národa (Mémoire de la nation), via la vente de coquelicots sous forme de broche.

Cette journée est commémorée partout dans le pays, mais le principal événement officiel marquant cette Journée des anciens combattants se déroule au mémorial national de Vítkov. Huit personnalités doivent y être distinguées par la vice-ministre de la Défense, Kateřina Blažková, en présence du chef d’Etat-major, Aleš Opata, de représentants de l’Etat et de différentes associations d’anciens légionnaires et anciens combattants.

Environnement : 30 ans depuis les manifestations de Teplice

Ce lundi marque le 30e anniversaire du début des manifestations de Teplice, dans le nord de la Bohême : ce mouvement en faveur de l’environnement est considéré comme un des événements ayant conduit à la révolution de Velours quelques jours plus tard. Dans cette ville industrielle, fortement touchée par le smog et la pollution, des milliers de personnes étaient alors sortis dans les rues, scandant des slogans tels que « Nous voulons vivre ! » et brandissant des pancartes avec les mots « Nous voulons de l’air pur ! ».

Ces manifestations, initiées par un jeune apprenti, avaient été réprimées par la police communiste qui avait eu recours à des lances à eau pour disperser les protestataires.

1989 - 30 ans : Lech Wałęsa, Adam Michnik ou Jacques Rupnik invités de la conférence organisée par la Radio tchèque

L’ancien président polonais et leader du mouvement Solidarność, Lech Wałęsa, l’ancien militant polonais Adam Michnik, l’ancien président tchèque Václav Klaus, le politologue français Jacques Rupnik, le biographe de Václav Havel, Michal Žantovský et bien d’autres personnalités encore participent ce lundi à une grande conférence organisée ce lundi, au Musée national de Prague, par la station Český rozhlas Plus, de la Radio publique tchèque.

Parmi les thèmes abordés, le rôle de l’ancien dissident et premier président de la Tchécoslovaquie post-communiste Václav Havel dans la révolution de Velours, les différents mouvements révolutionnaires de l’année 1989, ou encore l’état actuel de la démocratie en Europe centrale.

L’eurocommissaire tchèque rejette les propos d’Emmanuel Macron sur l’OTAN « en état de mort cérébrale »

La commissaire européenne tchèque Vera Jourová a rejeté les propos du président français Emmanuel Macron qui estimait que l’OTAN était « en état de mort cérébrale ». Invitée de l’émission politique dominicale de la Télévision publique tchèque, Vera Jourová a estimé que l’UE devait renforcer son rôle au sein de l’alliance nord-atlantique afin d’être un partenaire crédible et audible.

Les déclarations de l’eurocommissaire tchèque ont été appuyées par l’ancien président du Comité militaire de l’OTAN, le général Petr Pavel, qui a estimé que les propos du président Macron avaient créaient de la désunion au sein de l’Alliance.

Sondage : Andrej Babiš reste le politicien préféré des Tchèques

Le Premier ministre Andrej Babiš reste le politicien préféré des Tchèques, selon un récent sondage de l’agence STEM. 52% des personnes interrogées se sont exprimées en faveur du chef du gouvernement tchèque, dont la popularité a même augmenté par rapport au mois de juin dernier, et ce, en dépit des différentes affaires liées à son nom.

En deuxième position vient se placer la ministre des Finances Alena Schillerová, issue des rangs du mouvement ANO du Premier ministre (43%), suivie de la ministre du Travail et des Affaires sociales, Jana Maláčová et du ministre de la Culture Lubomír Zaorálek (tous deux membres du parti social-démocrate et crédité de 39% de cote de popularité).

Arrêt imprévu d’un réacteur de la centrale nucléaire de Temelín

La centrale nucléaire de Temelín a dû arrêter un de ses réacteurs en raison de vibrations de sa turbine. Ces vibrations seraient dues à la baisse récente des températures extérieures. Selon le porte-parole de la centrale, il est difficile de dire, en l’état, quand le réacteur sera remis en marche.

Selon la société CEZ, qui exploite la centrale, des contrôles devraient être effectués ce lundi, une fois que la turbine sera refroidie. La remise en marche du réacteur dépendra des résultats de ces contrôles.

Météo

Mardi, jour de fête des Benedikt, grisaille et pluie seront au rendez-vous sur l’ensemble du territoire, avec des températures moyennes maximales autour de 7 ºC.

11-11-2019