Infos du jour Infos du jour

31-10-2019

Droit européen - Réfugiés : selon l’avocate générale, la Tchéquie a manqué à ses obligations

La République tchèque, de même que la Pologne et la Hongrie, a manqué à ses obligations découlant du droit de l’Union européenne en refusant de se conformer au mécanisme provisoire et temporaire de relocalisation obligatoire de demandeurs de protection internationale, autrement dit pour avoir refusé d’accueillir des réfugiés. L’avocate générale, Eleanor Sharpston, a rendu son verdict ce jeudi et propose ainsi à la Cour de justice de l'UE de juger que les trois pays d’Europe centrale, souvent critiqués pour leur manque de solidarité avec les autres Etats membres, ont manqué à leurs obligations en la matière.

Concrètement l’avocate estime que la Hongrie, la Pologne et la République tchèque, qui ont été renvoyées devant la Cour de justice de l’UE par la Commission européenne, « ne peuvent pas invoquer leurs responsabilités en matière de maintien de l’ordre public et de sauvegarde de la sécurité intérieure pour ne pas appliquer un acte valable de l’Union avec lequel ils sont en désaccord ».

En réponse à la crise migratoire qui a frappé l’Europe au cours de l’été 2015, le Conseil de l’Union européenne avait adopté deux décisions afin d’aider l’Italie et la Grèce à gérer l’afflux massif de migrants. Ces deux décisions prévoyaient des dispositions détaillées pour la relocalisation de respectivement 40 000 et 120 000 demandeurs de protection internationale.

Les conclusions d’un avocat général ne lient pas la Cour de justice. La mission des avocats généraux consiste à proposer à la Cour, en toute indépendance, une solution juridique dans l’affaire dont ils sont chargés. Les juges de la Cour commencent, à présent, à délibérer dans cette affaire. L’arrêt sera rendu à une date ultérieure.

Le président Zeman critiqué pour avoir invité des activistes prorusses de Crimée aux cérémonies du 28 octobre

Des activistes prorusses membres du groupe de Tatars de Crimée appelée Kyrym birligi (Unité de la Crimée) ont participé, sur invitation du bureau du président de la République, aux cérémonies qui se sont tenues lundi au Château de Prague dans le cadre des célébrations de la fête nationale. L’information a été publiée, mercredi, sur le site du quotidien Deník N.

Sur Facebook, les activistes ont ensuite indiqué que Miloš Zeman avait reconnu la Crimée annexée par la Russie comme un territoire appartenant à la Russie. Le porte-parole du président a réagi à cette information en déclarant que Miloš Zeman continuait de considérer l’annexion de la Crimée comme illégale.

Toujours selon Deník N, l’ambassade d’Ukraine à Prague a critiqué l’invitation des activistes prorusses, qualifiée de provocation pouvant détériorer les relations tchéco-ukrainiennes. De son côté, le ministre des Affaires étrangères tchèque, Tomáš Petříček, a fait savoir qu’il ne les aurait pas invités à une réception organisée au ministère. Pour rappel, la République tchèque considère que les territoires des Républiques autoproclamées par les séparatistes prorusses tout comme celui de la Crimée annexé par la Russie, font partie intégrante de l’Ukraine.

Le gouvernement a adopté le plan de modernisation de l’Armée tchèque

Le gouvernement a approuvé, mercredi, le document de développement de l’Armée tchèque d’ici 2030. Cette conception prévoit notamment une augmentation des effectifs avec 30 000 soldats professionnels et 10 000 autres en réserve. D’importants investissements sont également prévus dans l’achat de nouveaux équipements. Selon chef d'Etat-major Aleš Opata, l’objectif est d’optimaliser la capacité de réaction des troupes tchèques de façon à ce que celles-ci soient les plus opérationnelles.

Membre de l’OTAN depuis vingt ans, la République tchèque, qui compte actuellement quelque 21 500 soldats, s’est engagé à augmenter la part de son budget consacrée à la défense à 1,4% de son PIB d’ici à deux ans, avant d’atteindre la barre des 2% en 2024. Toutefois, en 2017 et 2018, la République tchèque n’a consacré que 1,04% et 1,1% de son PIB aux dépenses militaires, restant ainsi très loin de ce minimum des 2% demandé à chaque pays membre de l’Alliance.

Pour les bacheliers tchèques, les maths resteront une épreuve facultative

Les bacheliers tchèques ne seront très probablement pas tenus de passer une épreuve de mathématiques à l’avenir. Mercredi, le gouvernement a soutenu le projet présenté par le ministre de l’Education visant à la suppression de l’introduction d’une épreuve obligatoire de mathématiques à compter de 2021 pour tous les lycéens tchèques passant leur « maturita », l’équivalent en République tchèque du baccalauréat en France. Le texte va désormais être soumis à l’examen de la Chambre des députés.

Actuellement, le baccalauréat tchèque comporte deux épreuves obligatoires et plusieurs autres facultatives. En ce qui concerne les matières obligatoires, tous les élèves passent un examen de tchèque et doivent choisir entre une langue étrangère et les mathématiques, matière généralement peu prisée. Le ministre estime que les connaissances des lycéens tchèques en maths sont faibles et qu’il faudrait d’abord améliorer l’enseignement de la matière avant, éventuellement, de la rendre obligatoire au baccalauréat.

La « Mona Lisa tchécoslovaque » sera prochainement exposée à Prague

Parfois surnommé « La Mona Lisa tchécoslovaque », Le Portrait de Pavla Osuská, épouse d’un ancien ambassadeur tchécoslovaque en France, peint par Jan Zrzavý dans son atelier parisien en 1926, sera exposé à compter de mercredi prochain, 6 novembre, à la Maison municipale à Prague (Obecní dům) durant trois jours. Il s’agira d’une exposition exceptionnelle, puisque le tableau, qui appartient à une collection privée depuis son achat aux enchères pour 2,8 millions de couronnes (110 000 euros), a été exposé pour la première fois en 2009, année où il a été retrouvé.

L’exposition a été préparée à l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Leonardo da Vinci. Ancienne chanteuse d’opéra du Théâtre national à Prague, Pavla Vachková – Osuská a abandonné sa carrière suite à son mariage. En France, elle a travaillé au développement des relations franco-tchécoslovaques. Son portrait est considéré comme un œuvre majeure dans le style néoclassicisme de Jan Zrzavý, qui compte parmi les nombreux artistes tchèques qui ont séjourné en France dans l’entre-deux-guerres.

Tennis – Masters : de nouveau battue, Kvitová est éliminée

Petra Kvitová a essuyé une troisième défaite consécutive au Masters, tournoi réunissant les huit meilleures joueuses de la saison. Pour son dernier match dans le Groupe rouge, dont elle termine à la dernière place, la Tchèque a été dominée, ce jeudi à Shenzhen (Chine), par Ashleigh Barty en deux sets (4-6, 2-6), alors qu’une victoire lui aurait permis de se qualifier pour les demi-finales. L’Australienne, actuelle n° 1 mondiale, rejoint, elle, le dernier carré.

Autre déception tchèque ce jeudi : l’élimination de Kateřina Siniaková et de Barbora Krejčíková dans le tournoi de doubles. Les Tchèques ont été battues par la paire australo-chinoise composée de Samantha Stosur et de Zhang Shuai en deux manches (3-6, 6-7).

Foot – Coupe de République tchèque : le Slavia Prague éliminé

Le Slavia Prague ne remportera pas la Coupe de République tchèque pour la troisième saison consécutive. Une semaine après la défaite concédée avec les honneurs contre le FC Barcelone en Ligue des champions (1-2), l’actuel leader du championnat tchèque, qui avait réalisé le doublé coupe-championnat la saison dernière, s’est en effet incliné à Ostrava contre le Baník (0-2 après prolongation), mercredi soir, en huitièmes de finale.

Le Viktoria Plzeň et le Sparta Prague, notamment, se sont, eux, qualifiés, de même que le Slovan Liberec, Mladá Boleslav, le Sigma Olomouc ou encore Jablonec. Les quarts de finale d'une compétition officiellement appelée MOL Cup seront disputés au printemps prochain.

Météo

Le ciel reste très dégagé et le temps largement ensoleillé sur une grande moitié est du pays ce vendredi, jour de la fête des Felix et de la Toussaint, qui n’est pas un jour férié en République tchèque. En revanche, les nuages seront plus nombreux notamment dans le nord du territoire.

Fraîches et même souvent négatives le matin, les températures varient entre 6 °C et 10 °C durant la journée. Le soleil se lèvera à 6h48 et se couchera à 16h37.

31-10-2019